Aimez MaChronique !



Le thérapeute, un magicien faisant disparaître la douleur?

Partagez cet article !

Ces derniers temps, à l’image du mode de vie que la société propose à ceux qui y succombent, certains de mes clients reflètent dans leur perception une forme de pensée que j’aime appeler « pilule magique ». Si vous avez lu le livre le Secret, vous comprendrez ce que je veux dire. En effet, l’auteure nous propose rien de moins qu’une formule simple, facile et rapide pour atteindre un Nirvana aussi aisément que cela ne nécessite même pas d’action pour payer ses factures!
Tel des éternels enfants, nous nourrissons souvent le rêve d’une recette miracle qui, respectée scrupuleusement, nous garantira le bonheur, rien de moins.
Est-ce vraiment possible? J’en doute fortement car il y a autant de moyens d’être heureux qu’il y a d’individus. D’ailleurs, chacun de nous, ne serait-ce que pour donner un sens à sa vie, pourrait consacrer du temps à définir ce qu’est son bonheur et non pas attendre qu’un autre nous l’apprenne, porte ouverte à l’endoctrinement.

Tout ceci me donne parfois l’impression que le psychothérapeute est considéré comme un magicien, capable de faire disparaître, presque instantanément, la douleur émotionnelle, le mal être, d’un coup de baguette magique, en une séance!
Soyons réaliste, voulez-vous? Comment peut-il être possible de trouver un état de mieux être et savoir le conserver dans votre quotidien, en vous débarrassant de tout inconfort, sans effectuer le moindre changement dans votre vie?
Ne rien changer à ce qui ne vous convient pas dans votre vie, vous garantie de rester pris avec votre douleur.
L’être humain est-il si inconfortable avec la douleur que celle-ci en vient à être perçue comme une chose horrible, intolérable car elle dérange trop?
Sincèrement, je ne crois pas qu’il soit nécessaire de souffrir pour être heureux mais si vous n’êtes pas heureux, ce n’est pas en fuyant cet état que vous allez améliorer votre situation.
En quoi est-ce si difficile ou effrayant que de tourner son regard vers soi plutôt que de continuer à être orienté vers l’extérieur, au détriment de ce qui se passe dans votre jardin intérieur?

Il est sûrement confrontant de réaliser ses faiblesses, sa vulnérabilité. Pourtant, ce n’est qu’une question de point de vue.
Être fort, compétent dans tel ou tel domaine, signifie avant tout que vous avez développé certains comportements et des capacités qui se sont révélés efficaces avec le temps et que vous avez renforcé à force de répétition et de persévérance. Certaines personnes ont des facilités innées, certes mais, qui que vous soyez et quoique vous fassiez dans votre vie, je suis convaincu que vous avez aussi bien un talon d’Achille qu’un violon d’Ingres. Il vous appartient donc de connaître autant vos forces que vos faiblesses afin de pouvoir transformer ces dernières en nouvelles capacités et les utiliser comme levier pour vous épanouir. Autrement dit, de vous parfaire.
Et heureusement que cet inconfort s’est manifesté dans votre vie car sans elle, vous n’auriez jamais eu l’opportunité de grandir. En fait, c’est ce que la douleur tend à apporter dans la vie, ne croyez-vous pas?
En tant que coach/thérapeute en PNL, c’est ainsi que je conçois ma profession et que je travaille avec les clients que je rencontre : les aider à grandir et développer un mieux être au travers de ce qu’ils vivent et de ce qu’ils sont en devenir.

Pour connaître les activités et services proposés, visitez mon site web: www.pnlcoachingdevie.com

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !