Syndrome d’abandon ou abandonnisme, maladie mentale de l’enfant abandonnique

Partagez cet article !

L’abandonnisme…

Extraits : http://fr.wikipedia.org/wiki/Abandonnisme

L’abandonnisme est un état psychologique de sentiment d’insécurité permanente lié à une peur irrationnelle d’être abandonné.

La personne qui souffre d’un état d’abandonnisme est dite abandonnique. Elle est décrite comme étant dans une demande d’affection pour combler un manque originel (une séparation traumatisante du passé), mais comme étant également dans l’impossibilité de l’accepter, recréant alors les situations d’abandon, tout en n’en supportant pas la frustration.

Certaines situations malheureuses vont vous rappeler des souvenirs.

Tel conjoint qui, vivant très fort son amour et se sentant profondément aimé, va se sentir mal dans la relation amoureuse et va se fabriquer un scénario pour en échapper ou détruire cette relation.

Tel partenaire de vie qui est sans cesse en demande de nouveautés, de projets et qui les obtenants ne les désire plus et qui, ne les obtenants pas, va en profiter pour dire que la relation ne fonctionne pas.

Au Canada, on identifie parfois un syndrome d’abandonnisme, qui ne touche pas forcément des enfants réellement abandonnés, et peut apparaître à travers des vécus d’abandon qui peuvent être totalement indécelable par l’entourage. Ce syndrome de l’enfant est caractérisé, entre autre, par le refus du contact ou de l’intimité, les reproches perpétuels aux parents, et une alternance de demande irrépressible suivie de dénigrement en cas d’obtention.

A l’âge adulte il rejoindrait le trouble de la personnalité borderline.

Le trouble de la personnalité borderline (ou trouble de la personnalité limite) est un trouble de la personnalité qui s’exprime par des humeurs changeantes, par des relations humaines délicates, par un manque de confiance en soi-même et aussi par des comportements auto-agressifs.

Extraits 2

http://www.inrp.fr/Acces/Biennale/6biennale/Contrib/affich.php?&mode=long&NUM=29

Nous avons mis en évidence les conséquences des divers traumatismes subit sur le narcissisme, l’image inconsciente du corps, les identifications ainsi que l’accès à l’Oedipe non effectué chez les abandonniques, et altération du moi dans ses différents rapports avec le registre symbolique.

Malgré ses défaillances la mère demeure mythique pour l’abandonnique qui tente de préserver et d’idéaliser cette bonne expérience primaire narcissique pour préserver l’objet maternel. Les déchirures narcissiques altèrent les images internes et la culpabilité conduit le sujet à s’attribuer la cause du désinvestissement maternel d’autant qu’aucune explication ne lui est fournie. L’enfant répond alors dans l’ensemble de ses comportements au fantasme de mauvais objet. Dans de telles conditions toute tentative de restauration d’une bonne image de lui-même est vouée à l’échec et l’enfant abandonnique se réfugie dans des conduites d’échec pour soulager sa culpabilité.

Aimez-vous ce texte ?

La blessure narcissique se manifeste en l’occurrence par une affectivité à fleur de peau et toute tentative de réparation par une simple proposition d’amour est vécu avec une extrême ambivalence et reste insuffisante pour combler son manque d’amour primitif. Ainsi l’enfant abandonnique avorte toute réponse positive à sa demande affective par peur d’une souffrance affective ultérieure plus forte encore que celle qu’il est en train de connaître.

L’abandonnique oscille alors entre une quête insatiable d’amour et un rejet destiné à détruire toute relation pouvant déboucher sur un éventuel abandon et mettre en péril cette mère idéale, seule personne susceptible de le combler.

En savoir plus sur l’abandonnisme à lire…

http://www.aidepsy.be/en_savoir_plus_abandonnisme

les autres troubles possibles qui sont l’origine ou la conséquence….

http://www.medix.free.fr/sim/nevrose-angoisse.php

http://femmesaujourdhui.com/relationships/addiction.html

Partagez cet article !

Des Livres pour Changer de Vie !