Le jappement du chien

Partagez cet article !

Le jappement de chien…
Tout animal s’exprime selon son propre mode de communication qui est souvent l’image de sa race. Ce son varie selon la race ainsi que selon l’espèce. En exemple, il y a une différence très marquée entre le miaulement d’un chat et le rugissement d’un lion qui, pourtant, sont tous deux des félins. Il y a aussi plusieurs variantes selon l’humeur, la grosseur ou le besoin de communiquer de l’animal qui influenceront les différentes tonalités et la perception que pourraient en faire les humains.

Un chat peut miauler ou  ronronner…

Un chien peut japper, aboyer ou hurler…

Mais aucune de ces bêtes ne parle, aucune ne peut donc exprimer avec certitude, ses besoins, ses peurs, ses attentes, son agressivité ou plus simplement sa faim sans émettre des sons qui, par leurs natures , peuvent être cause de nuisance pour l’humain.



Cette nuisance est causée par la densité et le volume du bruit qu’émet alors l’animal.

Dans la plupart des cas, les causes de nuisances sont causés par les jappements des chiens. Il ne faut pas oublier que lorsque le chien jappe sans arrêt, c’est souvent parce qu’il n’y a pas de réponse au message qu’il essaie de transmettre à son maître. C’est donc à celui-ci qu’il incombe de régler cette situation et de prendre les mesures nécessaires afin de diminuer ou atténuer la fréquence de ces jappements. Si cette situation persiste, le gardien présumé de l’animal est alors sujet aux plaintes pour nuisance et devient passible d’avis et de poursuites pouvant aller jusqu’à l’émission de constat d’infraction.

Suite à la réception d’une telle plainte, l’Inspecteur Canin avisera le gardien présumé des faits et celui-ci devra alors faire diligence raisonnable de se conformer à sa réglementation municipale.

Différents moyens sont à la disposition du citoyen afin qu’il agisse en ce sens. Il existe sur le marché, des colliers servant à restreindre ou corriger le jappement excessif de l’animal.

Aimez-vous ce texte ?

Il existe aussi des méthodes de dressage douce qui donnent d’excellents résultats .L’important est que le présumé contrevenant, c’est-à-dire, le gardien d’un chien qui cause une telle nuisance, fasse diligence et essaie de régler au mieux, une telle situation.

Il est à remarquer que chaque municipalité a un règlement sur le contrôle animal qui est différent et qu’il peut y avoir variantes entre ceux-ci. Si vous avez des questions à ce propos ou si vous désirez être informé sur un sujet spécifique… 

Christian Cyr, Inspecteur Canin

Partagez cet article !