Aimez MaChronique !



Tunisie l’autre voie

Partagez cet article !

Le pays ami doit changer d’image. Un changement s’impose pour séduire la clientèle haut de gamme. Message reçu par le nouveau Ministre du Tourisme qui veut donner le premier rôle aux marchés de niche, le Mice, le golf et la thalasso.

La Tunisie a le blues! Celle qui reste l’une des destinations préférés des Francais s’interroge sur son avenir touristique. Avec 7 millions de visiteurs, elle fait certes mieux que la plupart de ses voisines méditerranéennes, mais les recettes ne suivent pas. Son image bas de gamme la cantonne dans un tourisme balnéaire de masse qui ne la valorise guère sur des marchés de niche tels le golf, la thalasso ou la meeting industry, trois secteurs très rémunérateurs. Des secteurs auxquels le nouveau Ministre du Tourisme, Slim Tlatli, entend donner le premier rôle à l’avenir et qui figurent en bonne place dans le Plan 2016 que le gouvernement s’apprête à adopter. Un plan ambitieux – 10 millions de visiteurs attendus dans six ans – qui doit s’accompagner d’une montée en gamme de la destination, d’un rééquilibrage au profit du sud et de l’émergence de produits hôteliers haut de gamme et des services qui l’accompagne : location de voitures, restauration, services d’aide à la personne. Un nouvel aéroport, El Fidha, vient d’être inauguré entre Sousse et Hammamet, prévu pour accueillir 30 millions de passagers, à un moment où une ouverture du ciel tunisien se précise (on parle du 01/01/2011). Sur le seul créneau de la meeting industry, le ministre a récemment réuni à Tunis une table ronde avec des professionnels du secteur (agences de DMC) et une cellule Mice vient d’être créée au sein de l’Office du Tourisme. Une initiative qui intervient alors que le secteur a connue une forte dépression en 2009 et que nombre de professionnels réclame un soutien plus appuyé de l’Etat. Des campagnes marketing ciblées devraient être lancées à compter de 2011 sur les marchés européens, notamment sur le marché français, le premier en chiffres, histoire de rappeler que le « pays ami » investit en vue d’améliorer son offre et qu’il est digne d’accueillir les plus belles opérations du marché.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !