Aimez MaChronique !



L’utilité des phéromones dans l’éducation de notre chien ou de notre chat

Partagez cet article !

Le chat et le chien, c’est bien connu, disposent d’un odorat hors pair. Compte tenu de cette faculté étonnante chez nos amis à poils, les vétérinaires et les fabricants de produits pour animaux nous proposent un moyen efficace pour contrôler certains comportements de nos compagnons : l’utilisation des phéromones.

D’abord, le Dr Joël Dehasse les appelle des «messages chimiques» qui sont normalement libérés par certaines parties du corps de l’animal telles que la bouche, l’intérieur des coussinets ou l’arrière-train. Par exemple, les phéromones sécrétées jouent un rôle dans les relations sociales entre les individus et dans la reproduction. Aussi, elles indiquent à l’animal si un danger potentiel est pressenti par son congénère. Bref, il s’agit d’un moyen de communication très efficace qui informe les animaux à propos de leur environnement.

Un tel constat a donc invité les professionnels du milieu animalier à développer des technologies à base de phéromones pour corriger certains comportements indésirables adoptés par nos animaux domestiques. Ainsi, les phéromones peuvent être utilisées pour calmer l’anxiété (qui peut causer, notamment, des comportements destructeurs) ou pour capter l’attention de l’animal (par exemple dans son apprentissage de la propreté). Toutefois, le Dr Joël Bergeron, président de l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec est clair là-dessus : l’utilisation des phéromones peut s’avérer efficace, mais elle ne fait pas de miracles. Elle doit parfois être combinée à d’autres solutions, nous pensons ici à une visite chez un éducateur canin ou un comportementaliste.

Plusieurs produits sont offerts à cet effet. Nous pouvons penser au diffuseur qui favorisera une ambiance calme dans la pièce où il est branché, au collier à mettre au cou de l’animal ou au vaporisateur que nous pouvons utiliser manuellement. En général, les prix varieront entre 20 $ et 70 $, selon le produit. Nous vous invitons à communiquer avec l’Inspecteur Canin afin d’en savoir plus sur le type de produits que nous tenons en boutique.

Références utilisées pour cette chronique :

«Calmer son chat grâce aux phéromones chimiques» dans Le Journal de Montréal. Article publié en avril 2013.

«Chiens et chats dans un monde d’odeurs» dans le site internet du Dr Joël Dehasse accessible à l’adresse suivante : http://www.joeldehasse.com/articles/lsi/12.html

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !