Aimez MaChronique !



Les gens sollicitent la voyance quand ils ne disposent pas des réponses

Partagez cet article !

Le salon Parapsy se tient jusqu’au 15 février Porte de Champerret à Paris, c’est le lieu et la date de rencontre des personnes adeptes des arts divinatoires. Au cours de ces dernières années, la voyance a été l’objet d’une étonnante exaltation. Le désire de connaître son avenir ne s’est pas disconvenue depuis que la Pythie livrait sa prophétie dans le temple d’Apollon à Delphes il y a 2 500 ans.

Utilité de se réconforter en des temps barbouillés ? Actuellement, astrologie, cartomancie et voyance ont pignon sur rue et allèchent près de 3 millions d’individus en France chaque année. La faute à la crise selon un sociologue spécialiste des pratiques magico-religieuses. Il remarque que les auditoires n’ont plus les limites que leur cédaient les religions. « En temps de crise, le public a besoin de réponse parce qu’ils sont dans l’ambiguïté. Quand les politiques ou les méthodes pertinentes, la science ne savent pas répliquer à leurs interrogations, particulièrement sur le travail et la profession, le deuil d’un être cher ou de la maladie, ils vont voir des experts en voyance privée. »

L’emploi est devenue l’inquiétude numéro un des habitués selon un voyant reconnu. « La disposition est autant impressionnant qu’ils viennent pour savoir ce qui va vraiment se passer au cœur de leur fabrique. Il y a quelques années, c’était principalement le côté affectueux que les gens désiraient connaître alors qu’actuellement le côté émotionnel est devenu un peu secondaire. »

Un secteur pesant des milliards en France

Une disposition originale s’est manifestée. En effet, ceux qui sollicitent des médiums exigent en savoir plus sur l’avenir du monde à très grande dimension. Ils se discourent que leur devenir individuel se transcrit dans une disposition absolue. « Si les gens débarquent pour un embarras personnel, ils vont axiomatiser dans leur exposé le contexte dans lequel ils ont perdu leur fonction, le contexte dans lequel ils sont malades. Il y a toujours une conceptualisation intacte du discours. »

C’est la raison pour laquelle le marché de la voyance est en plein essor. Son chiffre d’affaires se hisse au moins à 4 milliards d’euros dans l’hexagone : 15 millions de personnes vont consulter chaque année, 100.000 voyants exercent dans le pays. Les plus sérieux demandent plus de règles, à commencer par la mise en place d’un organe qui contrôle le métier et la dotation d’une carte professionnelle.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !