Aimez MaChronique !



Les différents types de plâtre et leurs avantages

Partagez cet article !

Matériau de construction très utilisé dans les projets de construction et de rénovation, le plâtre sert principalement à enduire. Il est obtenu à partir du gypse, une roche calcaire qui produit une pâte boueuse après avoir été réduite en poudre et mélangée à de l’eau. Suite à l’application du plâtre, la surface traitée devient bien lisse. Et il est possible de la laisser en l’état ou de la peindre selon le résultat final recherché. On trouve plusieurs types de ce matériau dont la légèreté et la malléabilité mettent tout le monde d’accord.

Types de plâtre disponibles

Dans le cadre de la rénovation de votre logement, vous pouvez opter pour un type de plâtre dont la mise en œuvre est essentiellement manuelle. Fin ou gros, il servira aux opérations de rebouchage et au renforcement des joints.

Le spécialiste sollicité pour les travaux de plâtrage vous conseillera éventuellement des plâtres spéciaux qui sont des enduits à très haute dureté. Ce type de plâtre est plus compact et sa résistance est élevée. On l’utilise le plus souvent pour les enduits extérieurs, les biens de particuliers et surtout les locaux soumis à des conditions difficiles comme les lieux publics.

Si vous contactez un entrepreneur spécialisé en plâtrage à Montréal, ce dernier pourrait estimer que pour votre pleine satisfaction, l’utilisation d’un plâtre à projeter s’impose. Un tel choix est mécaniquement plus facile à mettre en œuvre. En outre, ce genre de plâtre a un rendement supérieur et est moins fatigant.

On trouve aussi des plâtres qui servent à la création d’éléments préfabriqués, comme les cloisons, les carreaux ou plaques de plâtre et les moules.

Les principaux atouts du plâtre

L’un des plus gros atouts du plâtre est sa durée. Lorsqu’il est bien mélangé et appliqué correctement, il permet de bénéficier d’un fini mural qui est plus résistant et durable que les cloisons sèches. Et dans la plupart des cas, il résiste bien aux chocs.

Autre atout non moins important du plâtre est son installation facile, ce qui n’est pas le cas des cloisons sèches. En effet, celles-ci produisent des quantités importantes de poussières quand on les coupe et les ponce, ce qui ne facilite pas le travail. À cela, s’ajoute le fait que leur finition sur une surface lisse prenne de nombreux jours, puisqu’il faut attendre que les joints entre les panneaux sèchent avant l’ajout d’une autre couche. Avec le plâtre, il n’y a pas de production significative de poussière, à part la petite quantité qu’on remarque quand on verse de l’eau sur le matériau transformé en poudre. En peu de temps, on finit un mur de plâtre sans que cela n’engendre des dégâts significatifs.

Si le plâtre est si apprécié, c’est aussi à cause de son caractère saint, ce qui n’est pas le cas d’autres solutions comme le stuc, un enduit à la chaux. D’ailleurs, l’amiante dans le stucco est une réalité, d’où la nécessité de soumettre à des tests les bâtiments qui en sont dotés.

Il est également bon d’indiquer que le plâtre assure une bonne isolation thermique et acoustique. En outre, on se satisfait de sa bonne résistance en cas d’incendie.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !