Aimez MaChronique !



Partagez cet article !

Les hommes qui font face à une impuissance fonctionnelle véritable, peuvent heureusement recourir aux médicaments, type Viagra. C’est une bonne chose, et une bonne alternative pour ces hommes.  Mais qu’en est-il des médicaments pour résoudre l’éjaculation précoce ?

Régulièrement, on voit s’ajouter sur le marché une nouvelle marque de médicament pour résoudre l’éjaculation précoce.  Certains s’affichent « naturels ».  Mais attention, tout ce qui se trouve dans la nature n’est pas d’emblée inoffensif et ne convient pas nécessairement à notre organisme.

La nature est bien faite et a déjà donné aux hommes les moyens pour arriver à gérer leur excitation sexuelle. C’est par leur propre corps.  Si un homme, très facilement excitable, sait utiliser son corps de manière fluide, sans tension,   il pourra moduler son excitation.  Tous les hommes ne savent pas d’emblée faire cela intuitivement. Qu’à cela ne tienne. Il est possible de l’apprendre. Et ces apprentissages ne font appel à aucun artifice.

En effet, le corps possède  déjà tout pour réussir à  développer les habiletés, bien spécifiques,  qui permettent de contrôler et de moduler l’excitation sexuelle.  Une fois développées,  et cela en un cours laps de temps, (4 à 8 semaines),  et de façon on ne peut plus naturelle, les compétences apprises le sont à long terme.

L’éjaculateur précoce qui a recours aux médicaments pour gérer sa situation, restera foncièrement le même, il ne changera pas.  Or, c’est précisément ses schémas rigides et ses habilités limitées qui causent son problème.  Avec une méthode comme l’approche sexocorporelle, il apprend  à transformer sa façon de faire, en mettant son corps à contribution, afin de déjouer ses habitudes rigides. .

J’invite ici les éjaculateurs précoces à se poser la question suivante : « est-ce vraiment à mon avantage de prendre un médicament, qui n’a qu’un effet temporaire, si je peux apprendre, une fois pour toutes, et sans effets néfastes pour mon corps et ma santé,  comment gérer mon excitation? »  «  Je n’aurais alors plus besoin de ces béquilles.  Plus de frais non plus.  Je pourrais alors me positionner face aux femmes, tel que je suis, sans dépendance,. Je pourrais compter sur moi-même ».

Normalement, un médicament est prescrit pour traiter une maladie. Or, l’éjaculation précoce n’est pas une maladie. Et qui  est celui qui garantit que ce médicament,  qui agit sur le système nerveux et/ou le reste du corps, car c’est le cas,  n’aura pas d’effets secondaires à long terme?  Ce n’est donc pas à prendre à la légère.

Vous voici face à deux options:  la médication ‘’magique’’ qui ne fait développer aucune compétence et qui exige d’y faire appel de manière répétée, avec le risque d’effets néfastes à long terme; ou bien une démarche de courte durée,  qui permet de devenir compétent, et dont les effets secondaires et à long terme sont la satisfaction,  la confiance et l’estime de soi ainsi que  la fierté personnelle.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !