Aimez MaChronique !



suis de mauvais poil

Doit-on endurer un partenaire de mauvaise humeur ?

Partagez cet article !

Dans quelle mesure devez-vous endurer un partenaire de mauvaise humeur ? Et avez-vous remarqué que, dans un couple, c’est souvent le même qui s’en prend à l’autre ? Il y a une multitude de raisons qui affectent le moral d’une personne : la fatigue (ennemie numéro 1 du moral), les hormones, les problèmes, arrêter une compulsion (alcool, cigarette, drogue), faire un régime, l’anxiété, les maux de tête ou autres. Toutes ces situations sont-elles de bonnes raisons pour endurer un(e) partenaire ou un membre de la famille, un ami ou un collègue de mauvaise humeur ? Devez-vous systématiquement servir de punching-ball à celui ou celle qui trouve la vie difficile et a besoin d’un exutoire ? Est-ce qu’un(e) partenaire sert vraiment à recevoir votre hargne surtout quand il n’y est pour rien ?

Les raisons listées plus haut sont des explications aux mauvais comportements en couple, mais ne constituent, en aucun cas, des excuses. Vous avez le droit d’être de mauvais poil, mais pas de passer votre mauvaise humeur sur la personne la plus proche de vous : est-elle vraiment là pour ça ? Vous dites l’aimer, mais dès que ça ne va pas, vous lui « passez un savon », vous l’attaquez, vous lui répondez vertement, bref, vous lui manquez de respect. Certains s’aplatiront en vous trouvant des excuses, quand d’autres vous remettront à votre place. Bien sûr que nous avons tous nos humeurs, mais s’en prendre aux personnes que nous aimons est-il la meilleure solution ? Souvenez-vous que tant va la cruche à l’eau qu’à la fin, elle se brise. À force de manquer de respect à votre partenaire, quelles qu’en soient les raisons, il/elle va finir par se lasser de subir ce style d’injustice et je lui souhaite de réagir à chaque fois que vous serez déplacé. Bien sûr, on peut comprendre la fatigue, l’arrêt de la cigarette, les hormones ou toute autre chose qui met de mauvaise humeur, mais ce n’est pas une raison pour s’en prendre aux autres. À ce moment-là, présentez vos excuses immédiatement si vous dépassez les bornes et si on vous le fait remarquer. Mais ne récidivez pas !

Présenter des excuses ne cautionne pas le fait de recommencer sans cesse en vous dédouanant ainsi. Rien n’oblige à endurer un partenaire de mauvaise humeur en lui trouvant toutes sortes d’excuses, alors ça fait 20 ans ou plus que ça dure ! C’est le syndrome de la femme battue : on agresse, on présente des excuses, c’est la Lune de miel, on agresse à nouveau, on présente des excuses et c’est la Lune de miel pour agresser encore et encore. Que diriez-vous de prévenir tout simplement que vous êtes fâché, impatient, à cran afin que votre conjoint(e) vous laisse en paix, s’éloignant pour attendre que l’orage soit passé ? Allez courir, faites du sport, sortez de votre domicile et hurlez un bon coup, faites passer votre colère d’une façon qui n’impliquera personne. Car, si l’autre endure votre négativité et vos crises, vous en aurez de plus en plus et vous deviendrez humiliant et insultant parce qu’il ne vous aura pas arrêté. Rien n’autorise qui que ce soit à vous manquer de respect. Encore une fois, nous pouvons tous avoir un mouvement d’humeur et envoyer quelqu’un qui n’a rien à voir promener. Les excuses sont immédiatement de mise, en autant que ce ne soit pas récurrent : les habitudes sont vite prises… vous pouvez être compréhensif, mais ne vous soumettez jamais : signalez que les paroles ou les attitudes ne vous conviennent pas, même si vous comprenez.

Bref, si certaines situations constituent des explications, elles ne sont pas pour autant des excuses pour endurer un conjoint de mauvaise humeur et tout relève du respect : vous n’avez pas plus le droit d’être injuste et grossier envers une personne qui n’a rien à voir là-dedans et qui vous aime, que le devoir de plier devant celui ou celle qui partage votre vie, mais qui vous manque de respect.

Tous les détails des coachings : www.pascalepiquet.com

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux !

St-Jean-de-Matha : (00 1) 450 886 0585  – Montréal : (00 1) 514 248 7392

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?