Couche lavable avis : Guide pour Parents

Couche lavable avis : Guide pour parents

Partagez cet article !

Abandonner les couches jetables est plus facile que vous ne le pensez. Voici un guide pour connaître les différents types de couches lavables, leur coût estimé et la façon de les utiliser correctement.

Si vous êtes comme la plupart des futurs parents, vous avez peut-être prononcé les mots suivants à un moment ou à un autre : « Je veux vraiment essayer les couches lavables, mais ça semble être trop de travail ». Où : « C’est beaucoup d’argent à dépenser d’emblée. » Ou encore : « Je ne peux pas supporter de racler les crottes de bébé dans les toilettes. »

Le fait est que les couches lavables demandent plus de travail que le simple fait de jeter une couche jetable à la poubelle, et qu’elles ne sont pas le bon choix pour toutes les familles. Mais grâce aux progrès de la technologie moderne de recouvrement des fesses et des matières écologiques, elles peuvent avoir plus de sens que vous ne le pensez. Lisez la suite pour connaître notre avis sur la couche lavable et peut-être vous aussi aurait un nouveau regard sur les couches réutilisables.

Les différents Types de couches lavables

Les couches lavables ont fait du chemin, avec près d’une douzaine de types disponibles sur le marché aujourd’hui. Il y a tellement d’options, peu importe les besoins de votre bébé, il y a un style sur le marché qui lui conviendra. Le bon côté c’est que cela vous permettra d’éviter les couches à usages uniques qui parfois comportent des risques pour la santé de votre bébé. Voici ce qu’il faut savoir sur les options les plus populaires.

Les couches lavables plate prépliées (prefold)

Les couches lavables plates sont ces rectangles de tissu que vous imaginez lorsque vous pensez aux couches en coton de la vieille école. Elles ont été pliées et cousues avec plus de matière au milieu pour créer un centre plus épais. Les couches prépliées existent dans une variété d’autres tissus, y compris le bambou et le chanvre, ainsi que dans différentes tailles. Avec un prix très abordable elles constituent la base de votre option de couches lavables la moins chère.

Vous devrez quand même vous procurer des couvre-couches en tissu. La couche extérieure imperméable qui contient l’humidité et les saletés de l’intérieur. Les couvre-couches les plus populaires imitent la forme des couches jetables, s’enroulant autour du prépli et se fermant aux hanches du bébé à l’aide d’une série de bouton-pression ou de Velcro, au lieu de languettes collantes. Elles sont généralement fabriquées dans un tissu mélangé avec un intérieur laminé imperméable et sont disponibles dans toutes sortes de couleurs et d’imprimés. Le prix d’une housse commence à environ 8 euros, la moyenne se situant autour de 12 euros.

Lorsque le moment est venu de changer une couche, vous pouvez remplacer l’absorbant souillé par un nouveau et réutiliser la housse (après un essuyage rapide, si nécessaire), ce qui réduit la quantité de linge à laver. Pour vous assurer que les absorbants restent en place, vous pouvez utiliser, en plus des bouton-pression ou du Velcro, des attaches séparées extensibles d’une seule pièce appelée Snappis. À l’heure du coucher, de nombreux parents doublent les absorbants ou ajoutent des inserts absorbants spécial longue durée, pour passer la nuit sans fuites.

 Les couches lavables hybrides (TE2 ou TE3)

Les couches hybrides sont conçues pour combiner les avantages des couches lavables avec la facilité des couches jetables. Elles se composent d’un revêtement extérieur imperméable et de deux couches absorbantes intérieures : un insert en tissu ou un insert jetable ou voile jetable. Les inserts en tissu sont essentiellement des gouttières rectangulaires, fabriquées dans une variété de tissus, dont le coton bio, la microfibre et/ou le chanvre. Ils sont parfois remplis d’une microfibre ultra-absorbante.

Les inserts jetables sont la version à usage unique ; vous pouvez acheter des rouleaux de 100 voiles jetables pour une quinzaine d’euros. L’idée est que, comme les produits jetables, ils sont pratiques lorsque vous êtes en déplacement, mais ils génèrent moins de déchets que leurs cousins de taille normale. Elles sont généralement pauvres en produits chimiques, et certaines sont même en matière biodégradables. Vous pouvez également réutiliser les couvre-couches avec les hybrides.

Les couches lavables tout-en-un (TE1)

Les couches tout-en-un (TE1) tirent leur nom du fait qu’elles fournissent à la fois une couche absorbante et une enveloppe extérieure imperméable en une seule pièce. (Imaginez une version tout en tissu des couches jetables.) Vous n’avez pas besoin de remplir les inserts et vous pouvez jeter le tout dans la machine à laver lorsqu’il est souillé. Comme les couches prépliées, elles s’attachent aux hanches avec du Velcro ou une série de boutons-pression. Les couches lavables TE1 commencent à environ 20€ l’unité.

Couches lavables à poche

Les couches lavables à poche ou hamac sont similaires aux TE1 mais comportent une poche intérieure intégrée, et contiennent un insert absorbant amovible. Vous pouvez personnaliser votre niveau d’absorption en essayant différents inserts ou en remplissant la poche avec deux.

Les pièces séparées des couches à poche nécessitent moins de temps de séchage que les TE1 plus épaisses (n’oubliez pas que les deux types de couches sont à usage unique et qu’un service de couches n’est pas une option, donc la lessive s’ajoute). « J’insère les inserts dans mes couches de poche dès la sortie du sèche-linge pour qu’elles soient prêtes à l’emploi, comme les couches jetables », explique Marie, d’Alsace, mère de Tao, 2 ans, et de Grain d’or, 11 mois. « Elles sont suffisamment faciles pour que les baby-sitters, les crèches et les grands-parents n’aient pas besoin d’un tutoriel approfondi pour les utiliser. » Le coût est comparable à celui des couches TE1.

Couches lavables taille unique

Croyez-le ou non, il existe des couches « taille unique » qui grandissent avec votre bébé, « vous pouvez donc potentiellement utiliser exactement la même couche sur votre nouveau-né de 2,5 kg que lorsqu’il sera prêt à aller sur le pot », explique Jeanne. Les fermetures à bouton-pression ou à velcro vous permettent d’ajuster la taille, et les inserts de plus en plus grands répondent à l’évolution des besoins d’absorption.

Toutes ces options ont une chose en commun : un large éventail de couleurs vives et de motifs adorables, allant de la tête de mort punk rock aux camions de pompiers et aux moustaches. Elles sont aussi, il faut bien l’admettre, plus chères, allant de 18 à 30 euros pour les marques grand public haut de gamme.

Commencer à utiliser des couches lavables

Vous vous demandez « comment fonctionnent les couches lavables » ? La meilleure chose qu’un débutant en couches lavables puisse faire est de bien se renseigner. Il y a tellement de choix que cela peut être accablant. Si vous avez des amis qui les utilisent n’hésitez pas à leur poser vos questions.

Avant d’investir une grosse somme d’argent dans une marque particulière, essayez une variété de styles et de types de couches lavables pour voir ce qui fonctionne le mieux pour votre bébé. Vous pouvez également emprunter celles de vos amis, essayer les magasins de consignation ou les sites d’échange de couches en ligne, ou encore visiter les pages Facebook et Twitter de diverses marques, car les entreprises lancent parfois des appels aux testeurs. Au final, tout dépend de vos préférences personnelles (et de celles de votre bébé).

Tout comme vous le faites pour les nouveaux vêtements de bébé, vous devrez passer les couches lavables que vous venez d’acheter à la machine. Réglez le cycle sur chaud avec un peu de lessives adéquates. Les exceptions : les couches en chanvre, qui doivent être lavées jusqu’à 8 à 10 fois avant de devenir absorbantes ; le coton, qui doit être lavé 4 à 5 fois ; et le bambou, qui doit être lavé 2 à 3 fois.

 Estimer le nombre de couches dont vous avez besoin et leur coût

 De combien de couches lavables ai-je besoin ?

Quel que soit le type de couche lavable que vous utilisez, sachez que les bébés utilisent 10 à 12 couches par jour ; les tout-petits en utilisent généralement six à huit, et les enfants qui apprennent la propreté n’ont généralement besoin que de quatre couches par jour.

En gardant cela à l’esprit, vous aurez besoin de deux à trois douzaines de couches ou de jeux de couches et d’inserts absorbants pour un nouveau-né. (Vous en aurez besoin de moins en moins à mesure que votre bébé grandit.) Si vous utilisez un service de couches hebdomadaires, vous aurez besoin d’environ 75 à 80 couches (ceci dépend bien entendu du modèle, si vous possédez des couches TE3, il vous en faudra beaucoup moins).

L’utilisation de couches lavables est plus facile si vous investissez dans certains accessoires : un seau à couches pour stocker les déchets avant le lavage, un sac étanche pour ranger les couches souillées lorsque vous êtes en déplacement, des doublures de couches jetables et un pulvérisateur de couches pour rincer les déchets solides des couches et les jeter dans les toilettes. Un détergent adapté aux couches lavables est également indispensable : Afin d’aider à maintenir le pouvoir absorbant de la couche, vous voudrez choisir un produit exempt d’assouplissants, de produits antitaches et d’huiles.

 Combien coûte l’utilisation de couches lavables ?

Il est vrai que vous pouvez dépenser autour de 1000-1500€ pour installer des couches lavables dans votre chambre d’enfant, surtout si vous achetez des modèles neufs de type poche, taille unique ou TE3. Si vous optez pour les couches lavables et que vous les laver vous-même, le coût sur deux ans pourrait se situer autour de 1600€, soit environ la moitié de celui des couches jetables, qui coûtent au moins 2500€ pour deux ans pour des couches soi-disant écologique. Pour le deuxième enfant, le coût du change ne comprend que la lessive et le détergent et éventuellement les voiles jetables.

Bien entendu, le prix varie en fonction du type de couches lavables que vous choisissez, de l’endroit où vous les achetez et de leur nombre. Certaines familles dépensent moins de 800€ pour les couches lavables, tandis que d’autres dépensent plus de 1800€. Dans tous les cas c’est économique.

N’oubliez pas non plus que les couches lavables ont une excellente valeur de revente. Il est tout à fait réaliste de penser que vous pourriez récupérer une grande partie du coût en vendant vos couches une fois que votre enfant est devenu trop grand ou qu’il s’est habitué à la propreté. Une autre façon d’économiser : Achetez en ligne des couches lavables d’occasion en parfait état comme chez Hamac par exemple. Les futures mamans achètent souvent une marque pendant leur grossesse, pour découvrir qu’elles préfèrent une autre marque une fois le bébé arrivé. Il y a aussi les mamans qui vendent des couches en parfait état pour passer aux modèles les plus récents. Économisez de l’argent en rachetant les leurs !

 Et les services de couches lavables ?

Si votre motivation à utiliser des couches lavables n’est pas d’ordre financier et que la perspective d’un lavage à domicile vous intimide, vous pouvez opter pour un service de couches locales. En règle générale, les services utilisent désormais des détergents biodégradables dans leur processus de nettoyage plutôt que les phosphates nocifs d’autrefois. Comme pour les couches jetables, le coût de l’utilisation d’un service de couches et des couvre-couches se situera dans une fourchette de 2000 à 2500 euros sur une période de trois ans.

 Les couches lavables sont-elles meilleures pour l’environnement ?

Les couches jetables encombrent les décharges, personne ne peut prétendre le contraire. Selon l’Agence de protection de l’environnement, un bébé moyen utilise 5 à 8000 couches par an. Toutes ces couches jetables génèrent 3,6 millions de tonnes de déchets solides municipaux chaque année, ce qui est stupéfiant…

Les couches lavables ne sont pas parfaites non plus mais de manière générale sont beaucoup plus écologique, surtout si vous optez pour des couches avec des matières écologique.

 Comment laver les couches lavables

Après avoir enlevé les couches lavables, placez-les dans un récipient. Certains parents mettent les couches dans un seau rempli d’eau pour qu’elles puissent pré-tremper avant le lavage. D’autres secouent les matières solides dans les toilettes et déposent la couche dans un seau doublé de plastique après le changement.

Faites ce que vous préférez, ou essayez cette méthode. Au lieu d’avoir un vrai seau rempli d’eau, vous rincez les couches après avoir changé votre bébé, puis vous les placer dans le seau sec. De cette façon, vos couches bénéficient tout de même d’un rinçage et d’un mini trempage puisqu’elles sont dans le seau trempé. Vous pouvez trouver utile de garder votre seau à couches lavables dans la salle de bain si vous utilisez cette méthode.

Suivez ces étapes de base pour laver les couches lavables :

Retirez les inserts des couches de poche.

Commencez par un rinçage à froid, sans détergent.

Après le rinçage à froid, lancez un cycle de lavage normal à chaud, en utilisant 1/4 de tasse de lessive. Si vous utilisez une lessive spéciale pour couches lavables, suivez les instructions figurant sur l’emballage.

Procédez à un rinçage supplémentaire à froid pour vous assurer que tous les résidus de détergent sont complètement éliminés.

Ne craignez pas que le lavage des couches lavables laisse une odeur nauséabonde dans votre lave-linge. Il sera aussi propre que les couches.

 Conseils de vrais parents sur les couches lavables

Ces conseils de la vie réelle pourraient répondre à certaines de vos questions sur les couches lavables.

« Par beau temps, une corde à linge permet de faire sécher nos couches réutilisables et absorbants. Elles peuvent prendre beaucoup de temps dans le sèche-linge et consommer beaucoup d’énergie. De plus, le soleil est un fabuleux détachant naturel »

« Un pulvérisateur de couches est indispensable. Vous pouvez le raccorder facilement aux toilettes et il vous permet d’enlever presque tous les morceaux dégoûtants sans avoir à créer un seau de trempage »

« Lorsque vous vous déplacez avec vos couches lavables, il n’est pas possible de jeter une couche usagée à la poubelle. J’ai donc acheté un joli ‘sac à linge’ imperméable et j’y mets les couches sales pour les moments où nous sommes en déplacement. »

« J’ai acheté une variété de couches, puis j’ai revendu celles que je n’aimais pas. Il est bon de savoir qu’il existe un grand marché de la revente et que les couches lavables conservent leur valeur »

Vous n’avez pas besoin d’être un inconditionnel du tout ou rien des couches lavables. Certains parents utilisent des couches jetables pendant les premières semaines suivant la naissance de leur enfant, puis passent aux couches lavables. D’autres utilisent des couches lavables à la maison, mais voyagent avec des couches jetables. D’autres encore optent pour une couche hybride, qui combine le meilleur des deux mondes : un couvre-couche lavable qui n’entre jamais vraiment en contact avec les fluides corporels (sauf en cas d’éruption occasionnelle), et un insert jetable et biodégradable qui ne restera pas sur la planète aussi longtemps qu’une couche jetable. Choisissez l’option qui convient le mieux à votre famille, et n’hésitez pas à demander l’aide de votre pédiatre.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !