Aimez MaChronique !



L'incompréhension dans le couple

Comment gérer les conflits dans le couple ?

Partagez cet article !

Pensez-vous vraiment que ce soit sain de se disputer dans un couple ? Quelles sont les répercussions de l’incompréhension ? Le couple, c’est comme une maison : il faut de bonnes fondations pour que ce que vous construisez dure toute une vie. Bâtissez la plus belle maison sur des sables mouvants et elle s’enfoncera inexorablement… Rappelons les principes de base d’un couple harmonieux : Confiance en soi, en l’autre et réciproquement, Respect de soi, de l’autre et réciproquement, Admirer l’autre et réciproquement, avoir une belle Complicité reposant sur l’historique (plus je te connais, plus je t’aime) et sur le sexe épanouissant (le CRAC). Il faut rajouter à la recette la communication. Pourtant, de gros nuages noirs s’accumulent au-dessus de vos têtes, provoquant des tempêtes, quand l’incompréhension s’installe… Pourquoi n’êtes-vous pas capable de rester au beau fixe ? Pourquoi perdez-vous le contact, alors que vous dites vous aimer ? Comment gérer les conflits dans le couple ?

Je rejette l’idée que les hommes et les femmes viennent de deux planètes différentes. Cela cautionne le fait qu’ils ne se s’entendent pas et justifie les disputes. Franchement, vous y croyez ?! Le couteau et la fourchette viennent-ils de deux galaxies différentes ? L’homme et la femme n’ont pas les mêmes fonctions, mais ne sont pas adversaires : ils sont complémentaires ! L’un est Yang et l’autre Yin : c’est la combinaison parfaite pour s’accorder, quand vous êtes équilibrés. Les conflits dans le couple ne viennent donc pas du simple fait d’appartenir à des « sexes opposés » : ils reposent sur le déséquilibre affectif. Et comme vous attirez ce que vous êtes, forcément, deux personnes déséquilibrées s’accouplent… et se déchirent. Certes, pas au tout début de la relation (quoi que !) : la solitude vous pesait comme un mal de dents lancinant et voilà qu’une rencontre vous jette dans l’euphorie de l’anesthésie : le mal de dents a disparu, mais l’infection (la dépendance affective) est bien là, lovée, latente, attendant de ressurgir au moment opportun. Soulagé par cette anesthésie du « enfin j’en tiens une/un ! » et du « tout nouveau tout beau », vous foncez sur Facebook pour indiquer « en couple » et vous vivez l’embellie. Pourquoi ? Parce que prêt à tous les sacrifices, compromis et concessions, tellement heureux d’être à deux ! Au début, c’est avec enthousiasme que vous ferez tout ce que l’autre vous demandera, tel un bon gros toutou, l’oreille droite, aux aguets, pour faire plaisir à son maître. Eh oui, c’est bien à ce niveau que la relation se situera. Parfois un peu déçu que le ‘susucre’ n’arrive pas (il/elle vous l’avait pourtant promis !), vous patientez jusqu’à la prochaine fois. L’important, c’est d’être en couple, n’est-ce pas ?! Mais au lieu d’exprimer les inconforts qui ne manquent pas de s’installer, vous attendez… Vous attendez quoi ?!

Un peu surpris que votre partenaire ne devine pas vos désirs les plus secrets, n’osant pas les lui avouer, vous attendez le miracle qui ne vient pas. Est-ce que l’amour est un décodeur ? Non ! Il faut s’exprimer au risque de voir les conflits dans le couple s’installer… Et au lieu de lui suggérer ce que vous souhaitez, vous montez en pression telle une cocotte minute et un beau jour, vous explosez ! Vous ne lui confiez pas vos désirs… vous les lui hurlez ! Et tout étonné que votre partenaire ne les satisfasse pas, vous êtes encore plus frustré. Vous n’avez ni suggéré, ni proposé, ni subtilement fait comprendre ce que vous souhaitez. D’ailleurs, il aurait aussi pu vous le demander et vous signaler ce qu’il attendait, lui aussi. Est-ce qu’un couple est sensé lire entre les lignes ? Communiquer ne signifie pas « lire dans les pensées ». Si quelque chose vous dérange ou vous déplaît, il faut le signifier afin que votre partenaire sache où mettre les pieds. Mais le laisser naviguer à l’aveuglette et, soudain, hurler après comme si la fin du monde arrivait n’est pas fait pour le mettre en confiance, ni installer la sérénité entre vous. Ce n’est pas ainsi que vous le mettrez dans de bonnes dispositions. D’autant qu’au lieu de lui en parler, c’est à vos copains/copines que vous aurez confié ce qu’il n’arrive pas à décrypter, et ils risquent simplement de vous monter contre votre partenaire. Et la cocotte minute continue à chauffer… Et un soir, plus particulièrement celui où l’autre rentre « claqué », n’a qu’une envie, c’est de passer une petite soirée relaxe et ‘sympa’, c’est le moment que vous choisissez pour l’affronter : il/elle reçoit une avalanche de reproches, a droit aux cris, aux larmes, à toute la frustration accumulée, sans autre forme de procès.

Devant cet assaut fracassant, si c’est vous Madame qui attaquait, votre conjoint n’a d’autre choix que se replier, essayant d’échapper aux reproches que vous lui faites en le pourchassant à travers toute la maison, même dans les toilettes ! Ne trouvant pas d’autre refuge, il finit par aller se coucher, incapable de réfléchir, de répondre, de s’expliquer : vous ne lui en laissez pas le temps, crachant les reproches comme une mitraillette ! Il s’écroule dans le lit, s’endort en se disant « demain, il fera jour, elle se sera calmée », pendant que vous continuez à vociférer, encore plus enragée par son attitude de repli. C’est comme s’il vous raccrochait au nez… Que feriez-vous à sa place, chère Madame ? Je sais tout ça pour l’avoir vécu : non seulement je traquais les conjoints dans toutes les pièces, mais je finissais par les frapper. Devinez quelle était leur riposte ?… En déséquilibre, vous faites toutes la même chose : vous hurlez après ce conjoint en dessous de tout et plus il dort, plus vous vous enragez. Sont-ce les meilleures conditions pour que les deux parties trouvent une zone de confort ? Les conflits dans le couple naissent de l’incompréhension. Et si vous avez attendu qu’il devine ou si vous êtes incapable de vous exprimer, par gène, par peur de le/la perdre, la frustration vous arrache votre pouvoir de communiquer et… vous hurlez ou vous vous repliez. Comment se passent les choses chez les couples équilibrés ? Vous aurez beau tendre l’oreille, vous n’entendrez jamais de cris : ils se parlent sur un ton respectueux et même s’ils sont parfois agacés (nous ne sommes pas des robots, même équilibrés !), ils trouvent toujours leur zone de confort, parce qu’ils communiquent, parce qu’ils s’aiment pour de vrai !

Un monsieur me dit un jour : « Je suis un homme rose puisque je comprends les femmes. » Ce à quoi je répondis « Vous n’êtes pas un homme rose, vous êtes simplement un homme intelligent« . Je comprends les hommes et je ne suis pas une femme bleue pour autant !

Tous les détails des coachings : www.pascalepiquet.com

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux !

St-Jean-de-Matha : (00 1) 450 886 0585  – Montréal : (00 1) 514 248 7392

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?