Aimez MaChronique !



avantages financiers d'un véhicule électrique

7 avantages financiers d’un véhicule électrique

Partagez cet article !

L’acquisition de véhicules électriques représente un investissement moyen plus élevé comparé aux modèles thermiques. Il faut généralement compter 10 000 € supplémentaires à l’achat, surtout à cause de la technologie encore onéreuse pour la production des batteries. Ce type de voiture est cependant plébiscité pour ses attributs écologiques. Une baisse notable des prix est également constatée depuis les années précédentes. Par ailleurs, l’Etat incite les particuliers et les entreprises à transiter plus rapidement vers la mobilité électrique grâce à diverses aides financières. Découvrez rapidement ces avantages financiers.

1. Éviter la flambée du prix de l’essence

 

L’un des principaux avantages financiers proposés par ce type de véhicule provient de sa motorisation exclusivement électrique. En plus de proposer zéro émission de CO2, il permet d’éviter les passages onéreux à une station d’essence. Actuellement, il suffit de 0,2 € de courant pour faire un kilomètre, soit 2 € pour 100 km, contre 6 €/100 km au minimum dans le cas d’un modèle au diesel. Avec la prévision de la montée des prix du baril de pétrole, les économies de carburant seront encore plus conséquentes pour les années à venir. De plus, il est également possible de profiter des tarifs réduits des heures creuses et de la nuit pour effectuer une recharge encore plus économique.

2. Un moteur dédié à l’économie d’énergie

 

Les systèmes de motorisation électrique sont plus économes en énergie de par leur efficacité. En effet, un moteur très coupleux équipe une voiture électrique et permet d’optimiser l’énergie délivrée par les batteries en minimisant les pertes. Contrairement aux moteurs à combustion qui sont sujets à des pertes thermiques de l’ordre de 60 %, les modèles électriques transforment entre 80 et 95 % de l’électricité en énergie cinétique. Cette économie énergétique est couplée à système de freinage récupératif pour réduire la consommation. Lorsque l’accélérateur n’est pas sollicité et durant les phases de décélération, ainsi qu’en roue libre, le moteur se transforme en effet en génératrice, afin de compléter la charge de la batterie.

3. Moins dépenser en entretien

 

Les constructeurs incluent des garanties pour le véhicule électrique et sa batterie dans leurs conditions de vente. Ces engagements permettent d’être exempté de certains frais de réparation et de maintenance, surtout dans le cas des batteries qui coûtent encore relativement cher à remplacer. Par ailleurs, la voiture électrique est mécaniquement plus simple et plus fiable qu’un modèle thermique équivalent. En effet, elle comporte moins de pièces d’usure.

Dans le cas du moteur en particulier, une version électrique est seulement composée d’une dizaine de pièces, contre plusieurs centaines d’éléments mobiles pour le cas des versions à combustion. De plus, ces dernières sont plus sujettes à l’usure, à cause de la forte chaleur et des vibrations qu’elles doivent supporter. Les moteurs électriques présentent aussi une plus grande fiabilité et une plus longue longévité, puisque leurs technologies sont utilisées depuis de nombreuses années dans les industries et le secteur ferroviaire. Cela limite ainsi les dépenses pour les éventuelles pièces de remplacement : courroie, bougies, joints, injecteurs, filtre à essence, alternateur, etc.

Par la même occasion, les modèles thermiques se distinguent aussi par l’absence d’embrayage, de boîte de vitesse, de pots d’échappement, de circuit de refroidissement et d’autres dispositifs. Cela permet par exemple d’être exempté des dépenses pour la vidange, l’huile de moteur, liquide de refroidissement, etc.

4. Un super bonus écologique

 

C’est l’aide financière la plus conséquente qui est octroyée par l’Etat pour l’achat d’une voiture électrique. Auparavant fixé à 6 000 € pour tous, le montant du bonus écologique a changé depuis le 1er janvier 2020. Pour un particulier qui achète une voiture électrique à moins de 45 000 €, il peut toucher jusqu’à 6 000 €. Ce montant est fixé à 3 000 euros si le prix de la voiture se situe entre 45 000 et 60 000 €. Au-delà, il n’y a pas de bonus, sauf pour les voitures à hydrogène et les utilitaires.

A cela peut être ajoutée une prime de conversion de 2 500 € ou 4 000 € selon sa situation fiscale. Ce montant est reversé à l’acheteur s’il remet à la casse une voiture diesel immatriculée depuis le 1er janvier 2001 (2006 si revenus non imposables) au plus tard.

5. Des aides financières pour installer une borne de rechargement chez soi

 

L’acquisition d’un véhicule électrique nécessite de prévoir une installation électrique spécifique aux besoins de recharge. L’Etat propose ainsi des aides qui permettent d’alléger les coûts d’acquisition et d’installation des bornes de recharge à domicile. Cette aide consiste à l’octroi d’un crédit d’impôt de 20 % à 50 % calculé sur la base de la valeur totale de ces dépenses. A cela peut aussi s’ajouter des subventions régionales temporaires ou permanentes qui sont proposées pour les foyers faisant l’acquisition de ce type de voiture. Par exemple, à Saint-Maure, une offre d’un total de 10 000 € a été proposée, pour offrir une aide de 1 000 € par famille pour l’installation d’une borne de recharge privée.

Mais en attendant, et pour pallier les contraintes liées à l’autonomie, les conducteurs disposent de nombreuses bornes de recharge publique dans tout le territoire français.

6. Des frais de carte grise réduits, voire gratuits

 

Des réductions sont généralement proposées quant aux frais administratifs liés à l’immatriculation et à la délivrance de la carte grise d’une voiture électrique. En particulier, cela se base sur l’exonération de la taxe à laquelle est habituellement soumis ce document. Cette remise peut même aller jusqu’à la gratuité de toutes les démarches, mais cela dépend de la Commune d’habitation de l’acheteur.

7. Une assurance moins chère

 

Les assureurs tendent à proposer des formules privilégiées dans le cas des voitures électriques. En effet, il est possible de profiter d’une cotisation réduite en roulant avec un modèle électrique. Cela vient du fait que ce type de véhicule est surtout conçu pour effectuer de courtes distances en ville et à vitesse modérée. Les risques d’éventuels accidents et la gravité de ces derniers s’en trouvent ainsi limités et permettent de profiter de contrats d’assurance adaptés. Les formules qui dépendent des kilomètres roulés peuvent même être plus économiques dans le cas des faibles distances annuelles parcourues.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !