Aimez MaChronique !



Chirurgie esthétique : je suis pour, si c’est POUR vous

Partagez cet article !

Chirurgie esthétique : je suis pour, si c’est POUR vous

Les films de science fiction nous montrent souvent une société où tout le monde serait beau : chacun aurait l’opportunité de remodeler son corps comme bon lui semble. Enfin, que vous croyez ! Car nous finirions par tous nous ressembler. Nous prendrions comme modèle nos sexe symboles préférés : les femmes ressembleraient à Angelina Joly et les hommes à Brad Pitt ! Quel ennui !

Nombreux sont ceux et celles qui rêvent de transformer leur anatomie mais n’en prennent pas les moyens. Je parle de moyens simples comme une alimentation équilibrée et du sport en cas de surpoids. Pleurnicher dès que vous êtes devant le miroir et manger pour oublier n’est-il pas un paradoxe ? Soit vous prenez les mesures nécessaires, soit vous vous acceptez tels que vous êtes : arrêtez de vous apitoyer, vous oubliez de vivre ! Prenez le taureau par les cornes et mettez au point une stratégie qui vous aidera à modifier ce qui vous dérangeait. On s’entend que le poids, dans la majorité des cas, vous pouvez le gérer : alors bougez !

Pour ce qui est d’un nez crochu, de seins trop petits ou trop gros, de rides, de paupières tombantes, de culotte de cheval, c’est sûr qu’il va falloir passer sur le billard. La chirurgie esthétique peut vous soutenir dans votre quête de confiance et d’estime, à partir du moment où vous le faites pour améliorer, à vos yeux, votre image, et non pour plaire à quelqu’un d’autre ou pour correspondre aux critères de beauté. Là est le piège ! Pour qui le faites-vous ? Vous croyez que les hommes aiment les femmes avec des gros seins, un ventre plat et musclé, des jambes lisses de toute cellulite. Pas tous ! Juste ceux qui se fondent sur l’apparence et se moquent complètement de ce que vous avez entre les deux oreilles. Comprenez, Mesdames, que les artifices attirent les hommes artificiels et vice versa. Si c’est uniquement votre corps d’athlète qui attire ces dames, ne vous attendez pas à avoir une conversation philosophique. L’artificiel attire l’artificiel !

Plusieurs clientes, dans la cinquantaine, étaient persuadées que les hommes de leur âge préfèrent les femmes de 20 à 30 ans et se sentaient hors concours. Vous avez raison, leur ai-je répondu, les névrosés qui courent après leur jeunesse, qui ont peur de mourir, qui veulent se prouver qu’ils peuvent encore séduire (à grands coups de billets de banque !) courent effectivement après cette moyenne d’âge. Est-ce qu’ils vous intéressent, ces gars-là ? Elles m’ont toutes regardée avec des yeux ronds, une mine dégoûtée et ont confirmé qu’elles n’étaient pas intéressées ! Un homme équilibré cherche une femme équilibrée avec laquelle il aura de beaux échanges, parlant de philosophie de vie et d’expérience : c’est sa maturité qu’il l’attirera et non ses seins remontés qui lui arrivent sous le nez !

La chirurgie esthétique comporte des dangers et vous devez évaluer si le jeu en vaut la chandelle. Est-ce que votre vie va réellement changer après ça ? Quels sont les risques encourus ? Si l’opération échoue ou, pire, si elle vous défigure : le remède étant pire que le mal ? J’ai entendu dire qu’il faut consulter au moins trois chirurgiens différents pour se faire une idée. Quoi qu’il en soit, consultez les plus connus, ceux qui bénéficient d’une bonne réputation : ils peuvent reconstruire votre confiance en même temps que votre corps ou détruire l’ensemble ! Nous parlons de confiance et d’estime et non d’esthétique. Commencez par un coaching pour rehausser les deux, avant de passer sur la table d’opération, pour rehausser vos seins, vos fesses ou votre visage. La chirurgie devrait venir en dernier, sorte de joker, qui ressemble souvent à un « quitte ou double », quand vous avez tout essayé.

Pour qui se prennent les producteurs d’émissions américaines quand ils « rafistolent » de pied en cape une femme qu’ils avaient sélectionnée comme étant la plus moche ? Elle a été choisie, parmi de nombreuses candidates, pour son physique ingrat car plus elle est laide, plus c’est spectaculaire ! Ils se prennent pour des dieux capables d’offrir la beauté à une femme qui n’aurait jamais pensé être belle. Quels dégâts font-ils dans la tête et dans la famille de ces femmes qui passent de grenouilles à princesses charmantes ? D’ailleurs, avez-vous remarqué qu’elles ont toutes le même corps et le même nez, suivant si elles sont d’origine latine ou afro-américaine ou caucasienne ? Pensez-vous vraiment qu’elles sont plus heureuses, que le problème se situait uniquement au niveau du physique ? Pourquoi on n’entend plus jamais parler d’elles ?

Si je vous disais que mes clientes en coaching sont de jolies femmes, mais que le problème se situe au niveau de la confiance et de l’estime et qu’elles se moquent complètement de leur physique car la souffrance est ailleurs : on leur a fait croire qu’elles ne valaient rien. Idem. Tout tourne autour de ce que vous pensez valoir et non autour du physique que vous avez. La plupart du temps, elles ne se voient même pas belles ! Dénigrées dans leur enfance, puis par les conjoints successifs, le dedans est démoli et le dehors totalement nié. C’est l’image qu’on leur a renvoyé. Idem pour certains de mes clients qui ont du mal à regarder la réalité : ils sont beaux garçons, mais ne le voient pas. Eux aussi souffrent du dedans, incapables d’accepter le dehors. Parfois, une personne focalise sur le changement extérieur, solution de facilité, au lieu d’entamer un processus qui l’aidera à accepter ses belles qualités au lieu de déformer son corps. Oui, c’est facile de croire qu’il suffit de se refaire le nez ou les seins pour devenir quelqu’un d’autre. Névrosé vous êtes avec votre ancien nez, névrosé vous resterez, après l’opération.

Mon conseil est que si vous êtes fragile moralement, il vaut mieux que vous répariez votre mental avant d’entamer une chirurgie. C’est vrai qu’un nez refait, que plus de poitrine ou une liposuccion peut changer votre vie. Vous vous détestiez avant et vous retrouvez votre confiance et votre estime après. Mais l’épouse qui se sent menacée par les petites jeunes et qui décide de tout se faire refaire pour garder son mari a un problème. Elle pense, à tort ou à raison, que son conjoint n’aime d’elle que son apparence. Si tel est le cas, c’est qu’il préfère la chair fraîche et que même si elle passe au ravalement complet, il la remplacera quand même. Si un homme n’est attiré que par l’artificiel : seins, fesses, visage lisse, corps de rêve, c’est qu’il est artificiel. Il veut une poupée Barbie et vous venez de dépasser la date de péremption. Il va vous échanger contre un modèle plus récent, quoi que vous fassiez. En passant à la chirurgie pour lui plaire, vous prostituer tout ce que vous êtes : votre corps (que vous maltraitez à coups de bistouris) et votre âme.

La beauté se fane et si j’ai un bon conseil à vous donner, c’est de travailler plus sur votre joie de vivre, votre confiance et votre estime que sur votre beauté physique, « qui dure ce que dure les roses » comme l’a dit le poète Ronsard. Votre joie de vivre et votre équilibre, eux, ne prendront pas une ride et c’est ainsi que vous attirerez une personne équilibrée qui aura grand plaisir à vieillir à vos côtés.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?