Aimez MaChronique !



AIMER : QU’EST-CE QUE L’AMOUR ?

Partagez cet article !

AIMER : QU’EST-CE QUE L’AMOUR ?

Vous confondez ‘aimer’ et ‘être attaché’. Pour comprendre ce qu’est l’amour, il est nécessaire de l’avoir vécu, à travers vos parents pour commencer. C’est un sentiment de réconfort, de sécurité, de confiance absolue, la sensation d’exister et d’être précieux pour quelqu’un d’autre, tout ce que vous avez ressenti (ou auriez dû ressentir) dans les bras de vos parents. C’est cette plénitude, cette conviction bien ancrée dans vos tripes que la personne en face de vous (parent, conjoint, enfant, proche, ami) échange avec vous des émotions et de l’énergie positives, qu’elle vous respecte autant que vous la respectez et vous accepte tel que vous êtes, tout entier. Souvenez-vous que tout se lit dans votre site Internet subliminal, car tout y est inscrit : si l’autre vous trouve agaçant, mais ne vous le dit pas, votre subconscient le sent… Quand vous vous sentez en parfaite harmonie, c’est que ce malin de subconscient a lu dans le site Internet subliminal de votre interlocuteur qu’il vous accepte intégralement : d’où cette sensation de bonheur, de confiance et de plénitude : Vous vous sentez sur la même longueur d’onde, la même vibration.

Je vous voir venir : vous allez me dire « Mais, je l’ai sentie cette sensation de bonheur, avec les névrosés que j’ai rencontrés, dans les débuts de la relation, c’était bien de l’amour, non ? ! ». Non. Ce n’était pas une sensation de sérénité, mais le soulagement d’avoir trouvé votre dealer d’affection : tout le temps où vous avez pensé que vous seriez rassasié, vous éprouviez cette satisfaction que donnent l’alcool et la drogue à celui qui est compulsif, au moment où il consomme. Votre subconscient sait que vous n’êtes pas en face de la bonne personne, mais vous le faites taire : « Je le savais depuis le début que ça ne marcherait pas ! », il vous l’avait signalé… Mais la peur de ne trouver personne d’autre vous donne la sensation d’avoir enfin trouvé un (piètre) buffet pour vous rassasier, plutôt que rien du tout. Je sais qu’il faut vous concentrer pour sentir, voir, comprendre la différence entre l’attachement à une personne, comme à un médicament qui vous soulage dès que vous le prenez (mais ne guérit pas le mal, il l’anesthésie) et l’amour. Comment faire, quand juste l’attachement a fait partie de votre apprentissage ? Lisez ce qui suit !

Quand un client ou une cliente me raconte toute sa souffrance en couple, persuadé(e) avoir aimé (pour avoir tant souffert !), ça lui est difficile d’entendre de ma bouche « vous n’avez jamais aimé, vous étiez attaché ».  ‘Accro’, dépendant, inféodé, contrôlé, vampirisé, soumis, oui. Mais amoureux ?… Non. Ça, de l’amour ? Non. Je sais, ça gifle ! Se respecter ne permet pas d’aimer quelqu’un qui vous maltraite : seule la dépendance le permet ! La démonstration est simple à faire : quand j’avais une compulsion à l’alcool, qui me soulageait, je n’aimais pas l’alcool en tant que tel (je n’étais pas amoureuse de l’alcool !), j’étais ‘accro’ à l’effet qu’il me produisait : il desserrait l’étau (l’anxiété) qui broyait ma cage thoracique en permanence. Quand vous pensiez aimer cette personne, qui vous a tant fait souffrir, vous n’étiez pas amoureux d’elle, mais plutôt ‘accro’ à l’effet que l’idée d’être en (mauvais !) couple produisait : la simple idée d’exister pour quelqu’un, alors que ce n’est même pas vrai… Vous avez tricoté un fantasme autour d’une personne : vous avez inventé ce que vous auriez aimé que ce soit et n’a jamais été, refusant de regarder la réalité en face, attendant désespérément que le miracle se produise… Parfois, tout allait bien au départ, puis les choses se sont gâtées, mais vous êtes resté, attendant désespérément que tout (re)devienne comme le fantasme tricoté…

Permettez-moi de vous rappeler quelques principes :

AIMER = ÊTRE HEUREUX

Aimer en couple : c’est se respecter et respecter l’autre, être sur la même longueur d’onde, avoir les mêmes croyances, les mêmes valeurs, la même vision du couple, de l’avenir, prendre conscience chaque jour du bonheur d’avoir cette personne à vos côtés, être attirés l’un vers l’autre tant au niveau spirituel, qu’intellectuel et sexuel. C’est sentir les papillons dans le ventre, cette chaleur de bien-être et de sérénité chaque fois que vous voyez votre conjoint(e), c’est lui faire confiance à 100 %, c’est la personne la plus proche de vous, c’est sentir vos sentiments grandir de jour en jour.

Si vous faites l’autopsie de votre dernière relation (ou peut-être de celle dans laquelle vous êtes actuellement) :

Pouvez-vous affirmer que vous vous respectiez dans cette relation et que votre partenaire vous respectait ?

Aviez-vous confiance en lui/elle

Avait-il/elle confiance en vous ?

Étiez-vous capable de vous parler calmement ?

Est-ce qu’elle/il vous comprenait ou cherchait à le faire ?

Est-ce que vous le/la compreniez ou cherchiez à le faire ?

Y avait-il de la jalousie dans votre couple ?

Lui auriez-vous confié votre propre vie ?

Étiez-vous attiré sexuellement l’un par l’autre ?

Ce sont des questions simples et très significatives. À votre avis, quelles sont les bonnes réponses ?

Peut-être commencez-vous à faire la différence entre l’amour et l’attachement. Et cessez de croire que l’amour inconditionnel signifie que vous devez aimer à n’importe quelles conditions ! Cela signifie « donner et recevoir de façon inconditionnelle et équivalente » et non « je te donne ça pour que tu me doives ça ». Autre petit rappel :

AIMER = DONNER ET RECEVOIR

DÉPENDANCE = DONNER (Desperado) OU RECEVOIR (Trou noir affectif)

Je vous le dis souvent dans les émissions de radio ou de télévision, ainsi que dans mes écrits, il est temps de cesser de croire qu’il est normal que l’un des deux domine l’autre, dans un couple. C’est une réalité, quand les deux sont en déséquilibre affectif, mais quand les personnes sont équilibrées, aucune des deux ne domine l’autre. C’est un partenariat égalitaire et non une relation maître/valet. D’ailleurs, si vous vous respectez, vous n’acceptez pas d’être dominé, encore moins de dominer vous-même. Et quand je parle de respect, il s’agit également de respecter la femme et l’homme au lieu d’essayer d’être supérieur au sexe opposé. Ça commence par là ! Autre rappel :

LE MEILLEUR DES HOMMES VAUT LA MEILLEURE DES FEMMES

Je suis fatiguée d’entendre des propos racistes de part et d’autre. Un homme imbécile est aussi imbécile qu’une femme imbécile ! Si vous avez attiré des hommes machos ou des femmes dominatrices, c’est parce qu’on attire ce que l’on est. Donc, en déséquilibre, vous avez attiré des déséquilibré(e)s et c’est donc votre responsabilité : soumis, vous avez attiré des dominateurs/dominatrices. Alors, cessez de juger le sexe opposé par rapport aux névrosé(e)s que vous avez attiré(e)s : ils/elles ne sont pas de bonnes références ! Et cette guerre des sexes qui oppose éternellement les hommes et les femmes est fatigante aussi :

LES HOMMES ET LES FEMMES SONT COMPLÉMENTAIRES,

PAS ADVERSAIRES !

En résumé, pour être capable d’aimer, il faut commencer par être adulte : c’est-à-dire être un homme ou une femme (et non un petit garçon ou une petite fille : dehors, l’enfant intérieur !), être bien avec soi-même, avoir confiance en vous et savoir que vous êtes quelqu’un de bien. En sachant qui vous êtes, vous déterminez qui vous voulez rencontrer et vous choisissez la meilleure personne pour vous.

Et si aimer, c’était vraiment ce que vous avez vécu jusque-là, aimeriez-vous y retourner ?! Parce que moi, je préférerais entrer dans les ordres ! Sachez qu’aimer, c’est bien autre chose et bien plus beau que ce que vous avez vécu jusque-là et que la bonne nouvelle, c’est que vous allez vous redonner l’opportunité de tomber amoureux de la bonne personne, pour les bonnes raisons et d’être heureux en couple, jusqu’à la fin de vos jours ! Ça vous tente ? Moi, oui !

Nouveau ! Lisez le e-book « Pourquoi récupérer son ex, là est la question. Comment survivre à une rupture, là sont les réponses ! » : http://www.pascalepiquet.com/pourquoi-recuperer-son-ex.php

Écoutez Pascale Piquet, chaque mercredi à la radio :

Chroniques hebdomadaires :

94.1 FM à Sept-Îles : Écoutez le trio détonnant David Tancrède, Valérie & Pascale Piquet, tous les mercredis à 16h30 ! Écoute en direct : www.le941.com

95.7 FM au Saguenay-Lac-St-Jean : Écoutez la chronique décapante de Pascale Piquet avec la complicité de John Ferguson et son équipe, tous les mercredis entre 15h00 et 16h00 ! Écoute en direct : www.saguenay.radiox.com/accueil

Lisez le second livre de Pascale Piquet : « Gagnez au jeu des échecs amoureux » (Michel Lafon)

Lisez la chronique de Pascale Piquet, chaque mercredi !

Commandez le nouveau DVD « Comprendre la Vie », et téléchargez le guide « Arrêtez de souffrir, construisez votre bonheur », pour développer confiance et estime chez vous. En vente exclusive sur le site www.pascalepiquet.com

Prenez une dose de bonne humeur : suivez Pascale Piquet sur Twitter www.twitter.com/pascalepiquet

FACEBOOK : page professionnelle « Pascale Piquet »

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?