Africa CEO Forum : l’Afrique et la mondialisation

Partagez cet article !

Les 20 et 21 novembre, plusieurs centaines d’hommes d’affaires et dirigeants des grandes entreprises se sont réunis en Suisse pour participer au Africa CEO Forum, destiné à promouvoir la réussite du secteur privé africain dans le monde. Ce Davos africain s’est déroulé en quatre conférences plénières et une dizaine d’ateliers plus pratiques sur la bonne gestion financière des entreprises en Afrique. Plus de 300 PDG africains étaient donc réunis, pour la première fois, à Genève.

En plus de PDG, des personnalités importantes des instances internationales étaient présentes. Par exemple, Donald Kaberuka, le président de la Banque Africaine de Développement (BAD) et Valentine Rugwabiza, directeur général adjoint de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC).

Lors d’une conférence sur les politiques publiques à mener pour développer le secteur privé africain, Amine Tazi-Riffi, responsable Afrique du Nord chez McKinsey, a plaidé pour un capitalisme d’État capable de gérer au mieux les impératifs de gouvernance et de déploiement d’une stratégie économique nationale. Albert Yuma, président de la Fédération des entreprises du Congo, a promu un nationalisme partagé entre le secteur privé et les gouvernements.

Le forum a également été l’occasion de récompenser des acteurs de l’économie africaine. Voici la liste des récompenses :

– Meilleur PDG africain de l’année : Tewolde Gebre Mariam, PDG d’Ethiopian Airlines.
– Meilleur fond d’investissement africain : Abraaj Capital
– Meilleure entreprise panafricaine : Ecobank
– Meilleure multinationale présente en Afrique : la société d’agrobusiness Olam.

Cette première édition de l’Africa CEO Forum, qui place l’Afrique au cœur de l’économie mondiale, fait suite à un autre forum internationale organisé en juin dernier par Richard Attias, le New York Forum Africa.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !