Aimez MaChronique !



Acheter une maison au Québec : nos conseils

Partagez cet article !

Acheter une maison au Québec : nos conseils

Vous êtes dans l’erreur totale si vous croyez qu’il n’y a qu’une seule façon d’acheter une maison. En fait, chaque pays a sa façon de faire. Il arrive même que sur un seul territoire, les démarches d’achat diffèrent d’une région à une autre. Pour les investisseurs qui souhaitent acquérir une maison au Québec, voici les conseils qui vous devez « impérativement » tenir compte avant de conclure un achat.

Évaluer sa capacité d’emprunt

Avant même de rechercher un bien immobilier à acheter, l’intéressé devra d’abord obtenir ce que les autorités québécoises nomment la préapprobation hypothécaire auprès de sa banque. De cette façon, il aura une idée très précise de sa capacité d’emprunt pour sa maison. D’ailleurs, les propriétaires qui souhaitent céder leurs maisons n’autorisent les visites que sur la présentation de ce document.

Pour espérer devenir propriétaire au Québec, un intéressé devra faire une mise de fonds d’un montant minimum de 5 % du prix de vente d’une maison. Cependant, il est exempt d’une souscription à l’assurance prêt hypothécaire s’il est capable d’apporter une mise de fonds équivalente à 20 %.

Rechercher la maison à acheter

C’est l’étape la plus facile du projet d’achat. Sachez qu’au Québec, les particuliers sont autorisés à vendre leurs maisons par eux-mêmes. Mais pour obtenir le meilleur prix et vendre plus rapidement, la plupart d’entre eux se tournent bien évidemment vers des professionnels. L’assistance offerte par une agence leur permet d’obtenir une très belle somme si l’on peut l’exprimer de cette façon.

Donc, si vous recherchez une maison dans une région de votre choix, l’idéal serait d’éplucher les offres qui pleuvent sur internet. L’aide d’un professionnel n’est pas un superflu. Comme il connaît bien cet univers, il pourra vous orienter vers des maisons qui correspondent à vos attentes. Si vous préférez faire bâtir une maison, vous pouvez également faire appel à une entreprise du bâtiment réputée comme Les Constructions Clément robert.

Faire une offre conditionnelle d’achat

Lorsque vous aurez trouvé une maison qui répond à vos attentes, vous devez alors effectuer ce que l’on appelle l’offre d’achat ou promesse d’achat. Dans ce document, il précise le prix qu’il est prêt à mettre, la date de prise de possession souhaitée et certaines conditions d’achat.

Dans la mesure du possible, privilégiez toujours l’offre conditionnelle à l’offre ferme. L’idéal est d’inclure une visite dans les normes dans vos conditions d’achats. Il faut également exiger des garanties sur les travaux qui ont été faits récemment et imposer que des travaux doivent être faits sur certains aspects de la maison. Comme il s’agit d’un investissement majeur, il est tout à fait normal d’inspecter le bâtiment afin d’en repérer les problèmes et les vices. Ces dernières années, on ne compte plus le nombre de procès liés à des déceptions sur des achats immobiliers.

Faut-il ou non déposer un acompte ?

L’acompte n’est pas une obligation, mais elle est une preuve de votre sérieux vis-à-vis des propriétaires. Si votre offre les intéresse, il est conseillé d’effectuer la transaction auprès d’un notaire choisi par les soins de l’acheteur. Il est préférable de garder une trace indélébile de cet achat. Après cela, il reste plus qu’à prendre possession de la maison.

Attention ! Si la maison vous intéresse sérieusement, n’hésitez pas à offrir le juste prix. Nous entendons ici par juste prix, la somme maximum que vous êtes prêt à débourser pour la maison. Ainsi, vous allez automatiquement vous placer dans la liste des acquéreurs les plus intéressants pour les vendeurs.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !