Aimez MaChronique !



5 manières pour favoriser la concentration d’un étudiant

Partagez cet article !

La fatigue, le découragement, sentir que l’on perd son temps, dénote le manque de concentration chez un étudiant. Toutefois en ce qui concerne celui qui favorise sa concentration, il est bien plus productif. En effet, la concentration offre une meilleure compréhension et un développement plus sain de la mémoire. C’est donc un facteur stratégique pour tout étudiant qui souhaite réussir. Et pour la favoriser, certains exercices et pratiques peuvent facilement aider. Certains parents préfèrent engager une entreprise comme Tutorat Laval pour les aider dans ce processus. Voici donc 5 manières pour favoriser la concentration d’un étudiant.

Se focaliser sur sa respiration

Se focaliser sur sa respiration est la base pour un étudiant qui veut favoriser sa concentration. Cela devient nécessaire lorsque les distractions et différents flots d’idées envahissent les pensées. La concentration est alors sujette à des perturbations, et l’esprit s’éloigne de ce qui est le plus important pour l’étudiant.

C’est là qu’intervient le fait de se focaliser sur sa respiration. Cet exercice à la fois simple et efficace, permet de se relaxer. Et une fois serein, le niveau de concentration devient plus important. Il existe notamment deux manières d’atteindre cet état : La concentration sur la respiration thoracique, et celle sur la respiration abdominale. Et bien sûr, vous pouvez rester confortablement assis pour le faire.

  • Pour la respiration thoracique, il est essentiel d’avoir les pieds convenablement posés au sol, adopter une posture droite, et poser les mains sur la cage thoracique. Dans un premier temps on prend une inspiration profonde par les voies nasales en bombant le torse, puis on expire en vidant bien la cage thoracique.
  • Quant à la respiration abdominale, la même posture est à adopter, mais avec les mains posées sur le ventre. On inspire tout d’abord profondément par le nez en gonflant le ventre, puis on expire doucement par la bouche en le dégonflant.

Il est essentiel de répéter ces inspirations et expirations plusieurs fois en se vidant l’esprit. Et une fois la concentration à son paroxysme, on peut sereinement se remettre à l’étude. Une astuce favorisant cet exercice est de fermer les yeux en l’exécutant.

Se couper des distractions numériques

Les distractions numériques sont nombreuses pour un étudiant, et ont tendance à briser la concentration. Ce sont pour la plupart du temps les alertes téléphoniques telles que les notifications, les sonneries d’appels, et même les alarmes. Ces alertes qui détournent constamment l’attention sont parfois un frein majeur pour la concentration.

Il est donc primordial de se couper de ces distractions numériques, pour rester focaliser sur les objectifs qui importent. Et donc, désactiver ces alertes téléphoniques pendant l’étude ou lors des cours est très bénéfique. L’idéal étant d’avoir son mobile hors de portée, sous peine d’être tenté de se rendre sur les réseaux sociaux. Ces derniers étant bien évidemment les distractions numériques les plus addictives. Ce qui nous mène directement au point suivant.

Se concentrer sur une activité à la fois

Beaucoup d’étudiants ont cette manie-là de se qualifier de multitâches. Mais il a été prouvé que faire deux ou plusieurs choses à la fois est loin d’être productif. Toutefois, cela ne se limite pas seulement aux études et une activité quelconque. En effet, même se concentrer sur plusieurs sujets d’étude à la fois est totalement déconseillé. Cela n’a qu’une seule résultante : amoindrir la capacité d’attention.

Faire une chose à la fois est donc la pratique à adopter. Et comme spécifié précédemment, il faut se défaire des distractions numériques. Mais également, de toute autre distraction comme la télévision, la radio, et bien d’autres. Et même si le temps est limité par rapport aux tâches à accomplir, il est toujours mieux de faire le tri.

Opter pour les aliments qui stimulent la mémoire

On en parle peu, mais il existe en effet des aliments capables de stimuler la mémoire. Et de ce fait, ils contribuent à favoriser la concentration d’un étudiant. Des aliments à l’instar des carottes qui contiennent du bêta-carotène, les épinards riches en fer, ainsi que les baies riches en vitamine C. Une salade à base de ces 3 aliments est un excellent stimulateur pour la mémoire. D’ailleurs, il existe de nombreux autres aliments capables de prévenir efficacement le vieillissement cérébral, et ainsi favoriser la concentration. C’est notamment le cas du céleri, des noix de Grenoble, des poissons gras, du brocoli, et de bien d’autres aliments.

Développer les aptitudes de la mémoire

Le développement des aptitudes de la mémoire et donc celui de la concentration, s’opère à travers différentes activités. Et la plupart du temps, à travers des jeux tels que les échecs, les jeux de mémoires, le Scrabble, et même les casse-têtes comme le Sudoku. Toutes ces activités permettent non seulement d’accentuer la réactivité du cerveau, mais favorisent par la même occasion la concentration. Cela permet au final de prendre l’habitude de se focaliser uniquement sur ce qu’on fait. Et c’est un atout non négligeable pour un étudiant.

Pour conclure

Il est important de noter qu’il existe de nombreuses autres méthodes permettant de favoriser la concentration d’un étudiant. Celles-ci sont de divers ordres, mais chaque étudiant peut y trouver son compte. Aussi, des exercices comme la focalisation sur la respiration son à adopter aussi bien chez soi qu’avant un cours. Ceci afin d’ouvrir son esprit à une meilleure compréhension. Et même avant un examen, pour disposer pleinement de ses capacités intellectuelles.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !