Aimez MaChronique !



ZONE DE CONFORT : EN SORTIR OU Y RESTER ?

Partagez cet article !

Zone de confort : en sortir ou y rester ?

 

Vous avez peut-être lu ou entendu dire qu’il faut sortir de votre zone de confort, alors que j’enseigne à mes clients à rester dedans. Pourquoi cette divergence d’opinion ? C’est une question de vocabulaire et de perception : nous ne parlons pas de la même chose. Ils parlent du confort extérieur à vous (tenter quelque chose qui vous fait peur) et je parle, moi, du confort intérieur (la sérénité/la confiance). Ceux qui vous diront d’en sortir, vous poussent simplement à prendre des risques, à dépasser vos limites, mais avec la peur au ventre. Définitions de « risque » : Possibilité d’accident, de malheur. Ce mot ne s’emploie qu’avec un sens défavorable. Quand vous avez de l’assurance, vous ne prenez pas de risques : vous tentez des expériences !

 

Moi, j’enseigne à rester dans votre zone de confort intérieur, c’est-à-dire préserve la sensation de plénitude, de bien-être que vous ressentez lorsque vous avez développé votre confiance en vous. Une fois cette confiance installée, vous avez la capacité de vous lancer dans des projets mûrement réfléchis, qui seront atteignables et réalisables, au lieu de vous jeter dans le vide. C’est très courageux de prendre des risques, lorsque vous n’avez pas confiance en vous et que vous sortez des sentiers battus, d’une zone de confort extérieur qui vous est familière. Mais que diriez-vous de développer confiance et estime et d’être bien dans votre peau, à ce point que tout ce que vous tenterez vous fera « tripper » au lieu de vous sortir les trippes ?

 

Prenons l’exemple de parler en public, qui vous pousse à sortir de votre zone de confort extérieur, tous les autres vous regardent, encore plus terrible lorsque vous n’éprouvez aucun confort intérieur, puisque vous êtes tétanisé. Comment font les orateurs chevronnés ? Ils ont confiance en eux (zone de confort intérieur) et en leur façon de délivrer leur message. Ils sont à l’aise sur scène, lorsque l’auditoire les regarde et les écoute (zone de confort extérieur) et ils aiment capter l’attention. Et dans les meilleurs cas, ils sont insensibles aux critiques négatives.  Cependant, il existe des conférenciers ou même des animateurs de télévision qui vomiront systématiquement avant chaque intervention, noués par le stress vs le trac. Le trac est positif car il manifeste votre volonté de bien faire, alors que le stress démontre votre peur de mal faire et d’être jugé.

 

Une personne qui vendait des maisons sur plan disait fréquemment à ses prospects : « Sortez donc de votre zone de confort !», alors qu’ils hésitaient à cause des remboursements mensuels du prêt, à cause de leur insécurité financière. Qu’y a-t-il de pire que l’insécurité financière, à part la peur de souffrir en relation ?! Au lieu de leur montrer tous les bénéfices qu’ils auraient à posséder une maison neuve et le plaisir qu’ils en éprouveraient, en plus d’être chez eux, elle exigeait d’eux qu’ils sortent de leur zone de confort financier. Ils se sentent au bord d’un précipice et elle leur dit de sauter ! Si un vendeur veut me faire acheter quelque chose de trop élevé pour mon budget, ce n’est certainement pas en m’exhortant à sortir de ma zone de confort qu’il me fera signer le contrat !

 

D’ailleurs, ceux qui n’ont pas de système d’alarme pour leur signaler qu’ils sortent de leur zone de confort au niveau financier se retrouvent sur la paille ! Certes, de nombreuses personnes ont acheté un bien immobilier avec la peur au ventre, à cause de l’insécurité financière, bien  que les remboursements étaient raisonnables, mais elles ont rarement fait un investissement risqué : une petite voix leur disait que c’était la meilleure chose à faire. Elles n’ont pas sauté dans le vide, car tout était calculé. Après, c’est la peur d’avoir peur qui s’enclenche et les scenarii négatifs qui peuvent vous assaillir : vous imaginez le pire ! Et si vous imaginiez le meilleur, pour changer ?!

 

Je sais que certaines méthodes éducatives peuvent vous pousser dans l’eau alors que vous ne savez pas nager afin que vous appreniez. Quoi de plus traumatisant ?! Si vous avez peur des ascendeurs, on vous enferme dedans pour vous faire réaliser que ce n’est pas dangereux : mais là n’est pas le problème ! Un cheval qui a peur de monter dans un van sera de plus en plus terrifié si vous l’y forcez à coups de fouet : il a juste besoin d’être rassuré, qu’on lui murmure à l’oreille pour le réconforter et il montera tout seul. Je me souviens d’une scène qui m’a fait détester un de mes voisins, lorsque j’étais enfant : sa fille était terrifiée par les vers de terre et il l’avait obligée à en prendre dans sa main. Au lieu de lui donner confiance en ces petits animaux, en les prenant lui-même dans ses mains, pour la rassurer, il l’a traumatisée car  elle hurlait, les bestioles dans sa main. Je ne sais pas, sur l’instant, ce qui la dégoûtait le plus : les vers ou son père !

 

 

La confiance en vous a ceci d’extraordinaire : elle vous maintient dans votre zone de confort intérieur et quoi qu’il puisse arriver, vous savez que vous trouverez les solutions. Donc, ne craignant plus rien, vous n’attirez plus les dangers. Car la peur n’évite pas le danger, pire, elle l’attire ! Vous aventurer dans un domaine que vous ne connaissez pas, tenter une chose que vous ne savez pas faire, vous lancer dans l’inconnu, c’est très facile quand vous avez confiance en vous : vous êtes confortables partout quel que soit l’extérieur. Commencez par le commencement : remplissez de confiance en vous ce vide qui vous accompagnait et dans lequel s’infiltraient les doutes, les peurs, les frustrations, la culpabilité, la colère et la rancune. Ces éléments vous empêchent d’être dans votre zone de confort intérieur ou vous en sortent quand vous l’avez trouvée. Il faut apprendre à les gérer le plus vite possible pour retrouver votre sérénité. Une fois comblé, confiant, rempli d’audace et de curiosité, vous serez prêt à relever n’importe quel défi, même celui de parler en public !

 

Faites-vous maintenant la différence entre les deux zones de confort intérieur et extérieur ? Si vous êtes bien à l’intérieur, vous serez bien partout à l’extérieur. Et si vous vous retrouvez dans un environnement qui ne vous convient pas, en compagnie de gens qui piétinent vos valeurs, par exemple, et bien vous retrouverez votre zone de confort intérieur et extérieur en quittant cet endroit. Vous vous respecterez en respectant votre confort. C’est ainsi que vous pourrez entreprendre tout ce que vous voulez : Quelqu’un de confiant ne prend aucun risque, il investit toute son énergie dans la réalisation de ses projets et s’il ne les mène pas à terme, il les considère comme des expériences et non des échecs. Quant à l’aspect financier, il sait que s’il investit son argent, c’est de façon réfléchie mais que s’il le perd, c’est de façon calculée et il aura l’intelligence d’en regagner.

 

Quant à l’aspect affectif, regardez donc votre tableau de bord pour vérifier si vous pouvez décoller : observez vos inconforts, petites lumières rouges qui clignotent ! Et la prochaine fois que quelqu’un vous poussera à sortir de votre zone de confort, vous constaterez que c’est dans son intérêt et rarement dans le vôtre. Moi, je déteste sortir de la mienne !

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?