Vivre la culture et la tradition pendant un voyage au Costa Rica

Partagez cet article !

Au Costa Rica, la vie quotidienne est baignée dans une ambiance chaleureuse et rythmée. La population y est d’ailleurs un hôte très accueillant. Dans les villages, les fêtes hebdomadaires battent leurs combles durant le week-end. Des activités comme le rodéo, la corrida ou les grillades sont programmées et animent ces journées. Les charrettes traditionnelles, oxcarts, longent les rues et les remplissent de gaieté avec leurs couleurs vives. Cet emblème national du travail de la Costa Rica est inscrit comme un Élément de Culture et Héritage de l’Humanité à l’UNESCO.

Une vie atypique qui fait la fierté des Costaricains

Au Costa Rica, les habitants hissent leurs racines et leurs héritages. Hormis les traditions et les us, des gestes et des patois sont étonnants. Des étrangers les trouvent offensants, mais ils sont des expressions de politesse. Leur existence est remplie d’un grand respect envers les aînés. Dans les annales costaricaines, les enfants vivent avec leurs parents jusqu’au mariage. Les membres des familles, de générations différentes, habitent une même maison. Le retard est aussi une habitude qui caractérise la population. Il est très courant, sans être qualifié de discourtois, d’arriver en retard à un rendez-vous ou une invitation. Une « entrée en vedette » fait partie intégrante de la culture de cet état. Côté attraction, le bombas est une bataille orale improvisée de la région de Guanacaste, opposant deux ou plusieurs personnes. Tout en restant distrayant, il peut être amusant, passionné ou agressif.

Des Livres pour Changer de Vie !




Les tenues folkloriques des Costaricains lors d’un évènement

Au Costa Rica, habituellement, les femmes sont habillées de jupes aux couleurs vives (les golas). Celle-ci est portée avec un caraco à volants blancs ou avec des ornements et des spartiates en cuir. Les blouses sont souvent assorties avec un tablier de la même coupe. Ces dames, majoritairement, ont toutes de longs cheveux qu’elles tressent. Les hommes, quant à eux, sont accoutrés d’une façon classique, mais très masculine. Vêtue d’un pantalon, la chemise claire est parée d’un foulard noué au-devant. À la ceinture rouge, le chapeau bordé de blanc, s’ajoutent des sandales de cuir (caite). Ils se munissent d’une machette pour complémenter leurs allures.

Aimez-vous ce texte ?

Des tenues exclusives d’une région

Chaque localité dispose d’un style unique inspiré de sa culture à découvrir lors d’un voyage au Costa Rica. À Guanacaste, lors d’une soirée, la robe est composée de trois couleurs et de ruban adhésif très décoré. La coiffure en boucle lâchée sur une des épaules est couronnée de fleurs. Ces messieurs aux chemises claires ont une bande au cou et une ceinture avec leurs pantalons. Sans omettre le chapeau de paille orné de fleurs. À San Carlos, les habits typiques de l’homme se limitent à un pantalon sombre et un mouchoir autour du col. Il porte un petit chapeau appelé chonete. Les dames mettent une jupe blanche à la hauteur du tibia. Pour le haut, elles auront un blazer blanc à manches courtes, et festonné de noir et de rouge.

Partagez cet article !