Aimez MaChronique !



SEXE VS AMOUR

Partagez cet article !

SEXE VS AMOUR

 

Beaucoup confondent « amour » et « sexe ». Avoir des relations sexuelles avec une autre personne ne signifie pas l’aimer. Ce sont les femmes qui font le plus cette confusion. L’homme est plus prompt à remonter son pantalon et passer à autre chose. Et même s’il le baisse, cela ne prouve pas qu’il ait des sentiments pour vous. Pas plus que la dame qui se déshabille plus vite que son ombre et se rhabille à la même vitesse, repue mais pas amoureuse. Souvent, quand vous avez une proie dans le collimateur, vous croyez que le fait d’avoir cédé à vos avances l’envoie, ligotée, au fond de votre toile d’araignée, vôtre à jamais. Erreur !

 

Tout dépend de votre interprétation de l’acte sexuel : pour certains, c’est personnel et profond, revêtant une grande importance, alors que d’autres « baisent » comme ils respirent. Butinant, cela n’avait pas de conséquence pour moi dans ma période Trou noir affectif, alors qu’aujourd’hui à 48 ans, mon corps est un temple que je préserve pour celui qui en sera digne. Que se produit-il quand votre ex vient chercher les enfants et que vous dérapez sur le lit ? Est-ce en souvenir du bon vieux temps ? Parce que vous êtes encore célibataires et que vous vous rendez service ? Parfois l’un des deux (voire les deux !) est en couple, mais celui qui est seul croit qu’attirer l’ex dans son lit, c’est l’attirer à nouveau dans sa vie. Faux ! Vous lui avez juste donné « un tour gratuit » ! Ca ne marche pas : il ou elle en ressort rassasié(e), peu reconnaissant(e) et oublie aussitôt cet acte que vous avez cru important.

 

Que dire du cas  de ceux qui sont attirés physiquement par l’ex, savent qu’ils ne devraient pas mais le font quand même ? Mes clients me la raconte souvent celle-la  ! Je ris quand ils me disent que « c’est chimique », comme une excuse, une force supérieure qu’ils ne peuvent contrôler. Quelle force supérieure ? C’est simplement la pénurie de sexe qui vous pousse à revenir vers le connu en attendant l’inconnu, qui vous fait peur ! C’est la névrose qui réclame son dû. C’est bien mieux de revenir dans les vieilles pantoufles, ça rassure. Et un peu de sexe, ça ne peut que faire du bien… ou du mal. Tout dépendant de votre façon d’interpréter ce qu’il s’est passé. Certains sont assez malins pour s’introduire dans votre carence sexuelle et vous faire le grand jeu : il vous connaît par cœur, elle sait où il faut appuyer pour vous faire craquer. Il n’y a pas d’amour, mais une lutte de pouvoir, l’un essayant de prendre le contrôle sur l’autre par le sexe. Ce n’est pas parce que vous couchez ensemble que vous vous aimez : vous êtes juste deux enfants intérieurs essayant de vous rassurer physiquement.

 

Alors que la veille, nous avions eu des rapports sexuels, Jim m’asséna un « j’ai tiré un trait sur nous, je ne t’aime plus », pour ensuite me montrer une magnifique érection « dont j’aurais été stupide de ne pas profiter », m’annonça-t-il : j’étais outrée ! Il venait de se dégager de la partie sentiments mais souhaitait conserver la partie sexe. En souvenir du bon vieux temps ! Il ne pouvait pas plus m’insulter. J’étais névrosée, certes, mais pas assez pour lui donner ce qu’il réclamait. Vous avez rompu, mais vous continuez à coucher avec l’ex : il y en a forcément un qui croit que ça va repartir (il/elle  couche avec moi donc il/elle m’aime !) et un qui se satisfait. Le fameux Jim avait eu l’audace de me proposer de me rendre ce service, plutôt que je me débrouiller toute seule. Je me suis sentie tellement insultée, que je comprends pourquoi je lui ai sauté à la figure ! Combien couchent avec l’ex, par commodité ou dans l’espoir de le faire retomber dans ses filets ? Quand vous avez rompu, tenez-vous le plus éloigné possible de l’autre. S’il n’y a pas d’enfant et que vous ne travaillez pas ensemble, coupez toutes communications pour avoir la paix et vous remettre d’aplomb. S’il y a des enfants, restez le moins en contact possible avec l’ex, si vous vous sentez fragile. Ne communiquez avec que pour l’essentiel. Certains de mes clients sont retombés dans une dépression après avoir recouché avec l’autre. La rupture était déjà dure à avaler, mais quand l’autre revient dans votre lit, l’espoir revient avec lui, pour se faire virer une fois de plus, dès que vous abordez la question sentiment. Cessez donc de confondre le sexe et l’amour !

 

Dans un début de relation, lorsque vous êtes en déséquilibre affectif, sachez que dès que vous établissez le contact physique, vous êtes cuit ! Parce que dès que vous avez « consommé », vous ne vous posez plus aucune question, incapable de réfléchir, et vous restez fixé sur le plaisir physique. Vous décollez avec un tableau de bord rouge vif, pour ne pas dire en feu !  La névrose prend alors le pas sur la raison et comme vous avez un vide à combler, vous perdez toute lucidité. Avoir une relation sexuelle est quelque chose de très intime et vous vous en voudrez si vous sautez dans son lit trop vite (le premier soir !), dans l’espoir de le garder. Quand l’autre s’enfuira au petit jour, vous vous sentirez encore plus déprimé et dégoûté de vous être fait berner. Attendez donc que la complicité et la confiance s’installe, en plus du désir, avant de vous donner. Certains, au cours d’ébats sexuels, sont capables de manifester tellement d’affection et de passion qu’ils peuvent vous faire croire, involontairement, qu’ils sont fous ou folles de vous. C’est déstabilisant parce qu’une fois perpendiculaires au sol, ils redeviennent froids comme de la glace, alors que la braise enflammait votre lit ! On peut dire toutes sortes de bêtises dans le feu de l’action : faites donc la différence !

 

Dans ma période Trou noir affectif, j’étais capable de faire croire à mes amants, avec tremblements et larme à l’œil à l’appui, que chacun d’entre eux était le coup du siècle et pendant qu’ils grimpaient aux rideaux, je m’enfuyais ! C’est de la pure domination : je les mettais à genoux, sortant le grand jeu, puis une fois qu’ils étaient soumis, ils ne m’intéressaient plus. Commencez-vous à ouvrir les yeux ? Lisez ma chronique sur les séducteurs. Quand les paroles ne suivent pas les gestes, cela vous déstabilise et vous désarçonne. Avoir du sexe ne prouve rien et n’est surtout pas une preuve d’amour, surtout à l’époque du sexe-fast-food. Vous « baisez » comme vous respirez et ça commence à 12 ans ! Blasés et névrosés, vous n’avez plus de respect pour votre corps, que vous utilisez contre un peu d’affection ou de compagnie : vous vous ennuyez ! C’est le témoignage que je reçois de certains clients. Et le respect dans tout ça : de soi et de l’autre ? J’ai fait du mal, on m’en a fait, parce que je ne respectais ni mon corps (que j’utilisais pour soumettre), ni celui de l’autre. Aujourd’hui je sais faire la différence entre le sexe et l’amour. La connexion ne se fait pas uniquement au niveau des organes génitaux, mais également au niveau des croyances et des valeurs, au niveau du cœur.

 

« Baiser » ne signifie pas « exister ». C’est nourrir sa propre névrose à travers celle de l’autre. Notez que je ne prône pas l’abstinence, mais le beau sexe, quand les deux ont du plaisir, sans sentiments mais dans le respect. Et pour faire l’Amour, il faut s’aimer soi et aimer l’autre qui s’aime lui et vous aime vous. Voilà mon objectif : fini le sexe, l’Amour sinon rien !

 

 

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?