Aimez MaChronique !



« SÉDUIRE POUR UNE NUIT OU CHARMER POUR LA VIE ? » : COMMENT L’APPLIQUER CHEZ LES HOMOSEXUELS ?

Partagez cet article !

« SÉDUIRE POUR UNE NUIT OU CHARMER POUR LA VIE ? » : COMMENT L’APPLIQUER CHEZ LES HOMOSEXUELS ?

Un de mes lecteurs, Daniel, me demande comment adapter les principes évoqués dans mon nouveau livre « Séduire pour une nuit ou charmer pour la vie ?« , quand on est homosexuel. S’il est vrai que dans « Gagnez au jeu des échecs amoureux » (en vente, pour le moment, sur mon site uniquement et en numérique), je m’adresse autant aux hétéros qu’aux homos, mon dernier ouvrage parle plus particulièrement aux hétéros. Cependant, la question de Daniel est pertinente : nous pouvons explorer ensemble les différents aspects évoqués dans « Séduire pour une nuit ou charmer pour la vie ? » et voyons si la situation change selon l’orientation sexuelle. Vous noterez que j’y vais sur la pointe des pieds, n’étant pas une experte en homosexualité, bien qu’un pourcentage de ma clientèle le soit.

La légende urbaine indique que les homosexuels sont assez rapide sur la gâchette lorsqu’ils se rencontrent dans les bars ou autres lieux qui leur sont réservés et se glissent rapidement dans le lit. On pourrait en conclure que c’est plus souvent pour une nuit plutôt que pour une vie et qu’il ne s’agit pas de charmer, mais plutôt de séduire pour une consommation sur place et presque instantanée. Pourtant, si Daniel me pose la question, c’est que séduire pour une nuit ne le nourrit plus ou ne l’a jamais nourri. Ce n’est pas parce qu’on est homo qu’on doit tomber dans les travers de ceux qui sont en déséquilibre affectif, juste pour faire comme tout le monde. Quand une proportion a plaisir à sauter d’un lit à l’autre, une autre proportion cherche l’amour.

Galanterie/courtoisie

Bien sûr, difficile de parler de galanterie et de courtoisie dans le milieu gay. La galanterie est une attitude respectueuse que l’homme adopte envers la femme qui lui répond par la courtoisie. Entre deux hommes ou deux femmes, la situation n’est pas propice ni à la galanterie, cependant la courtoisie s’impose. C’est une question de respect, quelle que soit votre orientation sexuelle : il est nécessaire d’être attentionné l’un envers l’autre et respectueux. C’est donc celui ou celle qui est capable de porter les plus gros poids qui se chargera des valises pendant que l’autre aura d’autres habiletés. Cela dit, un hétéro peut parfaitement porter les valises d’une homosexuelle, car les hommes se doivent d’être galants envers toutes les femmes. Encore faut-il que toutes les femmes soient assez équilibrées et courtoises pour les en remercier et que les hommes, homos ou hétéros n’aient pas développé une haine des femmes. Par cette attitude, il ne vous dit pas, Madame, que vous faites partie du sexe faible, mais que lui fait partie du sexe fort, censé avoir plus de muscles que vous. Personnellement, ça ne me tente pas d’être plus musclée que mon conjoint ! Et, Dieu merci, c’est loin d’être le cas. Quand un homme me propose son aide, c’est toujours apprécié, car il me reconnaît comme une femme et je l’en remercie.

Comment aborder ou se laisser aborder ?

Quand, en tant que gay, vous abordez une autre personne, vous pouvez être rustre et direct comme subtile et respectueux. La névrose n’est pas réservée aux hétéros et certaines personnes peuvent être tellement déséquilibrées affectivement qu’elles ont besoin de remplir leur vide et leur lit chaque soir avec des partenaires différents. Il faut donc que ça aille vite et au diable la discussion : « baisons » ! La façon d’aborder ou de vous laisser aborder en dira long aussi sur votre équilibre et votre éducation. Celui ou celle qui est rustre se verra renvoyé dans ses buts et la personne courtoise sera accueillie avec amabilité, même si elle ne vous plaît pas : vous pouvez lui indiquer que vous n’avez pas d’intérêt, sans être grossier. À vous également d’aborder élégamment la personne qui vous attire afin de démontrer votre bonne éducation. C’est une bonne idée de discuter pour apprendre à vous connaître, si vous recherchez un partenaire de vie. Dans le cas d’une nuit, pas de temps à perdre et si les deux sont d’accord, la 11è faveur (dans mon livre, les 10 précédentes sont les étapes pour faire la cour à une femme) deviendra donc la première : le sexe. Ca se voit aussi chez les hétéros : après quelques regards prometteurs et des sourires séducteurs, le bon vieux « chez toi ou chez moi ? » vous fait prendre des raccourcis ou…  une gifle !

Courtiser

Excluant le fait que vous recherchiez juste une aventure d’une nuit, il est évident que vous souhaitez jouer la carte de la stabilité et que vous apprendrez à vous connaître avant de passer à la première relation sexuelle. Vous pouvez vous courtiser réciproquement, faire des activités ensemble, parler de votre vision du couple, de vos valeurs et croyances, valider si vous êtes sur la même longueur d’onde sur une majorité de sujets, installer la confiance et laisser monter le désir et la complicité. Je ris toute seule en écrivant ces lignes, car j’imagine ceux qui ne veulent qu’une nuit ou qui croient qu’essayer la marchandise le premier soir est la meilleure stratégie lever les sourcils en se disant « mais elle croit qu’on a tout ce temps à perdre, cette folle ?! » Est-ce que valider si vous avez la bonne personne en face de vous est une perte de temps avant d’entrer dans l’intimité ? Vous en jugerez ! Car, quand vous testez la marchandise le premier soir, sans vous connaître vraiment, et que l’autre décide finalement que vous ne faites pas l’affaire, vous plantant là, seul, dans un lit défait, avec un goût amer dans la bouche à l’idée d’avoir servi d’objet sexuel, commencerez-vous à remettre en question cette stratégie de coucher pour commencer et discuter après ?

Les secrets

Les secrets livrés à la fin de « Séduire pour une nuit ou charmer pour la vie ? » peuvent être appliqués autant par les homos que par les hétéros : ce sont des principes de respect applicables à tout être humain quelle que soit son orientation sexuelle. L’amour repose toujours sur la confiance, le respect, la complicité et l’admiration. Comment admirer une personne que vous ne connaissez que de corps parce qu’il vous a séduit et pas d’esprit parce que vous n’avez pas pris le temps de discuter ? Comment établir une complicité après trois œillades et deux sourires ravageurs ? Qu’est-ce qui vous prouve que la personne vous respectera alors qu’elle vous propose d’entrer dans votre intimité sans autre forme de procès ? Et que dire de la confiance qui se bâtit avec le temps, en tout de même plus qu’une soirée ? Si c’est du sexe que vous voulez, persuadé qu’accumuler les trophées vous rend puissant ou en tel manque d’affection que votre besoin de séduire contrôle toutes vos soirées, allez-y ! Mais ne vous étonnez pas d’éprouver des difficultés à vous poser en couple. C’est étourdissant, à la longue, ce défilé dans votre lit. Ou peut-être avez-vous peur de l’engagement et courir d’un lit à l’autre vous protège de l’attachement… Mais, si vous n’êtes attaché à personne, vous êtes tout de même attaché (voire soumis !) au sexe.

Au début de votre vie homosexuelle assumée, c’est peut-être amusant de séduire à tout va et sentir que vous plaisez. Il faut bien que jeunesse se passe, hétéro ou homo. Mais le temps passant, l’envie de former un couple se fait sentir et si vous gardez la même stratégie pour faire le tri, vous passerez à côté de ceux ou celles qui regardent chaque candidature de près (comme évoqué dans « Gagnez au jeu des échecs amoureux« ) et vous serez recalé plus vite que le temps qu’il faut pour baisser la fermeture éclaire de votre pantalon. D’ailleurs, on ne vous laissera même pas approcher. Les personnes équilibrées ne se reconnaissent pas dans l’attitude pressée et pressante de certains et fondent leur « recrutement » sur le respect : le respect de soi et de l’autre. Donc, mon cher Daniel, quelle que soit votre orientation sexuelle, si votre objectif est une histoire d’amour réussie, vous mettrez toutes les chances de votre côté en charmant par le fait d’être ce que vous êtes, plutôt que séduire pour une nuit et voir après. Je suis curieuse d’avoir votre sentiment et savoir si cette chronique répond à votre questionnement. J’attends vos commentaires !

« Séduire pour une nuit ou charmer pour la vie ? » sorti début avril 2016 au Québec et mai 2016 en Europe

La nouvelle version du « Syndrome de Tarzan avec amour en supplément » est vendue en version numérique (e-book) uniquement sur le site www.pascalepiquet.com avec, en bonus, une conférence audio.

– Coaching individuel par skype. Tous les détails sur mon site : Choix n°5     http://www.pascalepiquet.com/coaching-intensif.php

Coaching de couple par skype ou en personne. Tous les détails sur mon site : Choix n°4 : http://www.pascalepiquet.com/coaching-intensif.php

Lisez la chronique de Pascale Piquet, tous les mercredis.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?