Aimez MaChronique !



maxresdefault (2)

S’AIMER SOI-MÊME POUR POUVOIR AIMER QUELQU’UN D’AUTRE ET POUVOIR ACCEPTER D’ÊTRE AIMÉ

Partagez cet article !

Qu’est-ce qui fait que vous ne vous aimez pas ? Pourquoi faut-il vous aimer pour être capable d’aimer quelqu’un d’autre ? Pourquoi pensez-vous que personne ne vous aimera ? Bien sûr, vous avez souvent entendu dire que le plus important est de commencer par vous, s’aimer soi-même étant la clef, pour être capable de répandre cet amour autour de vous autant que l’accepter des autres. Cependant, vous sentez bien que quelque chose bloque, d’autant que vous avez cru aimer et être aimé, mais ça a mal finit et plusieurs fois… Etait-ce vraiment de l’amour ? Ou avez-vous tout simplement confondu sentiments (amour) et attachement (névrose*) ? Les réponses dans cette chronique !

Qu’est-ce qui fait que vous ne vous aimez pas ?

Pourquoi ne vous aimez-vous pas ou si peu ? Parce que vos parents vous ont fait croire que vous n’êtes pas aimable. Ne s’aimant pas eux-mêmes, ayant mal à l’âme, ils se sont fait les dents sur vous comme un chiot ronge les pieds de la table. Vous avez servi de punching-ball à vos géniteurs (ou seulement l’un d’entre eux), alors qu’ils auraient dû vous protéger et vous aimer inconditionnellement. Donc, si eux n’en ont pas été capables, qui le sera ? Le raccourci est vite pris : on ne vous a pas aimé parce que vous n’êtes pas aimable. Fausse perception car, et retenez ceci : ce n’est pas parce que vous n’êtes pas aimable que vos parents ne vous ont pas aimé, c’est parce qu’ils en étaient incapables. Père et mère se trouvant dans l’incapacité de s’apprécier personnellement, comment auraient-ils pu s’apprécier l’un l’autre ? Impossible d’étendre les sentiments à des enfants, quand on en est dépourvu pour le conjoint et pour soi-même. Vous avez donc grandi dans une terre aride, sans reconnaissance, ni affection ni protection et, surtout, sans éducation au niveau de l’amour : on vous a montré comment ne pas aimer et ne pas être aimé.

Pourquoi faut-il s’aimer soi-même pour être capable d’aimer quelqu’un d’autre ?

Si vous ne savez pas cuisiner ou changer un pneu par vous-même, dites-moi donc comment vous rendrez ce service à autrui ? Et de votre côté, vous demandez souvent aux autres de faire à votre place ce que vous n’êtes pas en mesure de faire vous-même : vous aimer. Le pire, c’est que même si quelqu’un vous aime « pour de vrai », vous êtes incapable de vous en rendre compte puisque vous ne savez pas reconnaître les sentiments. Donc, vous ne le croyez pas. Vous exigez toutes sortes de preuves des sentiments qu’on a pour vous et rien n’y suffira : vous êtes un puit sans fond. Même couvert de compliments et de signes d’affection à longueur de journée, rien n’y fait puisque vous êtes persuadé que vous n’êtes pas aimable. Donc, vous sabotez la relation épuisant les bonnes intentions d’un partenaire qui va s’essouffler et s’en aller, à chaque fois. À l’inverse, vous aimant, vous comprenez pourquoi on vous aime aussi : on vous aime pour les mêmes raisons qui vous poussent à vous aimer vous-même. Donc, dans un couple équilibré, vous êtes deux à vous aimer : vous + le/la partenaire. Et il est évident que votre famille, vos amis et d’autres vous apprécient aussi comme vous vous appréciez. Et si quelqu’un « vous a dans le nez », ça n’a aucune importance, car vous n’appréciez pas tout le monde vous-même. Vous vous aimez vous-même et qui vous aime vous suive !

Pourquoi pensez-vous que personne ne vous aimera ?

Vos parents avaient le devoir de vous aimer et ils ne l’ont pas fait. Donc, personne d’autre ne le pourra, à ce que vous croyez. D’autant que chaque fois que vous avez cru aimer ou être aimé, on vous a « viré » (essoufflé de vous rassurer tout le temps sans succès) ou vous êtes parti, errant d’un échec amoureux à l’autre, jamais satisfait. Et quand un événement négatif se produit entre une et trois fois, il devient une mauvaise programmation, une grande règle de l’Univers : personne ne vous aimera jamais puisqu’à chaque fois, on vous laisse tomber. Le pire étant que, souvent, c’est vous qui sabotez la relation tirant sur la ficelle pour voir quand elle va casser, tellement vous avez besoin de preuve qu’on vous aime vraiment. Tel un enfant, vous faites les 400 coups à la personne qui partage votre vie, vous allez jusqu’à la trahir pour voir sa réaction : et vous vous étonnez qu’elle vous « vomisse » de sa vie ! On ne vous a pas appris à être aimable parce qu’on vous a fait croire que vous ne l’étiez pas, donc vous essayez d’acheter l’amour qui ne s’achète pas et tombez donc dans la névrose : un attachement névrotique et compulsif à une personne qui doit vous rendre un service que vous n’êtes pas capable de vous rendre à vous-même.

Amour ou névrose ?

Pour aimer quelqu’un d’autre, il est primordial de s’aimer soi-même. Sinon, vous tombez dans l’attachement névrotique : dépendance affective et émotive. Et cet attachement peut être profond tant c’est un soulagement d’avoir l’autre à vos pieds : c’est rassurant, mais seulement par intermittence… Vous utilisez votre partenaire au lieu de l’aimer : il est votre peluche pour dormir la nuit, mais vous ne lui accordez pas plus d’importance qu’à un objet ou un meuble. La preuve : vous vous faites les dents dessus (jalousie, agressivité, violence verbale, physique, psychologique, sexuelle, économique). Quand vous aimez votre partenaire, vous êtes attentionné, vous avez plaisir à lui faire plaisir et, ayant confiance en vous, vous avez confiance en lui, vous le respectez et réciproquement. Impossible de lui faire de la peine, de le trahir, lui mentir, de le tromper, de lui manquer de respect, ce serait vous trahir vous-même. Quand mensonges, tromperie et souffrances se glissent dans un couple, c’est qu’il repose sur la névrose parce que la confiance et le respect sont bafoués. Comment serait-il possible de faire de la peine à la personne la plus proche de vous, quand vous l’aimez et qu’elle vous aime ? Nos parents, nous les quittons, nos enfants nous quittent, donc, celui ou celle qui partage notre vie est finalement la personne la plus proche de nous, celle qui doit nous aimer et que nous aimons, dans la confiance et le respect. Si votre conjoint est capable de vous faire du mal ou si vous-même dérapez, c’est parce que la relation ne repose pas sur l’amour, mais sur la névrose.                                           Aimer = être heureux à deux.

Une personne qui ne s’aime pas ne peut pas en aimer une autre : c’est impossible. Une personne qui n’a pas confiance en elle ne peut pas avoir confiance en quelqu’un d’autre : impossible aussi. Et quand vous aimez vraiment, il ne vous traverse jamais l’esprit de faire de la peine ou du mal à celui ou celle entre les mains de qui vous remettriez votre vie. Encore moins de penser à une autre personne, ni la toucher, ni coucher avec : impossible aussi. Pas plus que passer du « je t’aime » au « je te hais » : bienvenue dans le monde de la dépendance affective ! Il est donc évident qu’il faut s’aimer soi-même pour aimer quelqu’un d’autre et comprendre pourquoi ce quelqu’un d’autre vous aime aussi.

*Névrose : trouble du comportement

www.pascalepiquet.com

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?