Aimez MaChronique !



Positivisme ambiant à Québec : c’est la faute à Régis !

Partagez cet article !

Le cœur devient moins lourd quand on est en amour, comme le disait la chanson. À voir les résultats des plus récents sondages, il faut croire que la saison des amours s’annonce particulièrement chaude cette année. Remarquez que c’est tant mieux. Après l’hiver de fou qui nous est tombé dessus, ça ne nous fera pas de tord de s’aimer un peu!

Le premier à avoir reçu la flèche tardive de cupidon, c’est notre bon Régis. M. Labeaume, qui a en effet vu ses efforts pour changer les choses au plus sacrant dans la brumeuse capitale nationale récompensés ! Imaginez, selon le plus récent sondage, notre nouveau maire obtient une note de 84 % de satisfaction pour sa gestion expéditive et déterminée de la ville.

Et vous savez quoi ? Je suis du 84%, même si tous les jours à la radio, et encore plus en privé, j’aime bien torturer notre Régis 1er. Il faut dire que même si comme personnage spectaculaire et divertissant on ne fait pas mieux, il n’en demeure pas moins que le changement d’attitude de toute la ville après seulement quelques mois du règne Labeaume est impressionnant !

Maintenant, à Québec, la formule « gros bon sens » marche à plein régime. Un exemple du style de gestion de M. Labeaume : les policiers ont fait des moyens de pression en portant des pantalons de camouflage pendant un an? Pas de problème ! Comme ils n’ont pas usé leurs pantalons de fonction, on a juste à ne pas leur fournir de pantalons neufs cette année. Ça a l’air de rien, mais on vient de sauver 80 000 $ et bien du chialage!

À voir et entendre depuis quelques semaines les gens me parler en bien de leur ville, j’ai le sentiment qu’on a enfin trouvé le bobo qui nourrissait le fond de frustration permanent qui habitait le discours des gens d’ici.

C’est drôle à dire, mais je pense qu’après les années sombres où des crétins intérieurement frustrés, comme Jeff Fillion, André Arthur et cie, étaient rois et maîtres en ville, on avait juste besoin d’une personne positive et enthousiaste pour nous guider : quelqu’un comme Régis !

J’irais même plus loin en disant que la baisse de popularité de l’ADQ et de ses petits députés trash style radio X dans la région de Québec est en grande partie une conséquence du positivisme du maire.

Allez! On habite la plus belle ville d’Amérique alors profitons-en pour en être fier et pour rayer de la carte tous ces obscurs enfoirés qui ont trop longtemps fait planer une odeur de purin au-dessus de nos têtes.

Par la bande, cette baisse de popularité de l’ADQ profite directement aux libéraux, qui n’ont jamais été aussi populaires depuis les belles années où le grand boubou les dirigeait en 1988. Là encore, le positivisme du nouveau Jean Charest y est pour beaucoup ! On le sent très à l’aise et heureux dans son travail alors on a le goût de l’aimer…un peu ;-)

Bon enfin, ce qu’il faut retenir de tout ça c’est qu’en cette saison des amours, les gens demandent du positivisme et de l’enthousiasme…À Québec ce n’est pas rien, on part de loin…Bravo Régis!

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !