Pascale Piquet au Salon du livre de Montréal pour présenter son livre « Le Syndrome de Tarzan » (Béliveau éditeur)

Partagez cet article !

Pascale Piquet au Salon du livre de Montréal pour présenter son livre « Le Syndrome de Tarzan » (Béliveau éditeur)

 

Le salon du livre de Montréal est une fête où se côtoient auteurs et lecteurs, réunis dans la même passion. J’aime rencontrer toutes sortes de personnes qui déambulent dans les allées, les yeux écarquillés : trop d’images, trop de livres, trop d’auteurs pour tout voir ! Un salon du livre, c’est le moment privilégié pour les lecteurs de rencontrer leurs écrivains préférés, les toucher, leur parler. Ils deviennent presque mythiques, irréels tous ces créateurs de mots et de situations qui vous enchantent, vous divertissent ou vous éclairent.

 

Le salon du livre de Montréal est le premier salon auquel j’ai participé : premier livre, premier contact avec le public. Un public que je devais convaincre de lire mon livre. Un peu marchande de poisson sur les bords, j’attirais le chaland avec un beau sourire, quelques mots d’humour, ma page de couverture et ma conviction que mon livre était bon ! Je découvrais le monde des auteurs et des éditeurs, j’avais rêvé d’y être et j’y étais ! Fière de mon ouvrage, persuadée qu’il allait révolutionner la vie de ceux qui souffraient, je faisais l’article, inlassablement, avec la même flamme, répétant mes arguments une multitude de fois par jour.

 

Aujourd’hui, trois ans plus tard, j’ai la même flamme, la même passion de rencontrer des passionnés de livres et d’auteurs. Ayant fait plusieurs fois le tour du Québec et de ses salons du livre, j’ai le plaisir d’être abordée par des lecteurs devenus fans de mes émissions de radio, des chroniques que j’écris, tout simplement de mon livre. Un couple m’a abordée hier soir, à ma table de signature, pour me dire que « Le syndrome de Tarzan » avait sauvé leur couple. Quel plaisir d’échanger avec eux ! D’autres passent devant ma table et sans s’arrêter diront : « Je l’ai lu, c’est très bon ! ». D’autres voudront me parler de leurs problèmes personnels, me demanderont des conseils pour écrire un livre, me poseront des questions sur mes activités, seront intrigués par la première page de couverture. Certains me découvrent, d’autres viennent exprès pour me rencontrer.

 

C’est un plaisir d’être au salon du livre de Montréal, qui se tient du 18 au 23 novembre et si le cœur vous en dit, si vous avez envie de discuter ou de me poser des questions, je vous y attends : c’est avec plaisir que je partagerai ce que j’ai compris de la vie !

Aimez-vous ce texte ?

 

Séances de signaturesKiosque 339 (Béliveau éditeur) :


Vendredi 20 novembre 2009 : de 19h30 à 20h30
Samedi 21 novembre 2009 : de 14h00 à 15h30
Dimanche 22 novembre 2009 : de 15h00 à 16h00

Partagez cet article !