Aimez MaChronique !



ON PEUT SE PASSER DE DROGUE ET D’ALCOOL, MAIS PEUT-ON SE PASSER D’AIMER ?

Partagez cet article !

ON PEUT SE PASSER DE DROGUE ET D’ALCOOL, MAIS PEUT-ON SE PASSER D’AIMER ?

Quand vous tombez dans l’alcool ou la drogue (voire les deux), on s’entend que la seule solution est d’arrêter net de consommer ces produits ? Mais quand vous avez une compulsion à la nourriture ou que vous vivez de la dépendance émotive, pouvez-vous arrêter de manger ou de côtoyer les autres êtres humains ?

A l’émission de Radio X Québec, le Show Tard, avec Yannick Marceau et Véronique Racine, vendredi dernier, une dame nous a appelés expliquant qu’elle avait fait la démarche des AA (alcooliques anonymes) pour se débarrasser de la dépendance émotive (être émotivement dépendant d’un autre être humain, souvent un conjoint) et que la seule solution, c’était de ne plus jamais être en couple. Ainsi, elle ne prenait plus le risque de devenir la Desperado d’un homme. Broyée dans une relation qui l’avait traumatisée, n’ayant plus confiance du tout en le sexe opposé, se permettant toutefois d’avoir des relations sexuelles sporadiques et sans lendemain, elle exprimait sa détermination à ne plus « toucher à une relation » comme on ne touche plus à l’alcool.

Peut-on appliquer le même principe pour la vie de couple que pour l’alcool ? L’être humain est un animal de meute, il est fait pour vivre en société, en couple, en famille. Bien sûr, les indépendants affectifs vous feront de grandes théories sur le fait que les hommes et les femmes ne sont pas faits pour vivre ensemble : quand ils sont en déséquilibre affectif, c’est certain ! Mieux vaut pour eux qu’ils se tiennent éloignés les uns des autres, surtout à plus de 5 sur l’échelle de Richter de la dépendance affective. C’est un bon réflexe, le temps de régler le problème : développer confiance et estime. Cela dit, seuls les Desperados pourraient respecter cette consigne, car les Trou noir affectifs, eux, ne souffrent pas ou peu en couple, car ils prennent et s’anesthésient au niveau des émotions et sentiments. Tandis que le Desperado passe sous le rouleau compresseur à chaque fois !

Faut-il se passer à jamais d’avoir des relations affectives ? Si vous n’êtes pas capable de développer votre confiance et votre estime qui auront été très affectées par une ou plusieurs relations désastreuses, c’est certain qu’il vaut mieux vous tenir éloigné de la vie de couple : vous allez de pire en pire et plus votre confiance diminue, plus vous attirez de gros prédateurs, proie facile que vous êtes. Donc, le repli stratégique, est un bon réflexe le temps de vous remettre d’aplomb : comprendre ce qu’il vous est arrivé, comment et pourquoi vous êtes tombé dans le piège, déprogrammer votre passé pour régler les blessures et « muscler » confiance et estime. Une fois ce processus terminé, vous pouvez à nouveau vous remettre sur le marché des célibataires, d’autant que je vous aurai donné les outils pour repérer les personnes en déséquilibre affectif et les éviter.

Ceux qui souffrent de compulsion à la nourriture ne peuvent pas non plus arrêter de manger. Pourtant, ils ressentent le même vide à l’intérieur que ceux qui s’adonnent à l’alcool, la drogue, le sexe, le jeu, le travail, le sport et autres compulsions. Avez-vous remarqué que certaines sont « socialement correctes » (le travail, le sport) et d’autres montrées du doigt (drogue, jeu, alcool) ? Tout ce qui est en excès est le symptôme d’un déséquilibre qui prend ses racines dans l’enfance : la dépendance affective. La dépendance affective (dois-je le rappeler ?) est le manque de confiance et d’estime qui génère toutes les autres dépendances sensées remplir un vide intérieur qui provient du manque de reconnaissance, d’affection et de protection dans l’enfance. En résumé, la dépendance affective est la mère de toutes les autres dépendances et, également, de la dépendance émotive : être émotivement inféodé aux autres êtres humains d’une façon vitale. Pas uniquement un conjoint : parents, enfants, amis, collègues de travail, bref n’exister qu’à travers les autres et craindre leur jugement.

Il y a une vie après la dépendance affective et la régler élimine les compulsions et la dépendance émotive, quelles que soient les blessures infligées, si vous prenez la décision de vous battre pour vous reconstruire. C’est mon métier et je suis la preuve vivante de ce que je vous explique : ayant vécu des drames dans mes relations de couple, ayant plongé dans le fond de la bouteille (et du baril !) pour gérer l’anxiété, je vis aujourd’hui un bonheur sans pareil : je suis en couple et l’alcool n’est plus un besoin, mais un plaisir, tout comme ma relation avec l’homme que j’aime et qui m’aime. Arrêtez de boire ou de vous droguer, arrêtez d’aller d’échec en échec et commencez à aimer !

La nouvelle version du « Syndrome de Tarzan avec amour en supplément » est vendue en version numérique (e-book) uniquement sur le site www.pascalepiquet.com avec, en bonus, une conférence audio.

– Coaching individuel par skype. Tous les détails sur mon site : Choix n°5     http://www.pascalepiquet.com/coaching-intensif.php

Coaching de couple par skype ou en personne. Tous les détails sur mon site : Choix n°4 : http://www.pascalepiquet.com/coaching-intensif.php

Lisez la chronique de Pascale Piquet, tous les mercredis.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?