Aimez MaChronique !



Les nouveaux défis qui attendent les commerçants pendant ce déconfinement

Partagez cet article !

On se réjouit tous de la mise en œuvre du plan de déconfinement en Belgique. Cela annonce un peu d’espoir pour les Belges et permet de retrouver une vie plus ou moins normale. Mais pour les commerçants, dont certains sont d’ores et déjà déconfîmes, cette nouvelle situation annonce aussi l’arrivée de nouveaux défis.

Vivre avec le virus : les mesures à prendre

Le monde ne fonctionnera plus de la même façon. Il faut garder en tête que le déconfinement ne signifie pas que le virus est vaincu. Comme le disent si bien les experts, cela signifie simplement que l’on va devoir apprendre à vivre avec ce virus. Pour les commerçants, les méthodes de travail ne seront plus les mêmes. Il faudra respecter les mesures sanitaires de rigueur. On parle notamment des gestes barrières, mais aussi de l’utilisation des masques, des gans, des gels hydroalcooliques et des barrières en Plexiglas pour éviter les contacts directs avec les clients. Selon l’expert-comptable Ixelles, le réaménagement des commerces en cette période de déconfinement couterait en moyenne des milliers d’euros pour chaque entrepreneur et pour chaque établissement. Le devis varie en fonction des prestations de chacun. Les salons de coiffure doivent par exemple investir un peu plus. 

Les gestes de barrière : des manques à gagner

Il ne faut surtout pas s’attendre à retrouver le même rythme qu’auparavant. Non seulement il y a les clients qui ne sont pas encore tout à fait rassurés de sortir de chez eux, mais il y a aussi les gestes barrières qui vont constituer des manques à gagner.

Finis les chaises de coiffure l’une à côté de l’autre. Fini les espaces communs et les salles d’attente qui peuvent décourager certains clients. Fini également les tables en terrasse qui pourront accueillir 4 personnes en même temps. Selon les sondages de l’expert-comptable, le déconfinement serait à l’origine d’une baisse de revenu conséquent pour les commerçants. Cela peut même atteindre les 50% dans certains cas. 

Rester concurrentiel malgré tout

Après ces 2 mois d’arrêt, retrouver une vie normale ne sera pas facile. Et pourtant, vous vous devez de rester concurrentiel. En effet, selon les estimations, après le confinement, près de la moitié des commerces mettront la clé sous la porte à cause des crédits, des baisses de revenus et la chute des demandes.

Si bien que dans les mois à venir, les propositions de rachat de restaurants et de commerces en tout genre pour une bouchée de pain seront nombreuses. Pour ne pas faire partie des statistiques, vous devez vous préparer minutieusement au déconfinement : mettre en place des astuces pour fidéliser les clients, trouver des techniques pour attirer l’attention des consommateurs qui sortent, mais aussi de ceux qui sont restés confinés ; trouver des astuces pour réduire les couts et mieux gérer les budgets ainsi que votre équipe, etc.

Plus que jamais, consulter un expert-comptable à Ixelles en Belgique est de mise pour sauver votre affaire. Il pourra faire un bilan de votre situation et ce dont vous avez besoin pour garder la tête hors de l’eau.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !