Les bonnes pratiques pour choisir son e-liquide

Les bonnes pratiques pour choisir son e-liquide

Partagez cet article !

Le e-liquide est en quelque sorte, le carburant de la cigarette électronique. Il permet de produire la vapeur et aussi pour diffuser la dose de nicotine adaptée au vapoteur selon le cas de chacun. De ce fait, il est important de bien choisir son e-liquide afin de profiter du plaisir de la vape. D’autant plus qu’il peut se décliner sous différents formats, différents taux de nicotine et différentes saveurs. Voici donc quelques explications et indications efficaces pour faciliter le choix d’un bon e-liquide pour sa cigarette électronique.

Choisir selon la composition de base

En règle générale, un e-liquide est toujours constitué d’une base neutre. On y trouve du Propylène Glycol ou PG et de la Glycérine Végétale ou VG. Ces ingrédients sont proposés en quantité variable. Chacun joue un rôle bien défini dans le domaine du vapotage.

La VG est le produit qui fournit la vapeur. Plus elle est utilisée en quantité plus importante, plus on obtient de gros nuages de fumée.

Le PG, quant à lui, est le support d’arômes. Il est à l’origine du hit occasionné par le liquide. Plus le e-liquide est riche en PG plus on obtient un hit puissant. On peut aussi s’attendre à des saveurs plus prononcées. Sachant qu’il est plus fluide, il s’adaptera facilement à un matériel Vype pour les vapoteurs débutants.

Dans tous les cas, l’idéal serait un ratio PG/VG de 50/50 lorsqu’on débute en vapotage. Cet équilibre est bien adapté entre un hit modéré, une saveur et une vapeur moyenne. Expert en la matière, les vapoteurs chevronnés savent ce qu’ils veulent.

Il faut tout de même savoir qu’il est possible de remplacer le PG par le Végétol. Celui-ci permet d’obtenir un e-liquide moins irritant pour la gorge. Encore, il préserve une excellente restitution de saveurs et un hit agréable. Là encore, un e-liquide au végétol est parfait pour les débutants.

Choisir selon le matériel de vapotage

Pour profiter de son instant de vape, il vaut mieux choisir un e-liquide compatible avec son équipement. Tous les e-liquides ne sont pas tous adaptés aux vaporisateurs. Un mauvais choix de produit peut détériorer l’atomiseur ou le mod.

Déjà, il faut savoir qu’il existe deux groupes de cigarettes électroniques. Il y a celles qui sont dotées d’un clearomizer classique et celles avec un clearomiseur subohm. Encore, ce sera à partir des caractéristiques du tank qu’on choisit le type de résistance qui chauffera le e-liquide. À son tour, ce sera la résistance qui indique le type de e-liquide à utiliser.

  • Dans ce cas, un clearomiseur MTL classique doit s’équiper de résistances avec une valeur supérieure à 0.8 ohm ou encore supérieure à 1 ohm. Ce clearomiseur est surtout idéal pour une inhalation indirecte, aspiration d’une vapeur en un tirage serré. Plus cette valeur est supérieure, moins la vapote sera puissante. Ce qui explique son faible besoin de voltage. Dans tous les cas, il est possible de se procurer d’un kit complet d’e-cigarette avec une batterie dotée d’un wattage inférieur. Dans cet angle, pour mieux en profiter, il vaut mieux choisir des pods, des sticks Ego ou de petits box. Ces matériels au vape serré et vapeur en petite quantité sont adaptés aux e-liquides forts en PG.
  • De son côté, un clearomiseur subohm est celui qui produit de la vapeur à la fois abondante et très chaude. La valeur de ses atomiseurs est souvent inférieure à 1 ohm ou même près de 0 ohm. Comme expliqué dans les lignes précédentes, plus cette valeur est basse, plus la cigarette électronique est puissante. Ce qui fait qu’elle est capable de supporter un voltage supérieur. Pour faire de gros nuages, il est donc intéressant de se tourner vers des pods dédiés à la vape DL ou les mods box solides. Ces e-cig sont notamment compatibles avec des e-liquides forts en PG mais aussi en VG en fonction des résultats recherchés.
  • En plus des deux catégories, les vapoteurs ont accès à un clearomiseur polyvalent. C’est-à-dire qu’il est adapté à la vape MTL et à la vape DL. Actuellement, la plupart des tanks ont été bien équipés pour recevoir différents types de résistances. Par ailleurs, il faut bien reconnaître et respecter la compatibilité entre un clearomiseur et une tête d’atomiseur. Cette possibilité est prisée pour pouvoir évoluer dans la pratique de la vapotage. Dans tous les cas, ce type de matériel serré et aérien est bien adapté à des e-liquides riches en PG.

Qu’en est-il de la saveur de l’e-liquide ?

Certes, chacun a son choix de saveur pour son e-liquide. Par contre, ceux qui ont du mal à retrouver le goût idéal peuvent se reposer sur les quelques informations suivantes.

Pour débuter dans ce domaine, certaines saveurs sont à privilégier : gourmandes, fruitées, classiques ou mentholées.

Si l’objectif est de se sevrer du tabac, l’idéal serait d’opter pour un e-liquide tabac. Ce produit procure un goût proche de la cigarette. Dans cette catégorie, il y a les e-liquides proches de la cigarette blonde, brune, mentholée ou le goût du tabac à rouler. Ce sera après qu’il est idéal d’évoluer vers d’autres arômes originales, gourmandes ou fruitées.

L’idéal serait de tester plusieurs pour trouver le e-liquide qui convient. Dans tous les cas, il suffit de considérer ses envies et changer de e-liquide en fonction. Par ailleurs, il est possible de se tourner vers une formule de e-liquide sur mesure.

Qu’en est-il de l’e-liquide avec nicotine ?

Bien évidemment, la nicotine est la substance responsable de l’addiction au tabac. Dans le cas où le vapoteur souhaite arrêter de fumer, il passe à la cigarette électronique. En optant pour cette solution, celui-ci doit considérer sa dépendance avant tout.

La vape est notamment connue comme un moyen de réduire d’une manière progressive la consommation de nicotine. Par ailleurs, il est toujours recommandé de demander l’avis d’un spécialiste pour réussir en toute sécurité le sevrage. La cigarette électronique n’est pas un remède.

Sachant que durant la période de sevrage, le manque de nicotine peut être difficile. L’inhalation de cette substance à partir de la vape réduit cette sensation. La nicotine occasionne le hit en gorge, cette sensation de picotement au moment d’aspirer la vapeur. Il donne l’impression d’inhaler quelque chose. Cela marque réellement l’expérience de vapotage. Pour rappel, plus le taux de nicotine est élevé, plus le hit est puissant. Au début, la sensation de picotement est normale. Il arrive même que le vapoteur tousse après une bouffée de vapeur.

Certains e-liquides à éviter

D’après les spécialistes, la vapeur d’une cigarette électronique est beaucoup moins nocive que la fumée d’une cigarette. Ce qui veut dire que le e-liquide est moins dangereux que les composés chimiques et toxiques présents dans la cigarette. Cependant, il est toujours conseillé d’être vigilant dans la composition des e-liquides commercialisés sur le marché.

Certaines fioles de e-liquides peuvent cacher des substances dangereuses pour la santé. Dans ce cas, avant de choisir et d’acheter son e-liquide sur les sites de vente généralistes, il est primordial de vérifier sérieusement sa composition.

Parmi les substances dangereuses à éviter dans un e-liquide, on distingue la Parabène, l’acétoïne, la Diacétyle, l’Ambrox… Il n’est pas non plus conseillé de consommer les e-liquides constitués d’alcool, d’eau ou d’additifs. Le mieux serait de privilégier les e-liquides à la composition simple et efficace.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !