Aimez MaChronique !



Le Président blogueur!

Partagez cet article !

Pour un entrepreneur, faire du marketing est impératif s’il veut vendre son produit. Avec l’arrivée d’Internet dans nos vies quotidiennes et avec le développement des médias en ligne, il devient primordial d’utiliser cette ressource pour se faire connaître. Les consommateurs ne cherchent plus leurs informations aux mêmes endroits; les médias écrits sont en baisse et plus personne n’a envie de payer pour voir de la publicité.

On dit souvent que, de plus en plus, le consommateur devient «consomm’acteur»; les internautes nouvelle génération ne se contentent plus de glaner l’information ici et là ou de consulter seulement les versions Web de leurs quotidiens écrits favoris. À présent, les consommateurs veulent participer à l’information. L’internaute se fait journaliste et porteur d’opinion; il souhaite être partie prenante de la société et se sentir dans l’action.

Cela explique pourquoi on voit l’émergence de nombreux sites dédiés à la parole citoyenne et au journalisme populaire. En tête de liste : les blogues, les wikis et les réseaux sociaux de type Facebook, pour ne nommer que ceux-là. Tous ces sites Internet ne peuvent vivre sans l’intervention des personnes qui les consultent. Le contenu est celui que les consommateurs choisissent et créent. Pour un entrepreneur soucieux de faire connaître son produit ou ses services, ces pages Web sont une mine d’or: la question n’est pas ici celle de la propriété intellectuelle ou du «vol d’identité» décrié par une partie de la population lors de l’avènement de Facebook. Il s’agit plutôt d’apprendre à utiliser cette interactivité à son avantage. Un entrepreneur peut, par exemple, décider d’ajouter une section «blogue» à son site Internet corporatif, de créer un espace où les internautes pourront laisser leurs commentaires et surtout, de mettre fréquemment à jour le contenu de son site. Créer un fil de presse avec des nouvelles qui concernent l’industrie et le marché en général est également une excellente façon d’aller chercher de nouveaux clients, car cela permet d’élargir les champs d’intérêts de la compagnie et, par le fait même, d’augmenter le nombre de personnes touchées.

Ce type de marketing est fort avantageux, car il permet un contact direct et à long terme avec le public. Loin d’être une méthode agressive de vente, l’utilisation du web 2.0 permet aux entreprises d’aller à la rencontre de leurs clientèles, de dialoguer avec elles et de leur fournir le contenu qu’elles recherchent. Pour illustrer le tout, prenons l’exemple de la campagne électorale et de l’élection de Barack Obama comme Président des États-Unis. Cet homme politique (et probablement ses conseillers, soyons réalistes!) a compris l’importance des citoyens dans l’avenir de ses fonctions. En pleine campagne électorale, les blogues et les forums de discussion qui avaient Obama comme sujet se multipliaient à une vitesse effrénée. Encore aujourd’hui, sur le site officiel de la Maison Blanche (http://www.whitehouse.gov/ ), un blogue est disponible pour les internautes qui souhaitent  prendre part à la vie politique de leur pays. On retrouve même des liens vers Facebook, Flickr et YouTube! Ce que l’ère Obama aura apporté au marketing, c’est l’audace d’utiliser les technologies de l’information et les communications pour aller chercher les gens où ils se trouvent, afin de les faire participer et de leur faire sentir qu’ils ont un pouvoir sur le contenu de l’information qu’on leur présente.

Bref, il ne faut pas hésiter à  user de créativité, car si le marketing évolue à la vitesse grand V, le public, lui, se renouvelle sans cesse!

Rachel Fleury
Connexion-Lanaudière

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !