Aimez MaChronique !



LE PASSÉ DE COUGUAR DE PASCALE PIQUET (Anecdote 7/8)

Partagez cet article !

LE PASSÉ DE COUGUAR DE PASCALE PIQUET (Anecdote 7/8)

« Dis-moi que tu n’as pas envie de moi ! » (suite)

Pas le temps de répondre, j’ai « la bouche pleine », car il m’embrasse à nouveau avec la même fougue. Il embrassait sacrément bien le gredin ! Il a dû voir cette scène dans un film… Il me relâche à nouveau et me propose de venir avec lui, derrière la boîte de nuit, sur le gazon. Névrosée, je l’étais, mais moi, le gazon, j’avais passé l’âge ! Je lui réponds qu’il n’est pas question de consommer sur place et il m’embrasse à nouveau, dans un dernier sursaut, essayant de me convaincre. Pour lui, ça pressait, mais pas pour moi. Je lui réponds que je le reverrai avec plaisir, mais que pour ce soir, c’était grillé. J’aimais avoir mon confort pour déguster les petits poulets… Je lui propose mon numéro de téléphone, lui expliquant qu’il peut m’appeler et il viendra me voir avec sa voiture, quand il voudra, pour reprendre « cette conversation ».

Je n’ai pas de voiture, répond-il

Ah pourquoi ? m’informais-je,

Parce que je n’ai pas le permis

– Ah pourquoi ?

Parce que je n’ai pas l’âge de conduire

Attention à l’obscurité des boîtes de nuit ! Il était bien bâti, donnait le change, paraissait plus âgé, mais n’avait pas 18 ans ! L’histoire s’arrêta là. Couguar, certes, mais avec des p’tits jeunes majeurs ! En fait, l’alcool l’avait aidé à être désinhibé, ce qui le poussait dans des comportements provocateurs, mais une fois à jeun, j’aurais été curieuse de voir quelle aurait été sa réaction : c’est peut-être lui qui serait parti en courant. Car je pense, également, qu’il n’avait aucune idée de mon âge…

Quand je vous dis que vous attirez ce que vous êtes et que la névrose s’inscrit dans votre site Internet subliminal, jusqu’à y clignoter, je vais vous en donner la preuve. Je prends le RER (train de banlieue parisien) pour me rendre à la gare pour un déplacement en province. Assise tranquillement sur un siège, je regarde défiler le paysage que je connais d’ailleurs par coeur, quand, soudain, je m’aperçois qu’un jeune homme me fixe. Flattée, trouvant cela amusant, je lui souris et l’oublie : j’ai un train à prendre. Et je ne chasse que la nuit ! Aucun échange de mots, juste quelques regards furtifs, je pense à mon voyage, puis arrive la station de RER où je dois descendre. Je me lève, attends l’ouverture des portes, descends du RER, quand le jeune homme m’emboîte le pas, descend avec moi et me dit « Est-ce que je peux vous accompagner ?« . Surprise, je lui demande pourquoi. « Vous me plaisez » répond-il, sans attendre. Comme je suis (comme d’habitude) très en avance, je lui propose de prendre un café à la gare, en attendant mon train. Il prend un Orangina et moi un thé. Ça faisait souvent rire mes amis, quand je commandais une coupe de champagne et que le jeune homme qui m’accompagnait commandait un Coca ou un Sprite ! Je lui demande donc si ça lui arrive souvent de suivre des femmes ainsi. Il répond que c’est la première fois, mais que quelque chose chez moi l’attire. Je lui demande s’il a une idée de mon âge et il répond « oui », sans qu’aucun âge ne soit avancé. Soudain, il interpelle le monsieur de la table d’à côté et lui dit « Monsieur, avez-vous 54 ans ? » et le monsieur, surpris, puis amusé, répond « oui« . Il se tourne vers moi et annonce : « Vous voyez, je sais deviner l’âge« . Je suis médusée, car effectivement, parfaitement conscient du fait que j’ai 20 ans de plus que lui, il a été assez gonflé pour me suivre et me parler. Cette histoire s’arrête là : j’ai pris mon train, flattée dans ma névrose, et le jeune homme est reparti de son côté. Il est des rencontres qui doivent rester ce qu’elles sont, sans pousser plus loin.

Et quand votre névrose ne répond pas à celle du jeune homme, vous faites des malheureux ! Dans une boîte de nuit, à Paris, autre que celle où j’avais l’habitude de chasser, je croisais un mannequin. Très beau garçon dans la vingtaine, il avait appris que j’avais un penchant pour les petits jeunes (il n’y avait pas tant de « couguars » à l’époque et nous étions vite repérées !) et, sûr de lui, il vint vers moi pour « se livrer ». À n’en pas douter, il avait un physique de rêve, mais ne m’attirait pas. Bien incapable, à l’époque de comprendre pourquoi. Mes amis n’en revenaient pas que je rejette une telle candidature, mais il ne m’inspirait aucun désir. Il se fâcha, exigeant que je lui explique pourquoi je ne voulais pas de lui. J’étais incapable de lui fournir la moindre explication, mais avec le recul je sais qu’il n’était pas assez névrosé : très beau, mais pas névrosé ou pas assez pour arriver à mon niveau. Lui aurait aimé avoir une expérience avec une femme plus âgée et je pense que c’est simplement à ce titre qu’il m’avait draguée. Quoi qu’il en soit, il ne m’attirait pas. Comme quoi, votre névrose doit se syntoniser sur la névrose de l’autre, qui, s’il l’est trop ou pas assez, ne trouvera pas grâce à vos yeux. Avec le recul, je sais que ma névrose les choisissait très beaux et TRÈS névrosés !

À mercredi prochain le 28 août 2013, pour la suite et la fin des anecdotes de l’été

Nouveau ! Lisez le e-book « Pourquoi récupérer son ex, là est la question. Comment survivre à une rupture, là sont les réponses ! » : http://www.pascalepiquet.com/pourquoi-recuperer-son-ex.php

Écoutez Pascale Piquet, chaque mercredi à la radio (reprise des émissions en septembre) :


95.7 FM au Saguenay-Lac-St-Jean : Écoutez la chronique décapante de Pascale Piquet avec la complicité de John Ferguson et son équipe, tous les mercredis à 16h15 ! Écoute en direct : www.saguenay.radiox.com/accueil


94.1 FM à Sept-Îles : Écoutez le trio détonnant David Tancrède, Valérie & Pascale Piquet, tous les mercredis à 16h40 ! Écoute en direct : www.le941.com

Lisez le second livre de Pascale Piquet : « Gagnez au jeu des échecs amoureux » (Michel Lafon)

Commandez le nouveau DVD « Comprendre la Vie », et téléchargez le guide « Arrêtez de souffrir, construisez votre bonheur », pour développer confiance et estime chez vous. En vente exclusive sur le site www.pascalepiquet.com

Prenez une dose de bonne humeur : suivez Pascale Piquet sur Twitter www.twitter.com/pascalepiquet

FACEBOOK : page professionnelle « Pascale Piquet » Lisez sa phrase du jour et ses commentaires sur la vie !

Et lisez la chronique de Pascale Piquet, chaque mercredi !

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?