Aimez MaChronique !



La protection en amont et en aval du serveur de messagerie électronique

Partagez cet article !

La messagerie électronique d’une entreprise peut être protégée de deux façons : en amont c’est-à-dire à la réception des courriers électroniques et en aval, autrement dit lors de l’envoi d’emails vers l’extérieur.

La sécurisation en amont de la messagerie électronique

Dans le milieu professionnel, installer une protection individuelle sur chaque poste de travail est un travail long, fastidieux et coûteux. La meilleure solution serait de mettre en place un logiciel de sécurité efficace sur le serveur mail c’est-à-dire en amont.

Le but est de filtrer toutes les menaces informatiques véhiculées par les courriers électroniques pour qu’elles ne puissent pas atteindre les infrastructures de l’entreprise. Pour une petite ou moyenne entreprise, la gestion de la sécurité informatique est plus simplifiée. Ce qui n’est pas le cas de celle des sociétés d’envergure nationale ou internationale. La protection en mode SaaS pourrait donc être la solution idéale pour ces dernières afin de minimiser le coût d’investissement et de maintenance.

La protection des emails sortants

La sécurisation des emails sortants devra également être une priorité pour les entreprises. Sa tâche ne se résumera pas à la protection de leur messagerie électronique contre les cyber-attaques. Veiller à ne pas propager des menaces autour d’elles via leurs courriers électroniques et protéger la réputation de leur serveur et de leur adresse IP feront également partie de sa mission.

Actuellement, plusieurs éditeurs de sécurité proposent aux entreprises des solutions efficaces leur permettant de vérifier l’absence de malwares sur leurs emails avant l’envoi. Leur mise en place ne prend pas beaucoup de temps. Elles sont compatibles avec plusieurs types de messagerie électronique et restent disponibles à tout moment. Les technologies utilisées par les éditeurs comprennent entre autres plusieurs sortes d’antivirus.

Cette solution minimise d’une part la propagation de logiciels malveillants et d’autre part empêche le blacklistage, c’est-à-dire le placement du serveur de messagerie sur liste noire.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !