Aimez MaChronique !



LA FEMME DE PLUS DE 40 ANS : PERTE DE LIBIDO, PEUR DE VIEILLIR, PEUR DE FINIR VIEILLE FILLE ?!

Partagez cet article !

LA FEMME DE PLUS DE 40 ANS : PERTE DE LIBIDO, PEUR DE VIEILLIR, PEUR DE FINIR VIEILLE FILLE ?!

 

Homme ou femme, plus vous avancez en âge, plus vous gagnez en sagesse. Je devrais plutôt écrire « plus vous êtes sensé gagner en sagesse », car nombreux sont ceux qui paniquent en voyant le temps filer, au lieu d’être sages ! Les femmes sont les plus touchées par ce phénomène, quand elles ont tout fondé sur leur beauté et leur jeunesse : les deux s’altèrent et elles parlent des outrages du temps, plutôt que de maturité. Combien sont entrées dans mon bureau, déprimées parce que persuadées que les hommes de leur âge (plus de 40 ans) préfèrent les « petites jeunes » entre 20 et 30 ans ! Je leur réponds systématiquement « Vous avez raison : les hommes de 40 ans et plus préfèrent les petites jeunes… quand ils sont névrosés ! ». Les hommes équilibrés choisiront une femme de leur âge, avec la même expérience, rendue au même endroit qu’eux dans la vie. Ils n’ont pas envie de passer leur week-end en boîte de nuit, ni jouer les « sugar dady », ni d’avoir l’air du père qui sort sa fille et qui cède à tous ses caprices !

 

La célibataire qui a passé la quarantaine, qui se retrouve sans enfant parce qu’elle a choisi sa carrière, parfois pour rivaliser avec la gente masculine avec un soupçon de revanche programmée par sa propre mère (il ne faut pas que tu dépendes d’un homme : les hommes, tous des machos !) fait un bilan sévère : elle a l’autonomie financière, mais a sacrifié son désir de famille dans l’affaire. Cessez de vous apitoyer sur votre sort : il y a suffisamment d’hommes que leur femme a laissé sur le carreau, monoparentaux, dont vous pourrez adopter les enfants et être une mère, puis une grand-mère par alliance ! L’important, c’est de vous occuper de vous et « recruter » (eh oui, c’est un recrutement que choisir le bon compagnon !) celui qui sera heureux d’être à vos côtés, comme vous serez heureuse d’être aux siens. L’heure n’est pas aux regrets : au lieu de passer en revue tous ceux avec lesquels vous auriez dû (ou non !) avoir des enfants, les regrets vous ancrant dans le passé, vous feriez mieux de larguer les amarres pour des rivages heureux. Regardez devant vous et embellissez les belles années qu’il vous reste à vivre !

 

Quelqu’un m’a fait une drôle de réflexion : « Il paraît que le pique sexuel d’une femme est entre 40 et 50 ans ». C’est râpé pour moi, alors, parce que je vais en avoir 50 et j’ai arrêté d’avoir des relations sexuelles (vous remarquerez que je n’ai pas écrit « faire j’ai arrêté de faire l’amour » : je ne l’ai jamais fait !) à 42, quand j’ai laissé derrière moi le dernier Trou noir affectif de ma collection ! Suis-je foutue ?! J’ai ri à gorge déployée, car le pique sexuel ne relève pas de l’âge mais bien de ce que vous êtes et de qui vous avez choisi pour partager votre vie. Mes grands-parents riaient quand ils entendaient des commentaires du style « passé 60 ans, il n’y a plus de sexe ». Ils en avaient 78 et je ne devais pas les  déranger pendant la sieste ! Autre croyance : la femme ménopausée n’a plus de libido : bonne à jeter à la casse, la madame ! Eh bien c’est faux ! Peut-être effectivement qu’à la ménopause, quand vous avez passé 30 ou 40 ans avec le même homme, que vous n’avez cru aimer que dans les premiers instants de votre mariage, que vous ne désirez plus depuis longtemps, qui parfois ne vous respecte plus, avec lequel vous vous disputez, je comprends qu’on puisse mettre le désintérêt pour le sexe sur le dos de la ménopause. C’est vrai qu’il y a des changements hormonaux dans cette période de la vie d’une femme, mais la perte de libido repose sur bien d’autres facteurs (cf. http://www.machronique.com/manque-baisse-perte-de-libido-comment-augmenter-la-libido/)

 

Car enfin, si vous rencontrez un homme merveilleux, qui vous attire physiquement et intellectuellement, sur la même longueur d’onde sexuelle que vous, pensez-vous vraiment que votre âge ou que la ménopause soit un obstacle à votre désir et à votre plaisir ?! Je peux vous dire que le jour où j’ai dans ma vie l’homme qui me correspond, va bien falloir qu’il « attache sa tuque avec d’la broche, ça va brasser ! » (traduction pour les Européens : « qu’il attache son bonnet avec du fil de fer » !), même passé 50 ans et même le jour où je serai ménopausée ! Et ce n’est pas parce que j’ai passé bientôt neuf années abstinente que ça va brasser, mais plutôt parce que ce sera du sexe de qualité : nous ferons l’amour au lieu d’avoir des relations sexuelles. Il n’y a pas d’âge pour rencontrer la bonne personne : certains sont allés au mariage de leur grand-mère ou grand-père parce qu’il/elle a convolé passé 70 ans !

 

Bien sûr, vous tombez dans les doutes du style « mais qui va vouloir de moi, je n’ai plus 20 ans (il y a des hommes célibataires qui n’ont plus 20 ans non plus !), mon physique se détériore (celui des hommes aussi !), j’ai peur de finir seule (c’est mieux que mal accompagnée, attendant que la mort vous sépare !). Toutes ces rengaines, je les connais ! Je les entends dans mon bureau à longueur de journée et, je l’avoue, je suis passée par là aussi. Je ne comprenais pas que « les deux névrosés d’ex-conjoints qui m’en avaient fait tant baver, puissent être en couple et pas moi ! ». En mauvais couple, car ils continuent à passer d’une liane à l’autre, incapables de se stabiliser, faisant souffrir chacune de leurs victimes. Au moins, quand je me déciderai, ce sera le bon, « one shot » (un seul coup, mais le bon !), comme on dit au Québec ! Donnez-moi une seule bonne raison de ne jamais rencontrer la bonne personne ? Vous n’en trouvez pas, mais moi je vais vous en donner une : votre peur de finir vieille fille est inscrite dans votre Site Internet Subliminal (voir l’article http://www.machronique.com/le-site-internet-subliminal-vos-auras/) et les  hommes la voient inconsciemment. Vous vous comportez comme une « laissée pour compte aigrie » : pensez-vous que ce soit sexy ?!

 

Une femme est à son apogée, chaque jour de plus en plus, surtout pour l’homme qu’elle aime et qui l’aime. Idem quand elle est célibataire, si elle s’aime. Je ne reviendrais pas en arrière pour un empire : j’aime ma maturité tant intellectuelle que physique et pourtant, côté physique j’avais du succès ! Voyez dans mon livre « Le syndrome de Tarzan » ce que ça m’a apporté ! Cessez donc de vous fonder sur votre pouvoir d’attraction sexuel, que vous résumez à avoir l’air jeune, des gros seins, des belles fesses et des grandes jambes. Cessez donc de penser que tous les hommes, quel que soit leur âge, sont des cochons qui ne pensent qu’au sexe. Et si vous utilisez vos artifices, Mesdames, pour mettre les hommes dans votre lit, vous n’attirerez que des hommes portés sur vos artifices, donc artificiels. Ces gars-là, dès que la rose se fane, se tournent vers d’autres artifices, qu’ils paieront d’une façon où d’une autre, parce la peur de vieillir les poussent vers de jeunes femmes. Et si vous fondiez votre capacité à attirer le meilleur des hommes grâce à votre charme et votre joie de vivre, plutôt que grâce à un corps que vous malmenez pour plaire à des névrosés ? En rayonnant, vous attirez un soleil, on vous « gonflant » de partout, qu’attirez-vous ? C’est une bonne idée de prendre soin de vous : alimentation, exercice physique, stimulation intellectuelle, pour rencontrer, un jour, un homme qui sera dans la même énergie que vous : votre Roi, parce que vous êtes une Reine.

 

En fait, le bonheur n’est pas relié à l’âge dans le sens où vous le pensez souvent : plus on est jeune et belle et ferme, plus on est heureuse ? Faux ! Plus vous prenez de la maturité, plus vous avez la capacité de profiter de l’instant présent, célibataire ou en couple. Chassez donc cette peur qui vous tenaille les entrailles parce que le temps passe et parce que vous êtes seule : vous êtes libre et célibataire. Vous pouvez rencontrer à tout moment le meilleur des hommes pour vous, si vous êtes prête. Mais l’êtes-vous ? Encore une fois, arrêtez donc de transpirer cette peur de finir vieille fille et commencez à respirer la joie et la bonne humeur pour attirer quelqu’un d’heureux. A ce titre, j’aimerais vous parler du livre de Marie Mémain « Chienne de vie » que vous pourrez vous procurer instantanément  sur ce site : http://www.numeriklivres.com/Classique/Librairie___chienne_de_vie.html Cet ouvrage en numérique raconte l’histoire d’une femme dans la quarantaine et de ses déboires amoureux, à travers les yeux de sa petite chienne qui se fie sur… les chaussettes des copains de sa maîtresse ! Le style est léger et bien enlevé, plein d’humour et je me suis régalée à le lire, tout en vous reconnaissant, vous les femmes de plus de 40 ans, célibataires ! Je me suis reconnue aussi, mais dans mon ancienne vie. Et c’est un message d’espoir, car si elle passe par toutes sortes de chaussettes (je vous le dis, vous vous reconnaîtrez !), elle finit par en trouver à son pied !

 

Le message du jour est le suivant : rencontrer l’homme de votre vie n’est pas  une question d’âge, ni de beauté ou de fermeté du corps. Cela repose sur le fait d’être prête à partager votre bonheur avec un homme heureux. Encore faut-il être heureuse… Alors chassez donc vos idées noires et négatives (qui s’inscrivent sur votre Site Internet Subliminal !) et lisez « Chienne de vie » de Marie Mémain : Ca va vous redonner de l’espoir et… du chien !

 

Commandez le nouveau DVD « Comprendre la Vie », en vente exclusive sur le site www.pascalepiquet.com

 

Prenez une dose de bonne humeur par jour : suivez Pascale Piquet sur Twitter ! Abonnez-vous : www.twitter.com/pascalepiquet

 

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?