Investir ou non en Bourse après le G20 ?

Partagez cet article !

Voilà «une bonne question», comme me le dit un ami.

Pourquoi ?

Ce sommet des vingt chef d’Etat représentant les pays les plus riches de la planète a d’abord eu, immédiatement, une grande influence sur toutes les Bourses mondiales.

En France, par exemple, si vous faites le bilan de la semaine qui vient de se terminer, vous vous apercevez que le CAC a terminé la séance du vendredi 3 avril 2009 à 2.958 points 74. Cela signifie qu’il a fini la semaine en progressant de 4,15 %, ce qui est bien par rapport à ses habitudes !

Cette progression, il faut le reconnaître, s’explique par un certain nombre de décisions complètement extérieures à la Bourse, dont vous avez eu largement le temps d’entendre parler aux informations.

Que se passe-t-il sur les graphiques ?

Un gap très intéressant est visible entre la clôture de mercrdi (à 2.841,27 points) et l’ouverture de jeudi (à 2.896,67 points).

Ce gap haussier porte donc sur une période de non-cotation de 55,40 points, soit pratiquement 2 % (1,95 % précisément) par rapport à la valeur de la veille.

On  ne voit pas ça tous les jours, à la hausse comme à la baisse !

Des Livres pour Changer de Vie !




Une particularité des graphiques en chandeliers.

Ce gap s’appelle, en terminologie des chandeliers, un fossé tasuki ascendant avec les chandeliers de mercredi, jeudi et vendredi, presque un cas d’école.

C’est une structure de continuation haussière.

En terminologie occidentale classique, on dit toujours qu’un gap doit être comblé un jour ou l’autre, ce qui implique que dans quelques semaines ou quelques mois, peut-être davantage, le CAC reviendra «boucher ce trou», en quelque sorte, puisque, comme la nature, la Bourse a horreur du vide.

Et pour la semaine prochaine ?

La hausse va probablement continuer, mais pas au même rythme.

Il faut dire qu’il n’y a pas un G20 tous les jours et que les espoirs fondés sur celui-ci ne sont – encore – que tout à fait hypothétiques.

Pourquoi hypothétiques ? Souvenez-vous qu’entre les promesses et leur réalisation, il y a un monde.

La séance de vendredi, en recul, marque simplement les prises de bénéfices faites par les investisseurs, elle n’est en aucun cas un signe de repli.

Alors, que faire ?

Si vous souhaitez réaliser des bénéfices rapidement, je pense que le moment est venu d’investir en direct, en achetant quelques actions sélectionnées, si possible au sein du CAC 40 et en étant attentif à leur revente, par exemple en posant des stops à la hausse auprès de votre broker ou pour vous si vous pouvez suivre les événements.

N’oubliez pas d’en indiquer un aussi à la baisse !

Aimez-vous ce texte ?

Si vous connaissez la technique des stops suiveurs, c’est encore mieux.

N’oubliez pas les warrants.

Pensez-y toujours : dans une franche période de hausse, les warrants de type «Call» font rapidement des merveilles et, pour un investissement modique, peuvent vous rapporter beaucoup, à condition que vous les choisissiez bien, évidemment !

Pensez-y !

Je vous souhaite un excellent week-end.

Bien amicalement,

Guy
http://www.succes-bourse.com

>>>Voici comment vous pouvez gagner en Bourse
http://www.succes-bourse.com/gagnez_en_bourse.php

Partagez cet article !