Aimez MaChronique !



Georges Brassens en langue Corse

Partagez cet article !

Georges Brassens, près de trente ans après sa mort, n’a jamais démenti le succès qu’il a connu de son vivant et reste un auteur / compositeur / interprète apprécié. Ses textes frondeurs, impertinents et toujours poétiques, ont été fredonnés par des générations entières, et ses chansons ont été traduites, en tout, dans une vingtaine de langues différentes. La poésie de Georges Brassens ne s’était jamais essayée à la langue corse : c’est aujourd’hui chose faite.

Georges Brassens, de Sète à la Corse

Georges Brassens en langue corse : 151 chansons ont été traduites par Pierre-Joseph Ferrali, qui s’est attaché à respecter la musicalité, le rythme et les rimes. Il en résulte une redécouverte du chanteur à la guitare et à la moustache, originale et poétique, dans une autre langue de cette Méditerranée qu’il a tant aimée. « Au village sans prétention, J’ai mauvaise réputation » devient ainsi « In paese, senza pretensione, Aghju poca reputazione ». La version espagnole, plusieurs fois jouée sur les plus grandes scènes, donnait pour mémoire : « En mi pueblo sin pretensión, Tengo mala reputación ».

Une démarche authentique et originale

Le peuple corse est un peuple de poètes et de chanteurs. Tous les Corses chantent ou connaissent un membre de leur famille qui chante. Souvent, le soir, ils se retrouvent autour d’une guitare pour partager des chants poétiques, récits populaires ou contemporains. Traduire en Corse les textes de l’un des plus grands poètes et chanteurs de sa génération est un bel hommage, et traduit l’envie de lui offrir une nouvelle tribune.

Un livre collector pour tous les fans, en édition limité

Brassens, Puemi è canzone, écrit par Pierre-Josphe Ferrali et publié chez Colonna édition, ne s’adresse pas seulement aux lecteurs qui parlent Corse. Tous les fans de Georges Brassens prendront plaisir à rencontrer une autre interprétation, authentique et originale, de leur chanteur préféré. Ils complèteront aussi leur bibliothèque avec un livre rare, tiré à seulement quelques milliers d’exemplaires.

Brassens, Puemi è canzone, peut se commander directement sur le site de l’éditeur, dans la limité des stocks disponibles.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !