Aimez MaChronique !



FEMMES VOILÉES vs HOMMES MUSELÉS

Partagez cet article !

FEMMES VOILÉES vs HOMMES MUSELÉS

J’aimerais commencer par la définition de la liberté : « État d’une personne qui n’est pas soumise à la servitude » (Le Petit Larousse). Le débat, aujourd’hui, au Québec, repose sur les signes religieux et, notamment, le voile pour les femmes musulmanes. Qu’il s’agisse de la burqa, ne laissant apparaître que les yeux, ou le tissu cachant les cheveux, les avis sont partagés sur cette obligation imposée aux femmes, par une religion. Pourtant, je me pose la question : avons-nous le droit d’avoir un avis sur le sujet, si nous ne sommes pas soumis à cette religion ? Il y a, d’ailleurs, mille et une façons d’être soumis à une croyance, sans que cela ne soit visible. La religion catholique soumet encore de nombreuses personnes à travers le sentiment de culpabilité, le refus de l’abondance et l’obligation d’être au service des autres, jusqu’à se manquer de respect. Est-ce que les femmes voilées se moquent de vous si vous êtes dans cette situation ? J’en vois tous les jours, des hommes et des femmes prisonniers du carcan religieux imposé depuis des générations, bien qu’ils ne fréquentent plus les églises depuis longtemps…

Certes, le port du voile est motivé par le fait que les femmes détournent, à travers les cheveux, l’homme du droit chemin. Est-il aussi faible que cela pour se laisser déconcentrer par une « crinière » au vent ? Si l’homme, dans cette religion, se protège du péché en voilant ce qui pourrait le faire déraper et si la femme accepte cette situation, en quoi cela nous regarde-t-il ? Bien sûr, me répondrez-vous, certaines femmes y sont obligées, contre leur gré. Je le sais. Mais en quoi cela nous regarde-t-il ? Est-ce vraiment notre combat ? En quoi pouvons-nous aider celles qui refusent de s’y soumettre ? En tout cas pas en les critiquant. Ce simple comportement, au lieu de les prendre en considération, ne fait qu’amplifier toute l’impuissance qu’elles vivent déjà, face à une société musulmane de plus en plus dictatoriale.

J’enseigne à mes clients que chaque personne est responsable de sa vie et donc nage dans son propre couloir de natation. Tirer sur le voile de la personne qui nage à côté de vous, dans sa propre zone de liberté fait-il de vous quelqu’un qui respecte son prochain ? L’enfer est pavé de bonnes intentions et de gens qui barbotent dans l’espace des autres pour leur bien ! Certaines de ces femmes ont une conviction religieuse qui n’a d’autre issue que cacher ce qu’il ne faut pas voir. Vous-même, aimez-vous que l’on vous dise ce que vous avez à faire ? Qui est le dictateur, dans l’affaire, celle qui porte un voile par conviction ou celui qui voudrait le lui retirer, au nom de la liberté ?

Des femmes sont, certes, voilées, quand des hommes sont également neutralisés… Que dire de l’homme québécois que sa femme a muselé, avec le concours de la police, complice de cette soumission ? Aujourd’hui, si certaines femmes sont voilées pour répondre aux exigences d’une religion, la plupart des hommes de la Belle Province sont soumis à la rigueur d’une population féminine dominatrice. Symboliquement, pour moi, c’est l’homme qui porte le voile au Québec et il est temps de le lever ! Car, c’est sur ses yeux qu’il faut le mettre, puisqu’il n’a pas le droit de regarder les femmes, il faut aussi lui attacher les mains, car il n’a pas le droit de tenir une porte pour faciliter le passage d’une dame et retirons-lui son compte en banque, car il n’a pas le droit d’offrir un repas au restaurant sans être soupçonné de pensées libidineuses à l’égard de son invitée et, pour finir, quand il a terminé de procréer, il faut le vasectomiser. Facile de voir la paille dans l’oeil de la musulmane plutôt que la poutre dans celui du Québécois ! Les yeux des hommes dans ce pays, regardant leurs chaussures, démontrent la soumission : je ne vous le rappellerai jamais assez, Mesdames, le regard des hommes est le fertilisant de la féminité. Mais quelle féminité ?! Et que l’Europe ne se moque pas, elle est en train de prendre le même chemin ! L’homme est visuel et il est fait pour regarder, mais, pour la plupart, vous l’en privez, que lui reste-t-il donc ?

Je rencontre souvent, dans mes coachings, des hommes victimes de violence conjugale, ficelés par la peur de la police que la conjointe a vite fait d’appeler,  chevaliers des temps modernes qui se retrouvent au service de femmes déséquilibrées qui ont pris le pouvoir sur leur homme et le méprisent. Elles le tiennent par la peur du policier et par la dépendance affective et émotive. Il se laisse donc frapper, fuit parfois quand la furie dépasse les bornes, mais en aucun cas ne se défend, car c’est la prison qui l’attend. Ces hommes qui ne se respectent plus, par manque de confiance et d’estime, pris dans le piège de la dépendance avec une furie. Incapables de s’en aller, ils subissent le mépris à longueur de journée, mais vous ne pouvez pas les repérer dans la rue, ce n’est pas avec du tissu qu’ils sont voilés, mais avec une société matriarcale qui est en train de polluer les relations hommes/femmes, pour le plus grand plaisir des dominatrices qui pensent avoir gagné. Gagné quoi ? Ces femmes enragées après les hommes pour avoir été blessées, blessures que leur névrose a provoquées ou homosexuelles ayant la phobie du sexe opposé sont en train de faire la loi et l’emportent sur les femmes qui aimeraient entrer en relation de partenariat avec le sexe fort, sensé les protéger. Mais comment protéger, une fois désarmé ?

La prochaine fois que vous verrez une femme voilée, avant de la critiquer ou de la plaindre, demandez-vous plutôt à qui vous faites porter le voile : aux autres ou à vous-même ?

Pascale Piquet sera à Paris pour du coaching du 8 au 17 mars 2014. Tous les détails : http://www.machronique.com/pascale-piquet-a-paris-du-8-au-17-mars-2014-pour-du-coaching-inscrivez-vous-vite-nombre-de-places-limite/

Sortie du e-book sur les relations hommes/femmes « Séduire pour une nuit ou charmer pour la vie ? » Les 13 premières pages sont téléchargeables gratuitement sur le site : www.pascalepiquet.com

Nouveau ! Lisez le e-book « Pourquoi récupérer son ex, là est la question. Comment survivre à une rupture, là sont les réponses ! » : http://www.pascalepiquet.com/pourquoi-recuperer-son-ex.php

Écoutez Pascale Piquet régulièrement, à la radio :

Chronique hebdomadaire :

95.7 FM au Saguenay-Lac-St-Jean : Écoutez la chronique décapante de Pascale Piquet avec la complicité de John Ferguson et son équipe, tous les mercredis à 16h15 ! Écoute en direct : www.saguenay.radiox.com/accueil

Chronique mensuelle :
94.1 FM à Sept-Îles : Écoutez le trio détonnant David Tancrède, Valérie & Pascale Piquet, tous les premiers mercredis de chaque mois à 16h40 ! Écoute en direct : www.le941.com

Lisez le second livre de Pascale Piquet : « Gagnez au jeu des échecs amoureux » (Michel Lafon)

Commandez le nouveau DVD « Comprendre la Vie », et téléchargez le guide « Arrêtez de souffrir, construisez votre bonheur », pour développer confiance et estime chez vous. En vente exclusive sur le site www.pascalepiquet.com

Prenez une dose de bonne humeur : suivez Pascale Piquet sur Twitter www.twitter.com/pascalepiquet

FACEBOOK : page professionnelle « Pascale Piquet »

Et lisez la chronique de Pascale Piquet, chaque mercredi !

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?