Aimez MaChronique !



e-liquides à nicotine

E-liquides avec nicotine : conseils pour bien les choisir

Partagez cet article !

3, 6, 12, 16, 20 mg/ml ou encore nicotine classique ou sels de nicotine… ce sont toutes des options qui s’offrent à nous lorsqu’on souhaite acheter un flacon d’e-liquide nicotiné. Dans la majorité des cas, on finit par en choisir un en fonction du parfum. C’est assez logique, mais savez-vous qu’il faut aussi tenir compte du dosage pour une vape plus saine ? Voici comment vous décider. 

Qu’est-ce que la nicotine ?

Avant même de se pencher sur la saveur désirée, il faut se décider sur la présence ou non de nicotine dans ses e-liquides. Pour rappel, la nicotine est un produit extrait des feuilles de tabac. Dans la cigarette classique, son principal tort c’est de générer la dépendance des fumeurs. Il faut dire que la sensation de plaisir et d’apaisement qu’elle apporte a quelque chose d’addictive.

En matière de vapotage, trouver un liquide de cigarette electronique sans nicotine ni tabac est assez simple puisque tous les revendeurs et toutes les marques en proposent. De nombreux vapoteurs font ce choix par crainte de devenir dépendant ou par crainte de basculer vers le tabagisme.

On tient néanmoins à vous rassurer sur ces deux points. D’une part, le taux de nicotine utilisé dans les e-liquides est strictement limité à 20 mg/ml. D’autre part, la présence de tabac dans les liquides pour e-cigarettes se limite généralement à la nicotine et à une infime quantité d’arôme, encore faut-il que l’arôme soit naturel. Les risques de devenir dépendant sont ainsi faibles et vous pouvez très bien vapoter sans tabac.

Quels critères retenir pour choisir un liquide à nicotine ?

Avant de choisir un flacon ou un autre, posez-vous les bonnes questions. Les plus importantes se réfèrent à :

Taux de nicotine adapté à vos besoins 

Entendons-nous bien, les e-liquides à nicotine ne sont conseillés qu’aux anciens fumeurs. Si vous n’avez jamais fumé auparavant, contentez-vous des flacons qui n’en contiennent pas, car vous êtes plus vulnérable à la dépendance.

Même les anciens fumeurs le sont d’une certaine manière et c’est bien pour cela qu’on les invite à choisir le dosage en fonction de leur niveau de dépendance. Voici les règles à retenir :

  • Si vous avez été un fumeur occasionnel avec une consommation moyenne de moins de cinq tiges par jour, limitez-vous aux e-liquides de moins de 6 mg/ml de nicotine. Si la dose minimale vendue sur le marché, qui est de 3 mg/ml, vous semble encore trop intense pour vous, pensez à vous concocter un liquide fait-maison avec une teneur encore plus faible.
  • Si vous avez été un fumeur modéré avec une consommation de 6 à 12 tiges par jour, la fourchette de 6 à 12 mg/ml est plus adaptée.
  • Si vous avez été un fumeur régulier avec une consommation moyenne de 10 à 20 tiges par jour, environ 12 à 16 mg/ml de nicotine serait l’idéal.
  • Si vous avez été un fumeur invétéré avec une consommation élevée de plus de 20 tiges de cigarettes par jour, pensez à la dose maximale autorisée qui va de 16 à 20 mg/ml.

Attention, tout ceci n’est qu’une généralité basée sur votre profil fumeur. Vous ne déterminerez votre profil réel de vapoteur qu’au fur et à mesure. Il est alors possible que vous ayez été un fumeur invétéré, mais que vos besoins en nicotine soient plus faibles.

Pour le savoir, vous devez être à l’affût de certains signes pouvant indiquer un surdosage. Il peut s’agir de maux de tête, de vertiges et étourdissements, de nausées ou d’irritations au niveau de la gorge. Si l’un de ces symptômes survient et revient fréquemment, réduisez le taux de nicotine de vos e-liquides jusqu’à trouver celui qui n’en génère plus. Notez qu’il s’agit d’effets secondaires gênants, mais non pas dangereux pour la santé.

Type de nicotine que vous souhaitez consommer

De nos jours, on trouve des e-liquides contenants de la nicotine classique et d’autres qui contiennent des sels de nicotine. Les deux sont extraits du tabac, mais il existe une différence notable entre eux.

Les sels de nicotine sont absorbés plus rapidement par l’organisme et donnent des effets quasi-instantanés. On les utilise pour les liquides à forte concentration, à partir de 16 mg/ml. Vu la vitesse d’absorption, quelques bouffées de vapeur suffisent à faire passer son envie de fumer. Et malgré la haute teneur en nicotine, le vapoteur ne risque pas d’avoir des irritations au niveau de la gorge. Etant donné qu’on couvre rapidement ses besoins, une surconsommation est rare ce qui rime avec un faible risque de dépendance.

La nicotine classique est, quant à elle, absorbée plus lentement ce qui réduit aussi le risque de dépendance.

Qu’est-ce que la nicotine ?

Avant même de se pencher sur la saveur désirée, il faut se décider sur la présence ou non de nicotine dans ses e-liquides. Pour rappel, la nicotine est un produit extrait des feuilles de tabac. Dans la cigarette classique, son principal tort c’est de générer la dépendance des fumeurs. Il faut dire que la sensation de plaisir et d’apaisement qu’elle apporte a quelque chose d’addictive.

En matière de vapotage, trouver un liquide de cigarette electronique sans nicotine ni tabac est assez simple puisque tous les revendeurs et toutes les marques en proposent. De nombreux vapoteurs font ce choix par crainte de devenir dépendant ou par crainte de basculer vers le tabagisme.

On tient néanmoins à vous rassurer sur ces deux points. D’une part, le taux de nicotine utilisé dans les e-liquides est strictement limité à 20 mg/ml. D’autre part, la présence de tabac dans les liquides pour e-cigarettes se limite généralement à la nicotine et à une infime quantité d’arôme, encore faut-il que l’arôme soit naturel. Les risques de devenir dépendant sont ainsi faibles et vous pouvez très bien vapoter sans tabac.

Quels critères retenir pour choisir un liquide à nicotine ?

Avant de choisir un flacon ou un autre, posez-vous les bonnes questions. Les plus importantes se réfèrent à :

Taux de nicotine adapté à vos besoins 

Entendons-nous bien, les e-liquides à nicotine ne sont conseillés qu’aux anciens fumeurs. Si vous n’avez jamais fumé auparavant, contentez-vous des flacons qui n’en contiennent pas, car vous êtes plus vulnérable à la dépendance.

Même les anciens fumeurs le sont d’une certaine manière et c’est bien pour cela qu’on les invite à choisir le dosage en fonction de leur niveau de dépendance. Voici les règles à retenir :

  • Si vous avez été un fumeur occasionnel avec une consommation moyenne de moins de cinq tiges par jour, limitez-vous aux e-liquides de moins de 6 mg/ml de nicotine. Si la dose minimale vendue sur le marché, qui est de 3 mg/ml, vous semble encore trop intense pour vous, pensez à vous concocter un liquide fait-maison avec une teneur encore plus faible.
  • Si vous avez été un fumeur modéré avec une consommation de 6 à 12 tiges par jour, la fourchette de 6 à 12 mg/ml est plus adaptée.
  • Si vous avez été un fumeur régulier avec une consommation moyenne de 10 à 20 tiges par jour, environ 12 à 16 mg/ml de nicotine serait l’idéal.
  • Si vous avez été un fumeur invétéré avec une consommation élevée de plus de 20 tiges de cigarettes par jour, pensez à la dose maximale autorisée qui va de 16 à 20 mg/ml.

Attention, tout ceci n’est qu’une généralité basée sur votre profil fumeur. Vous ne déterminerez votre profil réel de vapoteur qu’au fur et à mesure. Il est alors possible que vous ayez été un fumeur invétéré, mais que vos besoins en nicotine soient plus faibles.

Pour le savoir, vous devez être à l’affût de certains signes pouvant indiquer un surdosage. Il peut s’agir de maux de tête, de vertiges et étourdissements, de nausées ou d’irritations au niveau de la gorge. Si l’un de ces symptômes survient et revient fréquemment, réduisez le taux de nicotine de vos e-liquides jusqu’à trouver celui qui n’en génère plus. Notez qu’il s’agit d’effets secondaires gênants, mais non pas dangereux pour la santé.

Type de nicotine que vous souhaitez consommer

De nos jours, on trouve des e-liquides contenants de la nicotine classique et d’autres qui contiennent des sels de nicotine. Les deux sont extraits du tabac, mais il existe une différence notable entre eux.

Les sels de nicotine sont absorbés plus rapidement par l’organisme et donnent des effets quasi-instantanés. On les utilise pour les liquides à forte concentration, à partir de 16 mg/ml. Vu la vitesse d’absorption, quelques bouffées de vapeur suffisent à faire passer son envie de fumer. Et malgré la haute teneur en nicotine, le vapoteur ne risque pas d’avoir des irritations au niveau de la gorge. Etant donné qu’on couvre rapidement ses besoins, une surconsommation est rare ce qui rime avec un faible risque de dépendance.

La nicotine classique est, quant à elle, absorbée plus lentement ce qui réduit aussi le risque de dépendance.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !