Aimez MaChronique !



Divorce, l’argument ad hoc: garder un code d’honneur!

Partagez cet article !

Lorsqu’un couple décide de se séparer, de divorcer, c’est qu’il a atteint un point de rupture, c’est un moment où surgissent, la plupart du temps, des émotions négatives envers l’autre que nous n’aurions jamais pensé éprouver un jour. Ce sont des énergies à la fois normales, humaines et nécessaires au deuil du couple, mais qui font souvent mauvais ménage avec la procédure de divorce. En effet, le divorce est comme le couple que vous formiez, il est unique, il serait simpliste de penser qu’il existerait une formule magique capable de s’appliquer à n’importe quel couple. Or, c’est bien là que réside toute la difficulté, car la procédure de divorce nécessite une grande réflexion, de grandes décisions impliquant ces deux personnes qui ne souhaitent plus être ensemble.

Voici donc mes quelques petits conseils sur « l’ambiance » à donner à la procédure de divorce et sur le choix de votre avocat pour que cette épreuve sa passe au mieux et que vous en ressortiez grandi et non détruit.

ATTENDU QUE LES RESPONSABILITÉS SONT PARTAGÉES

Vous vous êtes choisi, vous vous êtes aimés aussi bien vous que l’autre, personne ne vous à forcé à l’un comme à l’autre. Le décès du couple n’est autre qu’une erreur de « choix », quelque soit la cause de cet échec amoureux, il y a un « quac » au départ et vous êtes autant responsable de cet erreur de casting que l’autre. C’est la raison pour laquelle, avant tout conseil purement juridique, je souhaite plaider pour la cause de la raison. En effet, il est capital, pour réussir son divorce, au-delà des simples conseils qui permettent de bien choisir son avocat, de réussir à faire la part des choses entre les émotions ressenties et la logique raisonnable des choix à faire pendant cette procédure de divorce. Ressentez vos émotions, écoutez- les mais maintenez votre intelligence, votre raison allumées comme des gardes fou pour ne pas laisser s’exprimer les rancœurs, les ressentiments au travers de la procédure. Croyez- moi, vous obtiendrez bien plus en restant altruiste, à l’écoute et en reconnaissant vos torts, c’est un basique de la psychologie humaine.

Une fois que vous maîtriserez cela, vous aurez entre les mains la clé la plus importante pour réussir votre divorce tant au niveau financier que psychologique.

MANDAT AD HOC POUR LA BONNE PROCÉDURE

Avant de choisir son avocat pour divorcer, la question du choix de la procédure va se poser. En effet, le divorce par consentement mutuel permet à un couple de ne choisir qu’un seul avocat pour le couple. Certes, dans l’absolu, cette procédure paraît être la plus rentable, mais en réalité s’engager dans cette procédure peut s’avérer, au final, très couteux voire même rallonger dans le temps la procédure de divorce. En effet, se diriger vers la procédure du divorce par consentement mutuel et, donc, choisir que le couple ne sera représenté par un seul et unique avocat nécessite que le deux parties soient absolument d’accord sur tout. Le moindre désaccord (et il y a mille raisons d’en avoir, surtout lorsqu’on mélange les émotions négatives citées plus haut avec la procédure en elle- même) et la procédure est annulée et tout doit être recommencé dans une autre type procédure. Cela entraîne une perte financière et une perte de temps importante ! Avant de vous lancer dans ce genre de procédure « à l’amiable »vérifiez donc bien que vous, comme votre ex conjoint, êtes au clair avec vous-même et que rien ne viendra entraver le bon déroulement de la procédure de divorce par consentement mutuel. Votre seule perception ne suffit pas, celle de l’autre l’est également, vous ne maitrisez pas les sentiments qu’éprouve votre ex compagnon alors prenez le temps d’en discuter posément. Au moindre doute optez pour une autre procédure !

Les honoraires des avocats sont libres : forfait ou paiement à l’heure. On a trop tendance à croire que plus le coût est élevé mieux la défense est assurée : c’est faux ! Soyez prévoyant, optez plutôt pour le forfait, cela vous évitera d’avoir des surprises si la situation est longue et pénible. Négociez le forfait avant le début de la procédure et faites signer une convention d’honoraires qui vous servira de base contractuelle. Attention : sachez que les avocats vous donnent toujours leurs honoraires hors taxes : pensez à rajouter 19.6 % à votre facture, c’est loin d’être négligeable.

AVOCAT : COMPARUTION IMMÉDIATE !

L’avocat est un professionnel qui est là pour vous représenter  et défendre vos intérêts devant le juge, au moyen des lois qu’il connait, et ce dans le but que vous ayez gain de cause. Vous saisissez donc bien pourquoi, un bon avocat est avant tout un professionnel à l’écoute, capable de comprendre la singularité de votre situation et qui n’en fait pas une généralité. Dans cette même veine, il doit respecter la procédure que vous souhaitez et ne dois pas chercher à vous entraîner dans une procédure que vous n’avez pas choisie, comme par exemple envenimer la situation plutôt que de chercher le compromis entre les deux parties. L’avocat a une mission de conseil sur la procédure, dans la stratégie à adopter. Le professionnel doit avoir à votre égard un langage simple et compréhensible des termes juridiques. Sans être votre psychologue (oui ce n’est pas son métier !), votre avocat se doit d’être disponible, il doit également vous prévenir régulièrement de l’avancée du dossier.

Dans le cadre d’un divorce, il est donc conseillé de prendre un avocat spécialisé dans le droit de la famille qui connaisse bien le divorce et les régimes matrimoniaux. Vous serez ainsi mieux conseillé, mieux défendu pour un gain de temps et d’argent.

DÉBOUTER AUTANT QUE POSSIBLE LES AVOCATS AMIS

Personnage central de votre procédure de divorce, l’avocat va suivre votre dossier du début jusqu’à la conclusion de votre affaire.

Choisir un « bon avocat » n’est pas une mission évidente, d’autant plus que nous lui confions le sort de notre vie personnelle entre ses mains. C’est pourquoi, nous sommes souvent tentés de choisir un avocat avec qui nous avons déjà un lien comme une connaissance ou un ami. Vous seul pouvez juger de votre situation, qui est, je vous le rappelle, unique. Mais, d’une manière générale, il est préférable d’éviter de prendre un ou une amie comme avocate. En effet, il est déconseillé de mélanger les genres pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce que,  parfois, les amis sont trop impliqués dans vos affaires personnelles et n’ont plus assez de recul pour assurer votre défense sereinement. Ensuite parce que, quelques fois, les résultats de l’affaire ne sont pas à la hauteur des « espérances », la relation prend le risque, à ce moment, d’être polluée par les déceptions, les jugements de valeur. L’avocat, lui, risque de se sentir mal à l’aise, voire réellement perturbé à la suite de cette affaire.

Avec tous ces conseils vous êtes prêt à mener à bien votre divorce. N’oubliez pas de garder en tête que vous seul savez ce qui vous convient et sachez garder le cap sur vos émotions. Cumulé avec le choix de votre avocat, vous aurez tout bon. A vous de juger !

Retrouvez tous mes conseils, astuces, outils et plus encore sur ma page

facebook: https://www.facebook.com/heyclaire.services?ref=hl

twitter: https://twitter.com/heyclaire95

Visitez mon site HEYCLAIRE pour découvrir nos services:

http://heyclaire3.wix.com/heyclaire

N’hésitez pas à prendre contact!!!!!!!

HEYCLAIRE service

Conseils et services aux personnes surchargées et/ou désintéressées par les tâches administratives et quotidiennes.

contact:

tel : 07 83 26 82 17

mail : heyclaire.services@gmail.com

A très vite!

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




6 thoughts on “Divorce, l’argument ad hoc: garder un code d’honneur!

  1. Ping : Pearl City Tow
  2. Ping : Buy weed online
  3. Ping : 3D printing

Comments are closed.