Aimez MaChronique !



COUPLE ET ANXIÉTÉ : QUAND L’ANXIÉTÉ DÉTRUIT LE COUPLE

Partagez cet article !

COUPLE ET ANXIÉTÉ : QUAND L’ANXIÉTÉ DÉTRUIT LE COUPLE

Dans les chroniques précédentes, je vous expliquais tout ce qui peut vous perturber, affecter votre moral et vous déprimer personnellement. Le couple, lui aussi, subit des « avaries » et l’une d’elles peut être l’anxiété de l’un des deux, voire des deux. L’anxiété, c’est comme un mal de dents qui vous prend toute la tête : elle vous déconnecte des autres parce qu’envahi par ce mal qui vous ronge de l’intérieur. Vivre avec une personne qui est anxieuse à cause de problèmes personnels, à cause de son travail, à cause de tout n’est pas de tout repos. Quels sont les dangers qui guettent le couple quand l’autre est prisonnier de son anxiété ?

Crises d’anxiété ponctuelles

Il se peut qu’au début de votre relation, votre partenaire ne faisait que de petites crises de temps en temps. En fait, vous voyez très vite quand quelqu’un transforme un tas de sable en montagne et panique. Dans les premières semaines de la rencontre, vous avez assisté à des scènes un peu exagérées, mais vous n’en avez pas tenu compte, car c’était passager. Pourtant, l’intensité de la réaction par rapport à la situation aurait dû vous alerter… Mais comme l’amour rend aveugle (c’est faux, c’est la névrose qui vous fait perdre la vue !), vous vous êtes dit que ça allait passer. Pire que comme vous étiez là, il/elle allait se calmer. Néanmoins, votre conjoint s’en est pris à vous, soit à quelqu’un d’autre, soit à la vie et vous vous êtes senti mal le temps de la scène. On s’entend que personne ne parle plus d’amour dans ces moments-là : l’agressivité prend le pas sur les sentiments. L’autre commence à enlever son masque de docteur Jekill au bénéfice de Mister Hyde… Et je ne parle pas d’un petit mouvement d’humeur, je parle d’une réaction démesurée qui vous a affectée profondément. La bonne idée est d’en parler de suite, pour exprimer votre inconfort dans ce style de situation : soit vous êtes entendu et la personne rectifie le tir, soit elle vous regarde de travers (encore !), prend vos paroles pour des reproches, vous accusant , vous, d’être déplacé… Oups ! Si vous courbez l’échine, à la première crise, vous l’autorisez ainsi à en faire d’autres.

Sans se mettre en colère, il se peut aussi que la personne se renferme, s’isole et vous perdez le contact avec elle, même si vous êtes là. Elle se fait des films d’horreur dans sa tête, souffre dans son corps et vous n’êtes pas invité dans son cinéma. Vous restez là, impuissant.

Crises d’anxiété de plus en plus fréquentes

Vous refusez de voir les voyants lumineux rouges qui clignotent et vous considérez que cela fait partie de la personnalité de votre conjoint d’être parfois agressif, nerveux, impatient et irrespectueux ou de s’isoler complètement à cause l’anxiété. Dans ces moments-là, soit vous n’existez plus, soit il s’en prend à vous injustement. Ça fait mal, car vous vous sentez un moins que rien, rejeté, humilié alors que vous ne lui vouliez que du bien. Parfois même avez-vous tenté un geste réconfortant pour le rassurer ou avez-vous rasé les murs pour lui laisser l’espace, mais dans un cas comme dans l’autre, il vous saute à la figure pour se soulager de ce mal qui le taraude. Là non plus, ça ne parle plus de sentiments… Vous n’avez plus la connexion avec lui et ces coupures vous rendent la vie dure : de partenaire, vous avez l’impression d’être passé à adversaire. Bien sûr, il se peut qu’il présente ses excuses après chaque crise, puis le mécanisme s’installe et il finit par prendre l’habitude de s’isoler ou s’en prendre à vous quand il a mal aux dents, comme un chiot qui ronge les pieds des tables quand ses crocs poussent. Et vous, au lieu de vous rebeller et d’exiger le respect, vous vous soumettez pour lui être agréable, amplifiant ses mauvais comportements. Il faudrait y mettre un stop. Il aurait fallu y mettre un stop, dès le début. À la première crise disproportionnée, une explication aurait été salutaire, pour mettre votre pied à terre et expliquer que ce style de comportements ne peut être accepté. Le respect faisant partie de vos valeurs, il n’est pas question, vous qui avez travaillé sur votre confiance, de la laisser piétiner, pas même sur un coup de colère ou pour des raisons d’anxiété.

Crises d’anxiété chroniques

Quand les crises d’anxiété deviennent chroniques et que la personne s’en prend à vous très fréquemment ou s’isole la plupart du temps, vous pouvez encore lui trouver des excuses, mais la dépendance vous laisse accroché à un conjoint qui vous manque totalement de respect. Il a pris l’habitude de vous utiliser comme punching-ball et vous vous laissez faire, augmentant le mépris qu’il peut ressentir pour vous. Toute personne qui se laisse dominer n’engendre que le mépris chez celui qui la domine et en aucun cas le respect.

Dans certains cas, le conjoint n’est pas agressif, il est juste perdu dans son monde imaginaire de démons et de catastrophes et coupe totalement le contact avec vous : vous vivez avec un fantôme qui se ronge les sangs. Incapable d’aller vers vous, vous n’existez plus à ses yeux, vous voilà impuissant à l’aider ou le soulager, vous avez l’impression d’avoir autant d’importance que le meuble de l’entrée. L’intimité en prend un coup, car l’anxiété coupe toute libido. Il se retire progressivement dans son monde de cauchemars et bien que vous fassiez tout pour lui faciliter la vie, il vous tourne le dos dans le lit, ne vous embrasse plus, ne vous voit plus, vit dans le confort que vous organisez pour lui, autour de lui, sans réaliser tout ce que vous faites, sans vous en remercier.

Dans d’autres cas, le sexe devient une béquille et vous voyez bien que vous êtes utilisé, homme comme femme, pour oublier, pendant quelques minutes, l’anxiété en la remplaçant par un orgasme qui ne dure jamais assez. L’anxiété reprend ses droits et vous voilà à nouveau sollicité. Et vous vous laissez faire poupon/poupée gonflable par excellence, subissant l’autre en croyant avoir une action sur sa souffrance. Oubliez les câlins et les préliminaires, le remède doit être rapidement injecté ! Et vous le savez, au fond de vous, que vous n’êtes plus qu’un médicament, une béquille, un meuble, une commodité.

Aimer, c’est être heureux et former le fameux couple 1+1=2. Quand vous voilà dans le 1-1=0, l’amour n’a pas sa place. Un couple équilibré fonde sa relation sur la confiance, le respect, la complicité, l’admiration et la connexion : vous êtes connecté l’un à l’autre pour toutes sortes de raisons. S’il arrive qu’un problème chez votre partenaire vous fasse perdre cette connexion quelques moments, vous respectez ce besoin de repli. Mais il ne vous manque jamais de respect, ne vous fait pas perdre confiance en lui, en vous, continue à vous admirer et vous demande de l’aide ou de patienter, le temps de mettre en place les solutions. Quand vous aimez quelqu’un qui coupe tout contact, le rejet et l’abandon vous frappent de plein fouet et vous voilà dans vos chaussures d’enfant, rejeté par vos parents. Vous vous soumettez, prêt à tout pour garder cette connexion, et l’autre vous méprise parce que votre besoin d’être esclave amplifie son besoin de vous dominer et son incapacité à être heureux vous rend Desperado à souhait ! Dans tous les cas de figure, demandez à la personne que vous avez choisie pour partenaire de consulter dès les premiers symptômes d’anxiété, avant que cette dernière n’ait raison de votre couple et de vous…

***Nouveau*** Coaching individuel par skype. Tous les détails sur mon site : Choix n°5     http://www.pascalepiquet.com/coaching-intensif.php

Sortie du e-book sur les relations hommes/femmes « Séduire pour une nuit ou charmer pour la vie ? » Les 13 premières pages sont téléchargeables gratuitement sur le site : www.pascalepiquet.com

Lisez le e-book « Pourquoi récupérer son ex, là est la question. Comment survivre à une rupture, là sont les réponses ! » : http://www.pascalepiquet.com/pourquoi-recuperer-son-ex.php

Écoutez Pascale Piquet régulièrement, à la radio :

Chronique hebdomadaire :

95.7 FM au Saguenay-Lac-St-Jean : Écoutez la chronique décapante de Pascale Piquet avec la complicité de John Ferguson et son équipe, tous les mercredis à 16h15

Chronique mensuelle :
94.1 FM à Sept-Îles : Écoutez le trio détonnant David Tancrède, Valérie & Pascale Piquet, tous les premiers mercredis de chaque mois à 16h40 !

Lisez le second livre de Pascale Piquet : « Gagnez au jeu des échecs amoureux » (Michel Lafon)

Commandez le nouveau DVD « Comprendre la Vie », et téléchargez le guide « Arrêtez de souffrir, construisez votre bonheur », pour développer confiance et estime chez vous. En vente exclusive sur le site www.pascalepiquet.com

Prenez une dose de bonne humeur : suivez Pascale Piquet sur Twitter www.twitter.com/pascalepiquet

FACEBOOK : page professionnelle « Pascale Piquet »

Et lisez la chronique de Pascale Piquet, chaque mercredi !

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?