Aimez MaChronique !



Comment expliquer la dyslexie à son enfant ?

Partagez cet article !

Comment expliquer la dyslexie à son enfant ?

Avant même qu’il n’entende le mot « dyslexie », votre enfant sait peut-être qu’il lit et écrit différemment des autres enfants. Mais il ne sait pas pourquoi, ni comment cela peut affecter son avenir. Voici comment l’expliquer.

Choisissez le bon cadre pour votre conversation

Pourquoi : Il est préférable d’aborder les difficultés de lecture et d’écriture de votre enfant dans un moment de tranquillité, dans un endroit neutre. Il sera plus réceptif lors d’une promenade tranquille le week-end que lorsqu’il travaille sur un compte rendu de lecture à rendre demain.

Que dire ? « Ton bulletin de notes est arrivé aujourd’hui. Allons manger une glace pour fêter tes bons résultats en art et en mathématiques, et le travail que tu fais dans tous tes autres cours. Je sais que le français est encore une matière difficile. On en parlera un peu en chemin ».

Expliquez ce que signifie la dyslexie.

Pourquoi : Votre enfant mérite de savoir que cela peut présenter des difficultés. Mais assurez-vous qu’il comprend aussi qu’il est tout aussi intelligent que ses camarades de classe qui ne l’ont pas. Et qu’il n’est pas seul.

Que dire : « Je sais que tu as vraiment du mal à lire parfois. Il semble que les mots n’aient tout simplement pas de sens. Cette difficulté s’appelle la dyslexie – un mot important pour expliquer pourquoi certains enfants et adultes ont du mal à apprendre à lire, à écrire et à épeler. Tu es aussi intelligent que les autres enfants, ton cerveau fonctionne juste un peu différemment. Mais beaucoup d’enfants ont aussi des difficultés à lire ! Et la dyslexie ne t’empêche pas d’être doué pour d’autres choses, comme être une star des sciences et un gardien de but génial ».

Utilisez un langage précis pour décrire ce handicap.

Pourquoi : Des mots spécifiques peuvent aider à mieux définir et gérer ce « truc » qui cause les problèmes de lecture et d’écriture de votre enfant.

Quoi dire : « Tu vas surement entendre le mot « dyslexie » à l’école ou chez le médecin. Maintenant que nous savons que la dyslexie est à l’origine de tes difficultés de lecture, nous pouvons également utiliser ce mot. Bientôt, nous commencerons à travailler avec tes professeurs pour créer ce que l’on appelle un projet d’accueil individualisé, ou PEI en abrégé. Ce document récapitulera tes objectifs en matière de lecture et d’écriture pour cette année, la manière de les atteindre et la façon dont tes enseignants t’aideront. Tu dois aussi savoir que la dyslexie n’est pas une maladie et que tu es tout à fait normal, tu es née comme cela ! »

Expliquez comment l’école vous aidera.

Pourquoi : Les enfants dyslexiques peuvent craindre que leurs enseignants pensent qu’ils n’essaient pas. Ils doivent savoir que l’école comprend leurs difficultés et qu’elle a les moyens de les aider.

Quoi dire : « Je sais que certains de tes cours peuvent être très difficiles parce qu’il y a beaucoup de lecture. Mais les écoles trouvent de meilleures façons d’enseigner à des élèves intelligents comme toi tout le temps. Tes professeurs sont déterminés à t’aider à réussir et ils sont spécialement formés, ils savent donc comment s’y prendre. Nous allons avoir quelques réunions avec eux et tu seras également invité. Tu pourras voir comment nous allons tous travailler ensemble et tu pourras nous donner ton avis sur le plan. Si ça n’est pas suffisant après quelques semaines, saches qu’il existe différents traitements de la dyslexie, ou plutôt des thérapies, des petits plus, qui pourront t’aider à vivre avec. »

Faites-lui savoir que vous êtes là pour lui.

Pourquoi : Votre enfant se demande probablement si vous vous rendez compte que la dyslexie affecte aussi sa vie quotidienne. Montrez-lui que vous le comprenez et que vous le soutenez.

Que lui dire : « Je sais que ta dyslexie affecte toutes sortes d’activités quotidiennes, comme lire le menu au restaurant ou apprendre les règles d’un nouveau jeu de société. Mais je suis si fière que tu t’intéresses à l’école malgré cela, même si la dyslexie rend cela plus difficile. Je veillerai toujours à ce que tu reçoives l’aide dont tu as besoin, à l’école, à la maison et avec tes copains en dehors de la classe ».

Discutez des relations entre frères et sœurs.

Pourquoi : Parce que les enfants dyslexiques peuvent recevoir une attention particulière de la part des adultes, ils s’inquiètent parfois de la façon dont leurs frères ou sœurs les perçoivent. Faites savoir à votre enfant que vous veillerez à ce que ses frères et sœurs ne se sentent pas méprisés.

Que dire ? « Ta sœur voit à quel point tu essaies d’apprendre à lire. Elle sait que je dois passer un peu plus de temps avec toi pour les devoirs. Si les rôles étaient inversés, je ferais la même chose pour elle. Je m’assurerai qu’elle le comprenne ».

Donnez des conseils sur la façon de parler à vos amis.

Pourquoi : Les camarades de classe de votre enfant connaissent peut-être ses différences d’apprentissage, mais pas ses amis en dehors de l’école. Faites savoir à votre enfant que vous l’aiderez à comprendre comment parler de sa dyslexie – si et quand il le souhaite.

Que dire : « C’est à toi de décider si tu veux parler de ta dyslexie avec les gens. Si tu ne te sens pas à l’aise d’entamer une discussion approfondie avec quelqu’un, tu pourras toujours dire : « Ce n’est pas que je ne peux pas apprendre à lire. J’ai juste besoin d’apprendre d’une manière très différente ».

Rassurez-le sur l’avenir.

Pourquoi : Votre enfant a besoin d’un endroit sûr où il peut exprimer ses inquiétudes face à sa dyslexie. Renseignez-vous sur son intérêt pour l’université, le travail et d’autres options après le lycée. Faites-lui savoir qu’il pourra mener une vie adulte épanouie.

Que lui dire ? « Il est tout à fait normal de se demander comment la dyslexie peut affecter ce que l’on fait à l’âge adulte. Je crois que tu auras de nombreuses occasions de vivre tes passions. Tes problèmes de lecture et d’écriture ne disparaîtront pas, mais avec de la détermination et du travail, je suis sûr que tu pourras réaliser tes rêves ».

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !