émissions de CO2

Causes de la baisse des émissions de CO2 sur les véhicules neufs

Partagez cet article !

Durant l’année 2022, les émissions de CO2 des véhicules neufs ont connu une forte baisse grâce à la progression des modèles hybrides et électriques. En Europe, l’objectif fixé aux groupes automobiles en 2022 était en moyenne de 95 g/km de CO2. La question qui se pose est la suivante : à quoi est due la baisse des émissions de CO2 sur les voitures neuves en 2022 ? Voici tout ce qu’il faut savoir à ce sujet. 

Pourquoi les émissions sur les voitures neuves ont baissé en 2022 ?

L’année 2022 a été marquée non seulement par la crise sanitaire mondiale, mais également par l’accélération des ventes de voitures électriques, permettant une réduction des émissions de CO2. Pour la réparation de votre voiture électrique, n’hésitez pas à recourir à un garagiste compétent. Les émissions moyennes des véhicules immatriculés l’année dernière auraient baissé de 12 % par rapport à 2019 (environ 106,7 g/km). 

Bien que le taux moyen d’émissions de CO2 des voitures immatriculées en Europe ait connu une forte augmentation en 2017, il a diminué considérablement en 2022. L’an dernier, de nombreux pays ont affiché des émissions inférieures à 100 g/km. En voici quelques exemples : 

  • Le Danemark ;
  • Les Pays-Bas ;
  • La Suède ;
  • Le Portugal ;
  • La France ;
  • La Finlande.

Ces pays enregistrent également le plus grand nombre de véhicules électriques. Source d’information : le blog MonGuideAuto.com

Augmentation des ventes de voitures électriques

Les modèles ayant enregistré les plus gros progrès sont les SUV (16 g/km de moins en 1 an). Cela est dû à la hausse des ventes de modèles hybrides et électriques. Leur vente est passée de 466 000 à 1,21 million d’unités. En ce qui concerne les véhicules « basses émissions », leur part de marché est passé de 3,1 % en 2019 à 10,6 %. Bien que les moteurs thermiques soient menacés d’interdiction totale dans moins de 20 ans, ils restent majoritaires : l’essence a représenté 58,8 % des ventes de véhicules neufs, le diesel 28,8 % et le GPL 1,5 %. En ce qui concerne l’hydrogène, il est à 0,01 %.

Plusieurs livraisons de voitures électriques ont été décalées à 2022, c’est pourquoi les Renault Zoe 2 et Peugeot e-208 ont obtenu autant de succès au début de l’année dernière. Le marché a été complètement perturbé par la pandémie de coronavirus. De fortes inégalités subsistent non seulement entre les marques, mais également entre les différents pays d’Europe.

Réduction des émissions pour les SUV

Les SUV affichent une réduction des émissions moyennes et continuent de stimuler les ventes. En 2022, leur volume d’immatriculation représentait 40 % des ventes des véhicules particuliers. Par rapport à 2019, leurs émissions moyennes de CO2 ont connu une baisse de 16,2 g/km. Cela est dû au développement des véhicules 100 % électriques et hybrides.

Sachez toutefois que les niveaux d’émissions produits par ces modèles sont plus élevés que ceux des voitures compactes (environ + 18 % de CO2) en raison de leur consommation de carburant élevée et de leur poids. 

En conclusion, les ventes des véhicules électriques ont marqué l’année 2022. Cela a entraîné une réduction des émissions de CO2. Parmi les cinq segments analysés (voitures de sport, voitures classiques, fourgonnettes, SUV, monospaces), il s’agit de la plus forte baisse.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !