Aimez MaChronique !



BRITNEY SPEARS : UNE FORCE DE LA NATURE !

Partagez cet article !

Britney Spears : Une force de la nature !

 D’où vient ce besoin d’être aimé et apprécié pour tout le monde ? C’est le besoin de reconnaissance. Il prend ses racines dans l’enfance : si vos parents ne vous ont pas donné cette notion d’appartenance à une famille, à un clan, cette sensation d’exister et d’être précieux pour eux, vous grandissez en cherchant la preuve de votre existence à travers les autres et vous vous y perdez. Pas reconnu dans l’enfance par vos parents, pas reconnu dans votre vie d’adulte. Le besoin de reconnaissance frappe 98 % de la population sur une échelle de 1 à plus de 10. Imaginez donc comme il est grand, ce besoin, chez 98 % des artistes. Ils ont besoin d’être reconnus par le public, les médias et les gens de la profession. Mais que se passe-t-il quand ils dérapent ? Ils se font « massacrer » par la presse ! Prenons le cas de Britney Spears : j’ai beaucoup de respect pour elle, qui fait régulièrement le saut de l’ange et se relève à chaque fois. Sincèrement, je ne sais pas comment elle est encore en vie, ce qui me porte à penser qu’elle a une sacrée force, en plus du feu sacré !

 

J’en ai assez de lire des bêtises sur le compte de cette jeune femme. Je vais vous la présenter à travers les lunettes du coach que je suis et peut-être que vous changerez votre vision de cette artiste. Toute petite, elle est déjà sur scène, poussée par ses parents. Certes, elle a déjà des prédispositions, mais il est difficile de savoir où s’arrête l’ambition de la petite fille et où commence la vénalité des parents. Eux ont vraisemblablement choisi l’argent et sacrifié l’enfant. Depuis sa plus tendre enfance, on lui dit comment s’habiller, comment chanter, quand parler, quand se taire, quand dormir ou manger. Pire, on lui a appris à exhiber son corps ! On la « robotisée », réduite à l’état de singe savant. Cette enfant est passée de la domination de ses parents à celle de ses managers. Puis elle arrive à l’adolescence et ça continue : répète tes spectacles, chante, danse, parle à la presse, salue ton public, souris, etc. Elle devient une jeune femme sans identité, pur produit de ses managers et de ses parents. Elle travaille dur et elle est dirigée, orchestrée, minutée, planifiée, habillée, maquillée, entraînée.

 

Cependant, elle ressent un grand vide que ses parents ont créé depuis son enfance. Comment l’ai-je deviné ? Si vous lisez régulièrement mes chroniques, vous savez que le manque de reconnaissance, d’affection et de protection crée un vide immense à l’intérieur, que vous allez essayer de combler avec toutes sortes de compulsions comme l’alcool, la drogue, le jeu, la bouffe, le sexe, le travail, etc. et une autre personne. Nombreux sont les artistes qui ont connu la drogue et l’alcool, sans parler du sexe, sont devenus, surtout les femmes, boulimiques ou anorexiques. D’où pensez-vous que cela provient ? Souvenez-vous de cet acteur australien, Heath Ledger, mort à 28 ans d’une overdose, alors qu’il était nominé pour un Oscar, avait la gloire, l’argent, les femmes, tout ce qu’un comédien de son âge peut espérer. Pourquoi meurt-il d’une overdose ? Parce qu’il a cru qu’accéder au sommet de la montagne d’Hollywood remplirait son vide, mais une fois en haut, rien n’y a fait, alors il a sauté… dans le vide. Rien ne vous renvoie plus à la solitude que le succès : vous n’avez pas de conjoint pour partager vos victoires, c’est bien là que l’autre vous manque le plus.

 

Britney Spears a essayé l’alcool, la drogue, le sexe, le mariage, les enfants, rien n’y a fait non plus. Elle a toujours ce vide qu’elle ne sait pas combler. Quand elle boit ou se drogue, on la met en cure de désintoxication, on lui retire ses enfants, ses droits puisque son père devient le tuteur de ses biens, sa dignité. Comment ne pas se révolter ?!  L’alcool et la drogue sont des béquilles et les cures les lui arrachent, mais ne comblent pas son vide.  Et chaque fois qu’elle est en crise, qu’elle se rase les cheveux, qu’elle divorce, qu’elle souffre, les paparazzis sont là, tels des charognards, pour photographier, épier, mettre à nu chacun de ses gestes, chacune de ses humeurs, de ses peines, de ses souffrances. Comment supporteriez-vous cela, si on vous filmait, on vous photographiait alors que vous sortez d’une rupture, alors que vous buvez ou que vous vous droguez ? Si la presse prenait un malin plaisir à vous montrer dans tous les journaux de la planète dans un état décomposé ? Les médias vendent leurs torchons parce qu’ils la démolissent, transmettant au public une image négative : le scandale, ça paie ! Mais ont-ils vu son désarroi ? Avez-vous vu qu’elle était perdue, étouffée, écrasée, paniquée ? Ou préférez-vous cracher sur les stars, par jalousie, par frustration, parce que le malheur des vedettes, étalé à la une des journaux, ça fait du bien ?

 

Laissez-moi vous dire ceci : Britney Spears est une force de la nature, car si elle n’avait pas cet instinct de survie incroyable, elle serait morte depuis longtemps. D’autres artistes se sont suicidés pour moins que ça. La souffrance qu’elle traîne avec elle, ce vide immense que ni le public mondial, ni ses enfants et encore moins ses parents ne pourront combler, est le même que celui que vous traînez peut-être. Sauf que vous n’avez pas les médias rivés sur vous, 24h/24 : vous pouvez souffrir dans l’intimité et on vous plaindra. Britney souffre sous les feux de la rampe et on la descend. Qui s’est seulement demandé pourquoi elle agissait comme ça ? Quelles sont les douleurs qui la prennent aux trippes ? Qui est là pour l’aider ? Ses parents, ses managers : ceux qui lui tondent la laine sur le dos ? Ils l’envoient en cure de « désintox » pour la remettre sur scène et recommencer à la presser comme un citron, jusqu’à la prochaine rechute. Parce qu’elle va rechuter. Et se relever. Et rechuter, tant que ce vide ne sera pas comblé par elle-même.

 

 

Je la trouve bien résistante et j’ai du respect pour la jeune Britney, que personne n’a l’air assez sensé pour conseiller, entourée de requins, pour ne pas dire de charognards, qui attendent d’elle de l’argent par le  scandale. Ils monnaient sa dépendance affective, ils vendent ses souffrances, ils prostituent sa peine. Les artistes équilibrés, vous n’en entendez pas parler, parce qu’ils sont heureux et n’intéressent pas les médias. Mais ceux qui souffrent ne sont pas épargnés, pourtant, c’est dans les moments où ils souhaiteraient le plus d’intimité qu’on exhibe leurs malheurs, qu’on les pourchasse, voyeurisme écœurant qui fait vendre de la névrose à des névrosés. J’espère qu’à partir de maintenant, vous verrez Britney Spears et les autres stars d’un autre œil et que vous soulignerez leur force plus que leur faiblesse : ils essaient de combler le même vide que vous, mais vous, vous pouvez souffrir en paix.

 

Vous me direz : « pourquoi ne lui proposes-tu pas tes services ? ». J’y pense, mais je dois améliorer mon anglais et peut-être que je le ferai. Mais il faudra franchir le barrage de ses managers qui ne seront peut-être pas intéressés par une Britney équilibrée…

 

Une dernière chose : En plus d’avoir du respect pour l’instinct de survie que développe Britney, j’adore son dernier CD « Circus », que je vous recommande !

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?