Aimez MaChronique !



L’anxiété : un signal d’alarme qu’il ne faut jamais débrancher

Partagez cet article !

L’anxiété : un signal d’alarme qu’il ne faut jamais débrancher

L’anxiété n’arrive pas pour rien : elle est un signal d’alarme que vous n’écoutez pas. Pourquoi ? Parce qu’elle ne fait pas assez de bruit ! Si vous êtes dans un immeuble et que la sirène signalant un incendie s’enclenche, vous sortez de là en courant. Mais l’anxiété (serrement au plexus ou dans le ventre, palpitations, maux de tête, douleurs dans le dos, aux épaules et dans le cou, tremblements, mains moites, troubles de la respiration, du sommeil, maux de coeur, etc.), même si elle vous met dans un inconfort épouvantable, vous refusez d’écouter ce qu’elle a à vous dire. La mauvaise nouvelle, c’est qu’elle va augmenter l’intensité, jusqu’à ce que vous ne puissiez plus la supporter. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez la contrôler, en décodant le message qu’elle veut vous transmettre. Vous noterez que je n’ai pas écrit que vous pouvez l’éliminer. Quelle erreur ce serait ! Elle est un signal d’alarme qu’il ne faut pas débrancher car elle attire votre attention sur le fait que quelque chose ou quelqu’un vous nuit ou, pire, vous détruit à petit feu.

Je suis allée chez mon garagiste au village de St-Jean-de-Matha, qui prend soin de ma voiture (et de moi par le fait car une voiture mal entretenue peut vous tuer !) pour un changement d’huile. Quand je suis venue récupérer mon véhicule, en fin de journée, il avait les cheveux droits sur la tête et m’a demandé si j’étais suicidaire : je n’avais plus de freins et en cas de freinage d’urgence, ils n’auraient pas répondu. Que s’est-il passé ? Mes freins se sont usés progressivement, à tel point qu’il fallait que je monte sur la pédale pour les actionner. Mais je ne m’en étais pas rendu compte, parce que l’usure s’est faite lentement et je m’y suis habituée. Aucun voyant lumineux sur mon tableau de bord ne pouvait me signaler que je me mettais en danger.

L’anxiété est ce voyant lumineux rouge qui s’allume quand quelque chose vient mettre en péril votre sérénité. Parfois, elle frappe d’un seul coup, mais elle est le résultat d’événements qui se sont accumulés, et ne vous lâchera plus jusqu’à ce que vous compreniez. Parfois, elle vous accompagne depuis si longtemps que vous pensez qu’elle fait partie de la vie. C’est faux ! Chacun d’entre nous a le droit de vivre en toute sérénité et si vous en arrachez, ce n’est pas parce que vous l’avez mérité (mais qu’est-ce que j’ai fait au Bon Dieu pour mériter ça ?!), c’est parce que vous répondez à de mauvaises programmations qui vous viennent souvent de vos parents. Si vous avez grandi dans l’insécurité (mère et/ou père craintifs, dépressifs, absents, alcooliques ou violents), votre voyant lumineux est allumé depuis votre plus tendre enfance parce que votre subconscient vous alerte qu’il est temps de développer votre confiance et votre estime, pour être capable de contrôler votre vie. Or, depuis longtemps, c’est l’anxiété qui vous contrôle et vous avez grandi avec. Vous pouvez inverser la vapeur en décodant ce qu’elle a a vous dire grâce à un coach en PNL (programmation neuro linguistique) et en la déprogrammant afin qu’elle vous laisse en paix, tant que vous prenez soin de vous et que rien ne la réveille.

Faites-vous maintenant le lien entre mes freins et votre anxiété ? Il m’arrive, encore aujourd’hui, bien que je travaille sur moi tous les jours, d’en ressentir : je suis rapide à détecter d’où elle vient parce que je déteste sortir de ma zone de confort. Autant je ne me rendais pas compte pour mes freins, autant je suis de suite dans l’inconfort dès que quelque chose vient me chercher. Je me sens prise à la gorge, avec des palpitations et le plexus serré : difficile de l’ignorer ! Mais ces symptômes sont très fugitifs car vite réglés. Je prends de suite le problème à la racine avant de m’installer dans ces désagréments et de m’y habituer.

La dernière fois que j’ai ressenti ces symptômes, j’étais très surprise car ça faisait longtemps que l’anxiété n’avait pas frappé à ma porte : j’ai d’abord incriminé le café, car j’en bois très peu mais si je dépasse la dose, la caféine provoque des crises d’angoisse avec palpitations et impression d’étouffement. Le café était innocent. Puis j’ai regardé autour de moi qui pouvait bien me donner ces sensations épouvantables. C’était une personne avec laquelle je suis en affaire mais qui n’était pas sur la même longueur d’onde que moi : nous n’avions pas les mêmes valeurs et je n’avais pas l’intention de perdre mon énergie à la recentrer à chaque fois qu’elle faisait quelque chose qui ressemblait, à mes yeux, à un manque de respect. J’ai dû lui parler pour lui expliquer ma vision des relations professionnelles, lui indiquant que si ça ne lui convenait pas, elle avait tout à fait le droit de mettre un terme à cette association. Devinez quoi ? Elle ne s’était même pas rendu compte que ses agissements pouvant être dérangeants ! Elle l’a compris, s’est recentrée et nous avons continué notre collaboration, sur de meilleures bases. Quelles sont les personnes de votre entourage qui vous mettent dans l’inconfort ? Le secret de la sérénité est d’être en paix avec soi et avec les autres et non de supporter les agissements toxiques de certaines personnes de votre entourage.

L’anxiété est votre sentinelle et elle se manifeste uniquement pour vous signaler un intrus dans votre paradis. Ecoutez-la et réglez ce que vous avez à régler car elle ne vous lâchera pas. Et surtout, préservez-là intacte en la gardant vigilante car elle fait son travail : c’est vous qui ne faites pas le vôtre en laissant toutes sortes de choses ou de gens envahir votre espace et vous étouffer. Souvenez-vous : l’anxiété est votre meilleur chien de garde pour vous signaler que quelque chose ou quelqu’un va nuire à votre sérénité. Prenez-en soin !

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?