Aimez MaChronique !



ANIMATEURS/ANIMATRICES TV ET RADIO : COTE D’ÉCOUTE OU INTÉGRITÉ ?

Partagez cet article !

ANIMATEURS/ANIMATRICES TV ET RADIO : COTE D’ÉCOUTE OU INTÉGRITÉ ?

 

Si l’objectif d’un animateur/d’une animatrice est uniquement la cote d’écoute (nombre d’auditeurs ou de téléspectateurs), il se peut bien qu’il/elle piétine ses propres valeurs. Comme vous le savez depuis que vous suivez mes chroniques, vous ne pouvez poursuivre deux objectifs en même temps : l’argent et le bonheur. Pourquoi ? Parce que l’argent ne fait pas le bonheur, mais le bonheur génère l’abondance. L’abondance est un avantage collatéral du bonheur d’être soi. Et quand je dis « soi », je parle du « côté clair de la Force » et non du « côté obscur » ! J’entends : intégrité, congruence, éthique, respect de soi et des autres. Si l’argent est votre objectif principal, vous serez prêt à passer par-dessus vos valeurs, votre étique, votre intégrité et même prêt à vendre parents et enfants, en plus de votre âme au diable.

 

Depuis novembre 2006, je fréquente les stations de radio et les plateaux de télévision, donc animateurs et animatrices, pour la promotion de mon livre et de ma philosophie de vie, intervenant également dans les médias au gré de l’actualité. Je n’ai rencontré que des personnes extraordinaires, impliquées dans leur entrevue, d’accord ou pas avec mon discours, mais me laissant l’espace pour m’exprimer, dans un respect mutuel. A ma demande, mes attachées de presse ont toujours choisi des émissions qui portaient mon message et non qui tiraient sur le messager. Parce que si l’axe d’un « show » est de vendre de la névrose à des névrosés, en « assassinant » publiquement une personne qui vient soutenir ses idées ou son produit, nous voici face à la version moderne des jeux du cirque : l’animateur décidera de faire la promotion de l’invité (le pouce en haut, pour sauver la vie du gladiateur) ou de le détruire aux yeux de tous ses auditeurs ou téléspectateurs (le pouce en bas pour demander sa mort). Le travail des animateurs/animatrices est-il d’avoir des invités pour les laisser s’exprimer ou pour les ridiculiser ?

 

C’est bien là que la distinction se fait entre animateur dominant et animateur dominateur. Ce dernier prend plaisir à écraser, bafouer, rire au nez de ses invités, alors que le premier se fera la voix du public, candide, et posera les questions qu’auditeurs et téléspectateurs se posent.  J’ai toujours été très claire envers mes attachées de presse, par rapport au choix des émissions : je suis là pour faire passer un message que le public a le droit d’entendre ou non, d’apprécier ou non, mais je ne suis pas là pour être livrée en pâture à un animateur/une animatrice assoiffé(e) de besoin de reconnaissance (ego), qui n’existe que sur son plateau de télévision ou dans sa station de radio, pensant faire la pluie et le beau temps pour l’invité et le public. Le plus triste, c’est qu’ils donnent le ton et le public les suit… Ce style de show réveille les plus bas instincts des téléspectateurs ou auditeurs  qui aiment écraser, mais également de ceux qui, écrasés, aiment voir les autres être écrasés, faisant monter la cote d’écoute…

 

Faut-il maintenant apporter un certificat de bonne santé mentale pour pouvoir passer dans les médias et être « brassé », malmené tout à loisir par un petit dictateur ou une petite dictatrice ? Quand un(e) invité(e) sort complètement démoli(e) d’une émission, que, pire, elle/il tombe en dépression ou se suicide, quel était l’objectif de celui ou celle qui dirigeait l’émission ? Et comment se sent-il/elle, le jour où on l’accuse publiquement d’être en partie responsable de ce qui pousse un auteur à s’enlever la vie ? Car même si cet invité est fragilisé par bien d’autres événements que simplement l’émission,  qu’est-ce que ça fait d’être une des petites gouttes d’eau qui ont fait déborder le vase et démoli une vie ? Qu’est-ce que ça fait d’être montré du doigt par le public qui riait de vos attaques et maintenant se retourne contre vous ?

 

Pas utile d’être animateur ou animatrice pour blesser quelqu’un : parfois vos paroles heurtent parce que vous ne faites pas attention aux autres, centré sur votre propre besoin de reconnaissance, votre besoin de dominer ou simplement vos souffrances. « Dans le doute, abstiens-toi », me disait ma grand-mère et quand j’ai su que la non-violence, c’est ne prononcer que des paroles utiles, j’ai souvent tourné sept fois ma langue dans ma bouche avant de parler. Parce que vous ne savez pas qui vous avez en face de vous, ni quelles sont ses blessures. De même que les autres ne connaissent pas les vôtres. La médisance détruit la confiance et l’estime : l’effet de meute contribue à donner du pouvoir à celui qui conduit la campagne de « salissage » et c’est ainsi que le ku klux klan a lynché des personnes de couleur, que les curés, sur dénonciation, tuaient les « sorcières » et qu’aujourd’hui des animateurs et animatrices détruisent la confiance et l’estime, voire des années de travail, en l’espace d’une émission. Car, ce que vous craignez le plus, n’est-il pas le « qu’en-dira-t-on » ? Près de 98 % de la population craint le jugement des autres (vous craignez peut-être le jugement des autres) : imaginez-vous dans une émission qui vous met au pilori devant des millions de personnes, mais surtout votre famille, vos amis, vos voisins, vos collègues de travail…

 

Bien sûr, me direz-vous, « mais qu’allaient-ils donc faire dans cette galère », ces invités-là, connaissant la réputation de l’animateur/l’animatrice ? C’est vrai, ils auraient pu, comme d’autres personnes célèbres l’ont fait, éviter ce style de « show », jeu du quitte ou double dont vous sortirez vainqueur, selon l’humeur du « Monsieur Loyal », pas loyal du tout, ou vaincu. C’est un risque que beaucoup ont pris sous la pression du marketing et de la promotion, à cause la cote d’écoute, parfois poussés par la maison d’édition, dans le cas des auteurs : parlez-en en bien, parlez-en en mal, mais parlez-en… Et si les ventes augmentent, la confiance et l’estime de la personne, elles, ont sérieusement baissé… Et quand on ne vous offre aucun droit de réponse, parce que l’émission n’est pas en direct, coupant au montage ce qui aurait pu sauver des lions celui qui y était attaqué et qui se rebiffait, le voilà encore plus démoli, parce qu’impuissant devant autant d’injustice.

 

Parlons des animateurs/animatrices qui sont formidables, qui m’ont accueillie, pendant ces six dernières années (vidéos sur mon site), en posant les bonnes questions, m’associant même à leur émission régulièrement, pour y faire des chroniques : à ce sujet, j’en profite pour remercier au passage Josey Arsenault (93.3 FM – Québec), Jean Sasseville (Rythme FM Québec), Josée Turmel (Famille 2.0), John Ferguson (94.1 FM Sept-Îles), Renée Langlois (Rimouski) et David Tancrède du 94.1 FM, à Sept-Îles ainsi que toute son équipe qui font une petite place  en onde tous les mercredis à 16h30.  Pas besoin d’être d’accord avec moi, ils ne l’ont pas tous été, mais j’ai eu l’espace pour m’exprimer, même si j’en ai « ébouriffé » plus d’un, que j’ai parfois laissés sans voix. Chaque émission fut faite dans un respect mutuel et surtout dans celui du public : car si vous lancez des morceaux de poissons pourris dans l’eau, vous savez que vous allez attirer des requins. Ces animateurs-là préfèrent lancer de belles idées, éclairer le public sur de nombreux sujets, prenant à cœur la responsabilité d’informer. Personnellement, je n’aime pas nager en eaux troubles, je préfère la transparence. Et je sais que si vous entrez sur le territoire d’un dominateur ou d’une dominatrice, c’est en dominateur/dominatrice qu’il faudra agir : l’autre ira chercher vos plus bas instincts, essayant de vous écraser et vous riposterez.  Ce ne sera plus un débat, mais un jeu de massacre.

 

L’intégrité, le professionnalisme, la curiosité et le respect des animateurs pour leurs invités peuvent également faire monter les cotes d’écoute et fidéliser de nombreux téléspectateurs et auditeurs de qualité. J’ai eu la chance de les croiser, ces animateurs-là, et je compte bien continuer. Ils savent qui est leur public et leur objectif n’est pas d’attirer un maximum de requins, mais plutôt d’informer et ils le font très bien !

 

 

Lisez la nouvelle chronique de Pascale Piquet tous les mercredis, sur ce site !

 

Commandez le nouveau DVD « Comprendre la Vie », et téléchargez le guide « Arrêtez de souffrir, construisez votre bonheur », pour développer confiance et estime chez vous. En vente exclusive sur le site www.pascalepiquet.com

 

Prenez, une fois par jour,  une dose de bonne humeur: suivez Pascale Piquet sur Twitter ! Abonnez-vous : www.twitter.com/pascalepiquet

 

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?