7 villes où apprendre l’anglais !

Partagez cet article !

1. Apprendre l’anglais à Londres, Angleterre

Monarchie et excentricité, voici ce qui caractérise Londres, la ville britannique par excellence! Bus rouges, cavaliers, cérémonie du thé, sorties au pub, Londres est un pur mélange de traditions et d’originalité.

Spectacles, expositions, clubs, restaurants ou pubs, la ville britannique est en constante ébullition ; de quoi donner encore plus de piments aux cours d’anglais!
2. Apprendre l’anglais à New York, USA

Ce n’est pas pour rien si New York est surnommée la Grosse Pomme. Là bas, tout est immense, disproportionné, incroyable, gigantesque! L’Art côtoie la Finance, tandis qu’un melting-pot de 8.5 millions de gens évolue au sein d’un gigantesque tourbillon.
New York est la ville par excellence où l’on ne s’ennuie jamais. Il y a toujours quelque chose à faire ou à voir. Privilégiez le cœur de Manhattan pour accéder à toutes les merveilles que la ville a à offrir.
3. Apprendre l’anglais à Cape Town, Afrique du Sud

La ville de Cape Town se trouve au cœur d’une des plus belles baies au monde, dominée par la célèbre Table Mountain.

Entre falaises, plages, vignes et montagnes, Cape Town se distingue de par son art de vivre, son intérêt pour la mode, la richesse de son melting-pot mais aussi par sa gastronomie et l’ambiance européenne qui s’en dégage.

Des Livres pour Changer de Vie !




Offrant un éventail impressionnant d’activités, comme l’observation des baleines, la ville fait également preuve d’un certain dynamisme dans les secteurs culturels, artistiques et économiques.
4. Apprendre l’anglais à Brisbane, Australie

Doté d’un climat subtropical, Brisbane – 3ème ville d’Australie – invite à la détente et au dépaysement. Située à l’est du pays, cette ville dynamique dont le centre d’affaires fleurit, impressionne au premier abord avec ses immeubles gigantesques puis étonne quand on réalise que la nature a énergiquement infiltré les quartiers. Une ville idéale pour se reposer à la plage urbaine de Southbanks ou faire diverses activités sportives au coeur des parcs verdoyants bordant le fleuve.
5. Apprendre l’anglais à Whistler, au Canada

A seulement 2 heures de Vancouver, Whistler est un véritable paradis tant pour les sportifs en herbe que les plus confirmés. Dotée d’infrastructures pour les sports d’hiver, Whistler offre aussi une multitude d’activités dès que l’été pointe le bout de son nez. Ski, snowboard, voile, kayak, escalade… vous ne vous ennuierez pas si vous aimez la nature! Et le soir venu, les discothèques du village – ce dernier bénéficie d’ailleurs d’une architecture incroyable – vous garantiront des soirées inoubliables.

6. Apprendre l’anglais à Malte, à Gozo

Deuxième île de l’archipel de Malte, Gozo serait selon la légende, le repère de Calypso dont parle l’Odyssée d’Homère.

Bien plus petite que sa soeur Malte, Gozo offre calme et sérénité. Dotée d’un patrimoine historique datant des Chevaliers de l’Ordre de malte qui ont construits de nombreux forts dans le but de défendre l’île, celle-ci est aussi très propice aux sports nautiques et autres activités en plein air.

Aimez-vous ce texte ?

7. Apprendre l’anglais à Queenstown, Nouvelle-Zélande

Située entre les montagnes du Sud des Alpes néo-zélandaises et le lac Wakatipu, Queenstown promet de prolonger la saison d’hiver de juin à août. L’hiver régnant en cette période dans l’hémisphère sud, la ville accueille les amateurs de sports de glisse ou extrêmes.

En été, éloignez-vous quelque peu des collines et rejoignez lors d’une randonnée la forêt dense et peuplée d’animaux sauvages, longeant les puits de mines ainsi que les voies ferrées désaffectées.

Rafting, parapente, balade en bateau, bungee jumping, VTT, équitation, kayak ou encore voile, tout un tas d’activités y sont proposées. Par ailleurs, la région dispose de vignobles réputés que l’on se plaît à découvrir un verre de blanc ou de rouge à la main.

Enfin, Queenstown regorge aussi de bars et de cafés, accordant à la ville une ambiance festive.

Partagez cet article !