Aimez MaChronique !



Voyance, mediumnité, télépathie ou mentalisme ?

Partagez cet article !

Le débat faire rage entre ceux qui pensent que tel ou tel «voyant», n’est qu’un «mentaliste» et ceux qui sont persuadés de l’exactitude des pouvoirs» du «voyant».
Récemment, beaucoup contestent les «dons» ou les «pouvoirs» de Mme Lisa Williams qui, au Canada, prétend entrer communication avec les esprits puisqu’elle est, entre autre, «médium».
Et comme.. les mentalistes, en fait, elle donne des spectacles – bien entendu payants et retransmis à la télévision – qu’elle commence toujours en indiquant :  «Si je viens vous voir, dites-moi si ce que je vois vous dit quelque chose, parce que si ça ne vous dit rien, c’est que ce message s’adresse à quelqu’un d’autre». N’importe qui peut en faire autant, en sachant qu’il existe deux possibilités : ou la personne désignée entend quelque chose d’exact – et elle aura raison ou, si elle rate son coup avec cette première personne, une autre se lèvera pour lui donner raison… ce qu’elle recherche.
Comme tous les mentalistes, elle procède par étapes successives pour arriver à dire des choses qui semblent vraies.
Peu lui chaut de dire la vérité, puisqu’elle a toujours refusé les invitations à passer des tests dans un laboratoire scientifique impartial.
Mais il y a mieux.
Vous avez tous entendu parler d’une part du magicien et prestidigitateur Harry Houdini, d’origine hongroise, qui prit ce nom de scène en hommage au magicien français Jean-Eugène Robert-Houdin et, d’autre part, d’Arthur Conan Doyle, médecin et écrivain, le père de «Sherlok Holmes».
Le célèbre écrivain était convaincu de la réalité des phénomènes spirites ; il était notamment persuadé que la conscience humaine pouvait survivre à la mort et qu’il était possible de communiquer avec les personnes décédées par le biais de médiums… comme Mme Lisa Williams prétend l’être, avec beaucoup d’autres !
Au début des années 20, entre 1920 et 1922, Houdini entreprit en public une démonstration qui avait pour but de convaincre l’écrivain que des trucages pouvaient expliquer les manifestations spirites.
Il a réalisé, en ayant l’écrivain juste à coté de lui, un tour de magie avec des accessoires simples : une ardoise, des fils, de petites boules de liège de 2 cm de diamètre, une cuillère et un pot d’encre blanche.
Une fois ce matériel posé sur une table, Houdini demanda à Arthur Conan Doyle de suspendre l’ardoise au plafond, au milieu de la pièce, à l’aide de deux fils puis de choisir ensuite une des boules de liège et de la plonger dans l’encre blanche. Enfin, Houdini demanda à Conan Doyle de sortir, de faire un tour dehors et d’écrire les mots de son choix sur un morceau de papier. Une fois l’écrivain de retour dans la pièce, le magicien le pria de prendre la boule de liège avec la cuillère et de la placer sur l’ardoise. À la surprise de tous, la boule s’est mise à bouger d’elle-même et à tracer les mots «Mene, Mene, Tekel, Upharsin», une citation biblique choisie par Conan Doyle.
Houdini jura qu’il s’agissait bien d’un truc, qu’il a révélé plus tard dans un de ses ouvrages, mais Conan Doyle ne le crut pas et conclut que le magicien possèdait des pouvoirs paranormaux.
Dans la réalité, qu’est-ce qu’un mentaliste ?
Aujourd’hui, on qualifierait Houdini de «mentaliste» car il était un illusionniste prestigieux.
Les mentalistes ne veulent pas que leurs techniques soient connues du grand public. Qu’ils se qualifient de «voyants», de «médiums», voire  de «télépathes», ce sont des magiciens très doués, tout simplement.
Le preuve : si vous le voulez, vous pouvez vous-même devenir «mentaliste» !

Rendez-vous ici :
http://www.les-secrets-des-mentalistes.com
et prenez connaissance du contenu de cette page avec attention : vous serez persuadé !
Guy Poursin

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !