Aimez MaChronique !



VOYAGER SEUL : UNE PREUVE DE CONFIANCE EN SOI

Partagez cet article !

VOYAGER SEUL : UNE PREUVE DE CONFIANCE EN SOI

 

Êtes-vous capable de voyager seul ? Ceux qui se déplacent dans le cadre de leurs activités professionnelles ont l’habitude de dormir dans des hôtels, de prendre des avions, louer des voitures et passer des jours, voire des semaines seuls dans leur chambre. Mais lorsque cela ne fait pas partie de votre métier, avez-vous déjà tenté cette expérience ?

 

Parmi les fiertés de mes clients, je retrouve cette capacité à voyager seul, à visiter un pays étranger ou plusieurs en solo. Alors que d’autres sont tétanisés à l’idée de s’éloigner du connu, pour plonger dans l’inconnu. Manquant de confiance en vous, il est difficile d’envisager de vous lancer dans une aventure telle que prendre des vacances en « single ». Quelles peurs vous ligotent à ce point que vous retournez tout votre entourage pour trouver un(e) accompagnateur/trice, un compagnon de voyage, une compagne de vacances ? Pourtant, vous êtes adulte et sensé pouvoir vous débrouiller partout. Qu’est-ce qui vous retient de vous lancer dans une situation inconnue (prendre l’avion peut-être pour la première fois), dans un pays étranger ou pas, être seul dans un hôtel et dans les activités proposées sur place ? Toujours lui : ce satané manque de confiance…

 

Quand vous le faites naturellement, vous n’imaginez pas que pour d’autres, voyager seul est une terreur, une aventure dans laquelle, pour rien au monde, ils ne se jetteraient. C’est pourtant une belle façon de rencontrer du monde : les personnes qui voyagent à deux ou plus ne s’ouvrent pas aux autres, puisque refermées sur leur petit cercle. Alors qu’une personne seule sera cooptée par les groupes ou par les autres solitaires. Cependant, pour laisser les autres venir vers vous ou aller vers eux, il ne faut pas être timide ou gêné… Puis, vous devez être la personne dont vous appréciez le plus la présence, car vous serez seul chaque soir, voire chaque journée, suivant votre capacité à entrer en relation. Selon le témoignage de mes clients, le plus difficile est de voir et visiter des endroits magnifiques et ne jamais pouvoir les partager avec quelqu’un. Et quand vous dites quelqu’un, vous pensez rarement à un(e) ami(e) : vous pensez conjoint ou petit(e) ami(e) !

 

Personnellement, j’aime voyager seule et en compagnie. Mes deux personnes préférées dans ce cas de figure sont moi-même et ma fille. La politesse réclame que je cite ma fille en premier (ma fille & moi), mais dans ce cas précis, c’est bien ma présence que j’apprécie en priorité. C’est une preuve de confiance : être bien avec soi-même. Pourtant, vous êtes nombreux à préférer être mal accompagné que seul. Vous n’êtes pas votre premier, ni meilleur choix ! Tout le monde, n’importe qui, mais pas seul avec vous-même… En y réfléchissant bien, est-ce que ça ne vous gifle pas ? Qu’est-ce qui fait que vous ne formez pas le meilleur couple : vous & vous ? Rongé par le manque de confiance et d’estime, vous courez après les autres dans l’espoir d’avoir ce que vous devriez trouver en vous. Ceux qui sont bien avec eux-mêmes sont bien partout, sauf lorsque la situation est inconfortable, non pas à cause de l’inconnu, mais à cause de circonstances désagréables.

 

Je m’amuse à observer les personnes qui voyagent en solo. Il n’y a presque que cela à faire, durant les longues heures d’attente, dans les aéroports. Et je remarque que personne n’est seul : vous emmenez la famille, les amis et les inconnus avec vous : ordinateur, iPhone, tablette, iPod et j’en passe, tous ces objets vissés à la main sont autant de compagnons de voyage qui permettent à ces passagers « singles » de rester en contact avec les autres, pendant cette traversée en solo. Ça rassure de pouvoir contacter son petit monde, ne pas en être vraiment séparé. Ainsi, chacun reste dans sa bulle, bien qu’au milieu d’une foule. Sauf dans l’avion où ces appareils sont interdits. Alors chacun se retire à nouveau dans un monde de silence et de gêne, jusqu’à ce qu’il soit permis de regarder les films avec écouteurs dans/sur les oreilles. Isolé à nouveau, chaque passager solo reste dans sa coquille. C’est à peine si vous saluez la personne ou les personnes à côté desquelles vous êtes assis.

 

Confiant, en revanche, vous êtes à l’aise dans chaque circonstance, souriant, aidant parfois, quand une vieille dame a des difficultés pour marcher, une maman encombrée par une poussette ou une femme qui ne peut élever son bagage dans les compartiments réservés à cet effet. Finalement, vous pouvez voyager complètement seul (vous avez le droit de ne pas vouloir communiquer avec les autres) ou voyager avec d’autres passagers, suivant si vous vous enfermez dans votre bulle ou êtes ouvert aux autres.

 

Souvent, c’est la timidité qui vous empêche de communiquer avec les sièges d’à côté. Ou alors, vous êtes simplement une personne qui veut passer tout son vol ou son trajet en train ou autobus tranquille : votre souhait étant qu’on vous « foute » la paix. Mais que vous soyez heureux de voyager seul, timide et incapable de discuter avec d’autres passagers (ce que vous souhaiteriez) ou irascible et désireux qu’on vous laisse tranquille, vous voyagez seul et c’est un geste que des milliers de gens sont incapables de poser.

 

Personnellement, je suis du style à discuter avec la personne d’à côté, si je sens qu’elle est ouverte, parce qu’elle aura simplement répondu et sourit à mon « bonjour » ! Passer sept heures de vol (Montréal/Paris), sans parler à l’autre personne, si ce n’est pour lui demander de se lever pour aller aux toilettes, (quand vous osez le lui demander ou leur demander, quand vous devez en déranger deux !) est le lot de bien des voyageurs. Pourtant, il y a des personnes fantastiques à découvrir et je suis toujours curieuse de voir qui l’Univers mettra à côté de moi. J’ai fait une très bonne pioche au vol de retour ! Eh oui, l’Univers m’a mise à côté d’un psychiatre, avec lequel j’ai eu beaucoup de plaisir à échanger. J’en ai profité pour valider mes points de vue sur la dépendance affective et je lui ai demandé « Quel diagnostic auriez-vous posé, si j’étais venue vous raconter que j’ai failli tuer mes deux conjoints » ? Ses yeux en accent circonflexe m’ont répondu ! Nous avons tellement bien sympathisé, que l’hôtesse ne nous tendit qu’un seul document pour la douane, pensant que nous étions en couple ! N’essayez pas de lire entre les lignes : ce fut une rencontre professionnelle, qui ne se transformera pas en privée. Nous étions sur la même longueur d’onde et le courant a passé de suite : c’est ainsi que ça se passe, grâce au site Internet subliminal, autant dans la vie professionnelle, sociale que privée. Quand ça clique, ça clique ! Et vous savez que l’Univers ne met personne au hasard à vos côtés. Je me suis retrouvée, dans trois vols différents (pour revenir des États-Unis), à côté de trois hommes qui avaient des problèmes avec leur femme ! Tout cela pour vous confirmer que voyager seul permet des rencontres intéressantes, en plus d’expériences enrichissantes.

 

Si vous n’avez jamais voyagé seul, faites-le au moins une fois, tentez cette expérience, partez en vacances, en voyage accompagné, et vous serez surpris de toute la fierté que vous en retirerez.

 

Et je profite de cette chronique pour vous faire partager une fierté : mon livre « Le syndrome de Tarzan » vient de sortir en Roumanie : www.all.ro/colectia_linia-bleu/sindromul-tarzan.html

 

Nouveau ! Lisez le e-book « Pourquoi récupérer son ex, là est la question. Comment survivre à une rupture, là sont les réponses ! » : www.pascalepiquet.com/pourquoi-recuperer-son-ex.php

Écoutez Pascale Piquet, chaque mercredi à la radio :


95.7 FM au Saguenay-Lac-St-Jean :
Écoutez la chronique décapante de Pascale Piquet avec la complicité de John Ferguson et son
équipe, tous les mercredis à
16h15 !
Écoute en
direct :
www.saguenay.radiox.com/accueil



94.1 FM à Sept-Îles :
Écoutez le trio détonnant David
Tancrède, Valérie & Pascale Piquet, tous
les mercredis à 16h40 !
Écoute
en direct :
www.le941.com

Lisez le second livre de Pascale Piquet :
« Gagnez au jeu des échecs amoureux » (Michel Lafon)

Commandez le nouveau DVD « Comprendre la Vie »,

et téléchargez le guide « Arrêtez de souffrir, construisez votre bonheur »,

pour développer confiance et estime chez vous.

En vente exclusive sur le site www.pascalepiquet.com

Prenez une dose de bonne humeur : suivez Pascale
Piquet sur Twitter
www.twitter.com/pascalepiquet

FACEBOOK : page professionnelle « Pascale Piquet »

Et lisez la chronique de Pascale Piquet, chaque mercredi !

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?