Aimez MaChronique !



VIEILLIR EN BEAUTÉ : UNE QUESTION DE CONFIANCE EN SOI

Partagez cet article !

VIEILLIR EN BEAUTÉ : UNE QUESTION DE CONFIANCE EN SOI

Quand une femme dans la cinquantaine entre dans mon bureau, désespérée parce qu’elle pense que les hommes de son âge préfèrent les p’tites jeunes dans la trentaine et qu’elle n’a donc plus aucune chance de rencontrer quelqu’un, je souris et je réponds : « C’est vrai, les hommes dans la cinquantaine préfèrent les femmes dans la trentaine… quand ils sont névrosés ! Un homme équilibré préfère une femme de son âge et choisira l’expérience et la maturité à une jeunesse, certes fraîche, mais avec laquelle il risque de trouver les soirées et les week-ends très longs… La position horizontale n’est pas du 24h/24 ! Pour certains, prendre de l’âge, c’est perdre de la valeur, alors que c’est plutôt gagner en sagesse et en capacité à jouir de la vie. Nous vieillissons tous, mais pourquoi certains sont-ils si effrayés par cette réalité ?

De votre plus jeune âge jusqu’à présent, vous le savez, vous avez le devoir de vous accepter tel que vous êtes et de vous aimer. Si vous jugez utile et nécessaire de faire des changements à ce que vous voyez dans le miroir (chirurgie plastique, entraînement, régime, etc.), faites-le. Mais faites-le pour votre estime et votre confiance, pas pour « piéger » le sexe opposé ou le même sexe. Il y a cependant une chose que nous ne pouvons pas changer : le vieillissement. Nous pouvons le ralentir en prenant soin de nous, bien manger, bien dormir, boire de l’eau, faire du sport ou du moins bouger. L’alimentation joue beaucoup sur votre corps et de nombreux aliments seront vos alliés pour vous garder jeune et en santé. Mais seulement dans une certaine mesure… Personne ne peut arrêter le temps. Bien sûr, certains ont le syndrome de Madona et se font rafistoler de partout au fur et à mesure que ça s’use. Notez, au passage, qu’un de ces jours, cette femme se découdra sur scène, dans un mouvement de danse obsène, tellement elle est trafiquée. Pourquoi courir après la beauté, la jeunesse éternelle et un corps de déesse quand celui-ci subit, comme tout le monde, les outrages du temps ? Parce que vous avez la sensation que rester jeune et belle/beau vous donne plus de chance de faire des conquêtes et de les garder. Vous avez tendance à tout axer sur le physique et c’est ainsi que vous pensez que les hommes de 50 ans préfèrent celles de 30 ou encore, depuis la mode « cougar », que les femmes de 50 préfèrent les hommes de 30. Bref, si plus personne ne joue dans sa catégorie, comment allez-vous vous y retrouver ? Bienvenue dans le monde de la névrose…

Un de mes clients m’a fait rire en m’expliquant qu’il ne voulait pas une femme de son âge (60 ans) parce qu’elles avaient toutes des robes à fleurs et jouaient au bingo (loto) ! Ce à quoi je répondis que je n’avais que six ans de moi que lui et ni robe à fleurs ni bingo dans mes projets. Vous vous ancrez dans des croyances limitantes où les stars d’Hollywood restent jeunes et beaux/belles éternellement (vive photoshop et la chirurgie !) et passé 50 ans, le commun des mortels se dématérialise tranquillement, se « déglinguant » en vieillissant. Prenez-vous soin de vous au moins ? Quand on me tient également le discours suivant, je ris : « Tous les hommes formidables/toutes les femmes formidables sont pris à la cinquantaine ». Bien sûr, c’est connu, on tue ceux et celles qui sont célibataires à cet âge-là ! Et je réponds immanquablement, tu es quelqu’un de bien et tu es célibataire… Croyez-vous vraiment que la seule chose que vous ayez à mettre en avant soit votre physique ? Pensez-vous que si vous n’avez pas un physique avenant, vous êtes foutu ? Avez-vous si peu confiance en vous ? Que faites-vous du charme, de la spiritualité et du côté intellectuel que vous avez aussi développé ?  Ces éléments-là ne vieillissent pas. Parce que les rides soulignent votre regard et votre sourire, parce que la peau se détend doucement, parce que votre corps n’a plus les lignes de la jeunesse éclatante, vous voilà bon/bonne à mettre au rebus ? Il n’y aurait donc aucun « recyclage » ou « rattrapage » pour ceux et celles qui franchissent la cinquantaine célibataire ?

Comprenez-vous que le tout, une fois de plus, repose sur votre confiance et votre estime ? Votre confiance en le fait que vous êtes parfaitement éligible, passé 50 ans, autant que lorsque vous en aviez 30 ou 40, si vous êtes célibataire, pour une personne qui saura vous apprécier tel que vous êtes. Et si vous êtes en couple, si vous entretenez cette belle relation, pourquoi l’autre aurait-il/elle l’idée de regarder ailleurs si vous le/la comblez, même si vous vieillissez ? Quand vous êtes bien avec quelqu’un vous n’avez besoin de rien d’autre. Avoir confiance en vous, c’est avoir confiance en l’autre et savoir pourquoi il/elle vous aime comme vous vous aimez, jeune ou vieux. Évidemment, si vous avez tout fondé sur votre physique, comme le font les comédiens ou les chanteurs, c’est certain que vous aurez du mal à vous voir décatir progressivement et l’autre aussi. Certains ont très bien vieilli, car ils ont refusé de courir après leur jeunesse et ont accepté l’âge qu’ils avaient. En fait, le corps vieillit pour vous ralentir et vous obliger à regarder le paysage, alors que, jusque-là, vous avez peut-être eu le nez sur le guidon et vous avez pédalé comme un fou sans voir le temps qui passait. La vieillesse a cela de bien qu’elle nous convainc qu’il arrive un moment où nous n’avons plus la force d’avancer et que la suite logique est de décrocher. Le corps nous lâche en premier, puis c’est l’esprit (ou l’inverse) et l’usure fait que nous n’avons plus envie de continuer : c’est dans l’ordre des choses. Mais derrière cette peur de vieillir, ne cachez-vous pas la peur de mourir… ?

J’ai beaucoup ri aussi quand on m’a servi le discours suivant : « Le pic sexuel d’une femme est dans la quarantaine », alors que j’abordais la cinquantaine ayant passé les 11 dernières années abstinente. Devais-je me suicider pour avoir réalisé que j’avais raté mon coup et que plus jamais je n’aurais de plaisir sexuel ou alors amoindri ?! Ce à quoi je répondis, toujours avec le sourire : « Le pic sexuel d’une femme, c’est quand elle a l’homme qu’elle aime et qui l’aime dans son lit ! ». Pourquoi diaboliser la vieillesse ? Je l’ai eu, moi aussi, ce corps appétissant et il a subi l’usure du temps, même si j’en prends grand soin maintenant, après l’avoir maltraité dans mes jeunes années. Et je regardais défiler les onze années d’abstinence, toute ma quarantaine, avec sérénité, car je savais que mon homme à moi aimerait ce qu’il verrait, entendrait, sentirait, ressentirait, oserais-je dire goûterait, peu importe mon âge. Je ne  cherche pas à avoir l’air plus jeune, je veux vieillir en beauté. Être vieux,  c’est un état d’esprit que je n’aurai jamais : je vivrai longtemps et en bonne santé avec toute ma tête. Et si j’ai viré l’enfant intérieur depuis fort longtemps, ce terroriste qui me poussait dans la mauvaise direction, j’ai, en revanche, dorloté mon âme d’enfant, cette capacité à m’amuser et m’émerveiller jusqu’à la fin de mon temps : voilà, mon secret !

La nouvelle version du « Syndrome de Tarzan avec amour en supplément » est sortie En vente au Québec et en Europe.

Coaching individuel par skype. Tous les détails sur mon site : Choix n°5     http://www.pascalepiquet.com/coaching-intensif.php

Lisez la chronique de Pascale Piquet, tous les mercredis.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?