utiliser l’hygromètre

Hygrometer and thermometer on a table in a room. High humidity.

Utiliser un hygromètre pour détecter l’humidité dans une pièce

Partagez cet article !

L’humidité est un problème relativement courant qui peut détruire la maison rendant l’intérieur inconfortable. Elle peut aussi provoquer des maladies. Il faut tout de suite trouver des solutions pour résoudre ce souci. Mais, on peut aussi essayer de la prévenir en détectant le taux d’humidité dans la pièce en utilisant un hygromètre.

Comment traiter efficacement les problèmes d’humidité ?

Il est indispensable de traiter les problèmes d’humidité, car ils peuvent causer de nombreux désagréments. Le mieux c’est de faire appel à un spécialiste dans le traitement humidité.Mais avant que le professionnel arrive, on peut contrôler le taux d’humidité des pièces en utilisant un hygrometre. Une pièce doit avoir un taux d’humidité inférieur à 50 % en été et moins de 30 % en hiver. Si les statistiques sont en dehors de ceux-ci, ce serait un problème à résoudre. Après, il est conseillé d’éviter de fermer les fenêtres trop longtemps. En effet, on doit aérer la maison tous les jours durant quelques minutes pour traiter les problèmes d’humidité.

Par ailleurs, il faut également inspecter le toit en enlevant les feuilles mortes et la mousse. Il ne faut pas oublier de traiter les fissures et même de réparer les canalisations pour éviter l’humidité.

Pourquoi doit-on traiter l’humidité dans une maison ?

Il est impératif de traiter l’humidité dans une maison, car les conséquences peuvent être désastreuses et toxiques. Tout d’abord, l’eau sur et dans les murs ou dans les fondations provoque toutes sortes de dégradations dans la maison telle que l’apparition de moisissures sur les murs et les joints des carrelages, la formation de champignons, l’efflorescence, l’apparition de salpêtre, le pourrissement du bois et les mauvaises odeurs…

Par la suite, l’humidité peut entraîner de nombreuses maladies comme les allergies, les maladies respiratoires, la conjonctivite, l’asthme… Concernant ce dernier, il peut toucher deux personnes sur 20 et il est souvent aggravé par le manque d’hygiène du logement. En plus de ceux-là, une humidité trop importante peut aussi provoquer des maux de tête, une accentuation de la fatigue, des nausées, des vomissements, une irritation des yeux ou de la peau et bien d’autres encore.

Le choix d’un bon hygromètre

Si on choisit d’utiliser l’hygromètre pour mesurer l’humidité dans la maison, il faut savoir qu’il peut y avoir de nombreux types sur le marché. Il existe par exemple l’hygromètre mécanique à cheveux qui se base sur la variation de la longueur du cheveu. Ensuite, il existe l’hygromètre à condensation qui est une boîte métallique aux parois réfléchissantes. La boîte est constituée de trois trous à savoir pour l’introduction de l’air, pour l’évaporation de l’éther et pour l’insertion d’un thermomètre. En outre, on peut aussi trouver un hygromètre à bulbe humide. Celle-ci exploite la baisse de température provoquée par l’évaporation naturelle de l’eau.

Pour faire le bon choix de ce dispositif, il est conseillé de demander à un professionnel pour savoir le meilleur modèle qui peut s’adapter aux besoins. Après, il faut considérer certains points à savoir la qualité de l’appareil, le goût, le design ainsi que ses fonctionnalités. Il existe des modèles qui disposent d’une unité de mesure de la température, d’un écran LCD… Enfin, il faut impérativement considérer sa certification d’étalonnage ISO.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !