Spotify ou les prémices de la licence globale

Partagez cet article !

Ce qui va marquer le déclin du téléchargement illégal de musique, ce n’est pas la loi Hadopi dont l’objectif était de dépénaliser tout en sanctionnant, mais plutôt l’apparition d’un logiciel tel que Spotify. Il est aussi révolutionnaire que Napster il y’a dix ans. C’est la plateforme universelle d’écoute et de téléchargement de musique la plus aboutie à ce jour. Spotify est bel et bien lui aussi comme Napster un logiciel de peer to peer. Son modèle économique va s’affiner mais on peut d’ores et déjà grâce à lui imaginer ce que sera l’avenir commercial de la musique. La principale cause des problèmes actuels, c’est le modèle d’Apple qui vend plusieurs dizaines de centimes d’euros le morceau de musique. L’heure approche de sortir de ce modèle réservé aux riches pour aller vers un modèle plus vertueux et plus profitable à tous. Il faudra attendre encore un peu que le marché physique s’effondre; le CD devrait probablement disparaitre d’ici 5 ans. Les offres qui seront bientôt proposées sur Spotify vont devenir accessibles à tous et pourront ressembler approximativement à cela :

– Gratuit : écoute en illimitée à 128 kbps avec pub de toute la musique existante sauf exclusivité sur les nouveautés.

– 50 centimes/mois : écoute en illimitée sans publicité à 128 kbps de toute la musique existante sauf exclusivité sur les nouveautés + 50 morceaux/mois offerts en téléchargement.

– 3€/mois : écoute en illimité à 192 kbps de toute la musique existante sauf exclusivité sur les nouveautés + 300 morceaux/mois offerts en téléchargement.

– 5€/mois : écoute en illimité à 256 kbps de toute la musique existante sauf exclusivité sur les nouveautés + 500 morceaux/mois offerts en téléchargement.

– 10€/mois : écoute en illimité à 320 kbps de toute la musique existante y compris les  exclusivités (nouveautés) + 1200 morceaux/mois offerts en téléchargement.

– 15€/mois : écoute en illimité à 320 kbps ou plus de toute la musique existante y compris les  exclusivités (nouveautés)  + 2000 morceaux/mois offerts en téléchargement + promotions concerts + autres privilèges.

Il est même possible que les tarifs déclinent de 0 à 5€ par la suite. Ces offres élimineront tout l’intérêt porté au téléchargement illégal de musique et compenseront trés bien financièrement la disparition des ventes sur support physique. On peut imaginer qu’ensuite des modèles comparables apparaitront pour le cinéma (avec un Spotify Bis), la presse et la litérrature (avec les lecteurs de type kindle), le jeux vidéo (avec le cloud gaming), le logiciel (avec le cloud computing), etc…

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !