Aimez MaChronique !



SE LIBÉRER DE LA DÉPENDANCE AFFECTIVE PASSE PAR LE SEVRAGE

Partagez cet article !

SE LIBÉRER DE LA DÉPENDANCE AFFECTIVE PASSE PAR LE SEVRAGE

Ce qu’il y a de terrifiant, dans une rupture, c’est d’imaginer l’après : c’est bien ce qui vous fait souffrir le plus… En effet, dès qu’une personne vous dit « je te quitte » ou « c’est fini », automatiquement, votre grande terreur c’est de ne plus avoir quelqu’un à vos côtés, pour qui exister, à gâter, à ‘servir’, plus personne qui vous touche, vous embrasse, vous prend dans ses bras, un lit désespérément vide, plus de sexe avant longtemps, tout simplement plus personne à qui penser et qui pense à vous : bref, vous n’existez plus. Il va falloir vous déshabituer, vous sevrer, comme on se libère de la drogue ou de l’alcool, en résumé d’une compulsion. Eh non, ce n’était pas de l’amour, mais de la dépendance. Bienvenue dans le monde cruel de ‘l’addiction’ à l’autre.

Vous voilà ‘junky en manque’

Votre corps est en manque, drogué qu’il était à l’affection (pire : au peu d’affection !) que l’autre vous donnait, dépendant de sa présence, de son existence. Ca fait mal à l’intérieur, parce que le vide vient de reprendre sa place : il a toujours été là, mais anesthésié par l’idée que votre partenaire le remplissait. Vous ne supportez plus de voir des couples s’embrasser dans la rue, se tenir par la main, vous vous accrochez à des chansons qui vous font pleurer, à tout souvenir qui vous rappelle ce que vous avez perdu, même si ce que vous avez perdu était épouvantable. Comme un ‘junky’ en manque, vous survivez, vous torturant en vous rappelant les bons souvenirs, occultant les mauvais et vous retournez le couteau dans la plaie, encore et encore. « Qui voudra de moi maintenant ? », voilà la phrase qui tourne en boucle et vous vous sentez comme un vieil objet que l’on ne pourra pas recycler, vous n’avez plus la force d’imaginer une autre relation, vous êtes désarticulé.

Premier élément à reconquérir : votre dignité !

Alors vous priez le ciel pour retrouver cette drogue, vous surfez sur Internet, lisez tout sur le sujet (comment la faire revenir), il faut qu’elle/il revienne pour calmer ce manque atroce qui vous empêche de fonctionner. Au lieu de chercher à vous en sortir, vous cherchez à vous y enfoncer, à nouveau : ça fait mal, mais ce remède qui est pire que le mal, c’est celui que vous voulez. « Qui va me toucher, me prendre dans ses bras, maintenant ? » et vous vous mutilez mentalement. Vous êtes seul à nouveau, moi je dirais ‘libre & célibataire’ et vous, vous pensez ‘laissé pour compte à nouveau’. Mais voyons donc ! Qu’est-ce que c’est que ce masochisme à deux sous ?! L’autre ne veut plus de vous ? Parfait, il en a le droit : ça ne signifie pas que vous êtes bon à jeter aux chiens ! Vous êtes quelqu’un de bien, secouez-vous ! Oui, ça fait mal, oui, le sevrage est douloureux, mais pour contrecarrer tout ça, il faut commencer à ouvrir les yeux, au lieu d’essayer de retomber dans la drogue, avec le même dealer ou un nouveau. Oui, vous êtes en dépendance, oui, vous êtes ‘accro’ et prêt à tout pour y goûter une fois de plus, prêt à vous rouler à ses pieds, à le/la supplier, à vous avilir : voulez-vous lui donner toutes les raisons de vous mépriser ? Que diriez-vous de retrouver votre dignité…

L’antidote à la dépendance : être dans le plaisir et non plus dans le besoin

Redressez-vous, battez-vous contre ce mal qui vous vrille les entrailles ! Il est temps de réaliser que cette relation, cette rupture et cette souffrance sont le résultat de votre manque de confiance. Vous avez choisi un partenaire « anesthésiant », pour endormir une sensation de vide qui vient de se réveiller avec la rupture : ça vous tente encore de souffrir à ce point, à chaque ‘licenciement’ ? Que cette dernière gifle vous oblige à régler ce qui vous laisse accroché à une personne dont vous dépendiez corps et âme. Vendre cette dernière au diable serait plus profitable que la vendre à un autre névrosé : votre enfer est sur Terre, gagnez donc votre ticket pour la liberté ! Pleurez un bon coup, disputez Dieu et ses saints (qui n’y sont d’ailleurs pour rien !), posez-vous en victime, touchez le fond, si vous voulez, puis… remontez ! J’écris assez de livres et de chroniques, il y a suffisamment de vidéos sur mon site (www.pascalepiquet.com) pour que vous sachiez ce qui vous arrive et comment lutter. Et quand vous vous tortillez dans votre lit, souffrant du manque de l’autre, de son corps et de sa chaleur (surtout si vous savez qu’il/elle en fait profiter quelqu’un d’autre), quand vous vous révoltez parce que vous qui êtes quelqu’un de bien, vous êtes dévasté seul dans vos draps, alors que l’autre « baise » peut-être comme un lapin, dites-vous ce que je me disais : « Jules et Jim* (les deux conjoints que j’ai eus) continuent leurs activités sexuelles, certes, mais avec qui ? Des névrosées ! Toi, veux-tu encore un névrosé dans ton lit ? NON ! Alors sois patiente, reconstruis-toi et tu rencontreras quelqu’un de bien que tu seras libre d’aimer et non plus dépendante ! ». Et je l’ai rencontré ! Croyez-moi, ça vaut le coup de travailler sur vous, développer confiance et estime ainsi que vos talents pour choisir la bonne personne : « Gagnez au jeu des échecs amoureux » (Béliveau éditeur) vous y aidera ! Car ainsi, un beau jour, vous serez avec la bonne personne et vous ferez enfin la différence entre aimer et être attaché. Et, surtout, vous aurez regagné votre dignité et conserverez votre fierté en toutes occasions : l’esclave se sera défait de ses chaînes !

L’autonomie affective, donc la confiance, c’est l’antidote à la dépendance : vous ne serez plus dans le besoin, qui conduit à la soumission, mais plutôt dans le plaisir, qui conduit à la liberté. Être libre d’aimer et plus jamais plus attaché !

* cf « Le syndrome de Tarzan » (Béliveau éditeur)

La nouvelle version de « Gagnez au jeu des échecs amoureux » vendue en format papier depuis le 13 février 2017 en Europe et mars 2017 au Québec. Vendue également en numérique (e-book) uniquement sur le site www.pascalepiquet.com

« Séduire pour une nuit ou charmer pour la vie ? » vendu en numérique sur le site www.pascalepiquet.com

La nouvelle version du « Syndrome de Tarzan avec amour en supplément » est vendue en version numérique (e-book) uniquement sur le site www.pascalepiquet.com avec, en bonus, une conférence audio.

– Coaching individuel par skype. Tous les détails sur mon site : www.pascalepiquet.com

Lisez la chronique de Pascale Piquet, tous les mercredis, depuis 2007.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?