Aimez MaChronique !



le rouge de falun

Savoir tout sur le rouge de falun

Partagez cet article !

Lieu de vie, de détente et d’accueil, la maison est un cadre dans lequel nous devons nous sentir bien et en sécurité. Pour cela, rien ne vaut un coup de peinture afin de relooker les intérieurs comme les extérieurs. Dans cet article, nous vous faisons part de l’importance du rouge de falun pour créer une ambiance de gaieté tout en restant aussi simple que possible sans surcharge.

A propos de la peinture rouge de falun : origine et ses extensions

La toute première fois que l’usage de la peinture rouge de falun fut fait remonte au 16e siècle. A cette époque, elle était utilisée sur les maisons en bois afin d’imiter les bâtiments ayant un parement en brique rouge. Cela donnait alors une impression assez identique et enjolivait les décors extérieurs au niveau des villages comme dans les villes suédoises jusqu’à l’interdiction de la reproduction par les autorités. Si cette interdiction fut respectée à la lettre dans les villes, cela ne fut guère le cas dans les campagnes à cause de la forte pauvreté des populations.

Fabriqué à base d’un pigment fait de scories de mines de cuivre nommé Falun en Suède, l’utilisation de la peinture rouge de falun à conquis d’abord les maisons traditionnelles suédoises et s’est ensuite propagée vers de nombreux pays scandinaves ainsi que dans l’Amérique du nord où de nombreuses maisons de bois et granges sont recouvertes de peinture rouge de falun. Son appellation diverge d’un pays à un autre. Ainsi, en Finlande par exemple elle est appelée punamulta « la terre rouge » alors qu’en Estonie le rouge de falun est considéré comme étant le Rootsi punane ou rouge suédois voire le suédois côtier au niveau des l’ouest. En France, c’est le porridge ou le badigeon rouge suédois qui est attribué à cette peinture.

Composition et utilisations de la peinture rouge de falun

La peinture rouge de falun peut prendre différentes variantes de couleur rouge selon le niveau auquel on brûle l’oxyde. Elle va d’une couleur semblable au noir à un rouge très lumineux et vif. C’est pour cette raison que l’on rencontre plusieurs tons en rouge de falun à certaines occasions d’usage. Outre le silicate d’oxyde de fer présent dans la mine de cuivre de falun, les autres ingrédients sont l’eau, l’huile de lin, la farine seigle, des éléments du cuivre, du zinc … La peinture peut être cuisinée avec ou sans huile de lin selon les résultats espérés ou l’usage futur de chaque personne.

Pour repeindre sur une surface peinte en rouge de falun, il suffit juste de brosser ladite surface et ça y est vous pouvez peindre facilement avec de la brosse et le bois aura son éclat voulu ! Au niveau des pays nordiques, chaque couleur ou chaque ton est destiné à un usage spécifique. Ainsi, le jaune s’apprête plus aux maisons cousues alors que le rouge est idéal pour les annexes ou petites maisons. Le blanc est destiné aux menuiseries contre le vert sapin conseillé pour les portes de granges.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !